France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

31 octobre 1954, Ghyvelde, Nord:

Référence pour ce cas: 31-oct-54-Ghyvelde. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Le Nouveau Nord Maritime du 2 novembre 1954 publiait en page 2 une lettre d'un lecteur écrite à Malo-les-Bains, le 31 octobre 1954 pour rapporter au Directeur du journal l'observation suivante.

Le témoin a estimé qu'il devait apporter son témoignage sur la réalité de l'existence d'engins volants que la rumeur publique a qualifié de "soucoupes volantes", sur la réalité desquels il était précédemment sceptique.

Il indiquait que "ce Dimanche matin", donc le 31 octobre 1954, il se rendait en Belgique, en voiture, avec sa fille de 18 ans et ses deux garçons de 15 et 13 ans.

Vers 10 heures 45, sur la route longeant le canal de Furnes, entre le poste frontière français de Ghyvelde et le poste belge d'Adinkerque, sous un ciel clair avec rayons de soleil, il a soudain vu devant lui sur la gauche, assez haut dans le ciel, à l'altitude des avions à réaction, un objet lumineux de forme elliptique ou de "fuseau".

Il voyait très nettement un appareil qui brillait d'un éclat métallique argenté, et qui vu la distance, "devait être d'assez belles dimensions."

Quand cet objet est apparu brusquement dans son pare-brise, il avait poussé une exclamation, qui a attiré l'attention de ses enfants, qui l'ont vu également.

Au début, l'engin lui a paru ne pas se déplacer rapidement, allant dans la même direction que sa voiture, mais il avait obliqué "carrément à droite", ce qui leur a donné l'impression d'une grande vitesse, parce qu'ils roulaient à près de 100 km/heure.

La fille, dont le père disait que sa vue était excellente, a fait remarquer que l'engin qui était d'abord horizontal a donné l'impression en se déplaçant sur la droite de descendre légèrement avec un peu d'inclinaison à droite.

La lueur a décru rapidement, l'engin disparaissant subitement derrière un petit nuage clair. Cette disparition leur a semblé anormale, "car la décroissance était progressive et la luminosité de l'engin ne pouvait être masquée tout à coup par le léger nuage" qu'ils avaient observé.

L'observation avait duré environ 40 à 60 secondes.

L'homme concluait:

"Il faut évidemment tenir compte des effets d'optique, mais je suis formel sur l'apparition de cet engin ne ressemblant aucunement à un avion. La netteté de sa forme, son éclat, et son déplacement écartent toute idée de phénomène de condensation ou de la présence d'engins connus."

L'homme expliquait qu'il ne pensait pas devoir signer sa lettre puisqu'il y avait eu tellement de témoignages identiques, et qu'il ne voulait pas risquer d'être importuné par des curieux.

Le journal lançait alors à appel à témoins.

Rapports:

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

Une soucoupe volante a été vue
par une famille dunkerquoise

Nous avons trouvé dans notre boîte aux lettres la communication suivante:

Malo-les-Bains, le 31 Oct. 1954

Monsieur le Directeur du "Nouveau Nord"

"Je crois devoir vous apporter mon témoignage sur la réalité de l'existence d'engins volants que la rumeur publique a qualifié de "soucoupes volantes", à laquelle je n'apportais jusqu'à présent, pas grand crédit, étant comme beaucoup de nos concitoyens, sceptique et n'attendant que l'épreuve de Saint-Thomas.

"Or, ce Dimanche matin, me rendant en Belgique, en voiture, avec mes enfants, j'ai mis la main ans la plaie.

"Vers 10 heures 45, sur la route longeant le canal de Furnes, entre le poste frontière français de Ghyvelde et le poste belge d'Adinkerque, le ciel était clair avec rayons de soleil, j'aperçus tout à coup devant moi sur la gauche, assez haut dans le ciel, à l'altitude des avions à réaction, un objet lumineux de forme elliptique.

"La vision était très nette, l'appareil brillait d'un éclat métallique argenté. Vu la distance, il devait être d'assez belles dimensions.

"Il affectait la forme d'un fuseau, et peut-être cela n'est-il que la forme d'une soucoupe vue de profil.

"Cet objet très lumineux s'inscrivant brusquement dans mon pare-brise me fit pousser une exclamation, qui attira l'attention de mes enfants, ma fille 18 ans deux garçons 15 et 13 ans, qui furent témoins du phénomène, lequel dura environ 40 à 60 secondes.

"Au début de la vision, l'engin de paraissait pas se déplacer rapidement, mais se mouvant dans la même direction que ma voiture en obliquant carrément à droite, nous eûmes l'impression d'une grande vitesse, car nous roulions nous-même à près de 100 km-heure, et la lueur décrut rapidement, l'appareil disparaissant même subitement derrière un petit nuage clair. Cette disparition nous semblée anormale, car la décroissance était progressive et la luminosité de l'engin ne pouvait être masquée tout à coup par le léger nuage que nous avons observé.

"Ma fille, dont la vue est excellente, fit la remarque que l'appareil qui était d'abord horizontal donna l'impression en se déplaçant sur la droite de descendre légèrement avec un peu d'inclinaison à droite.

"Il faut évidemment tenir compte des effets d'optique, mais je suis formel sur l'apparition de cet engin ne ressemblant aucunement à un avion. La netteté de sa forme, son éclat, et son déplacement écartent toute idée de phénomène de condensation ou de la présence d'engins connus.

"J'ai cru devoir apporter ce modeste témoignage en ma conviction maintenant bien établie de l'existence d'appareils extraordinaires dont évidemment la provenance et le mouvement m'échappent complètement. Relatant cette vision à un commerçant belge, ce dernier fit allusion à un gyroscope qui donnerait l'impulsion nécessaire à ces appareils, peut-être faut-il relier à cette pensée, l'idée qu'ils sont aussi libéré de la loi de la pesanteur.

"Il s'agit là de pures hypothèses.

"Mon témoignage ne pouvant être mis en doute, puisqu'il corrobore d'autres constatations identiques, je ne crois pas nécessaire de l'authentifier de ma signature, ceci afin de m'éviter éventuellement les dérangements causés par des curieux.

"Veuillez croire, Monsieur le Directeur, à mes salutations empressées."

N.D.L.R. -- Ceux de nos lecteurs qui auraient également constaté ce phénomène sont priés de nous en informer.

Explications:

Scan

Je n'ai pas d'explication prosaïque évidente à proposer; cependant, le rapport est d'une crédibilité inconnue, et sans taille angulaire pour l'objet vu.

Scan

L'endroit est quelque part entre Ghywelde en France et Adinkerke en Belgique. La distance entre les deux est d'environ 5,8 km. La ligne jaune est la frontière. Il n'est pas possible de dire si l'observation a eu lieu depuis la France ou en Belgique.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Ghyvelde, Nord, Adinkerke, Adinquerque, Belgique, anonyme, multiple, famille, voiture, engin, brillant, argenté, manoeuvre, rapide, haut, métallique, inclinaison

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 9 février 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 9 février 2020.