France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

2 octobre 1954, Wimereux, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 2-oct-54-Wimereux. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. gn1:] GENDARMERIE NATIONALE:

Scan

GENDARMERIE NATIONALE
COMMANDEMENT REGIONAL DE LA GENDARMERIE DE LA 2ème REGION MILITAIRE

2ème Légion de Gendarmerie
Compagnie du Pas-de-Calais
Section de []
n° 155/4

[], le 18 Octobre 1954

RAPPORT

du Capitaine [], Commandant le Section de Gendarmerie

sur une photographie d'un engin non identifié par Monsieur []

REFERENCE: Note de Service n° 15/4 Commandement Régional de la Gendarmerie Nationale du 11 Janvier 1954.

Ayant appris par voie de presse que Monsieur [], âgé de 34 ans, Chef de District S.N.C.F, demeurant [] avait aperçu un engin de force [sic, "forme"] inconnue et l'avait photographié, cette personne a été entendue et a déclaré ce qui suit:

"Le 2 octobre 1954 vers 16 heures, je me trouvais lieu dit "La pointe aux oies", commune de Wimereux. Je me dirigeais vers un dolmen méolithique [sic, néolithique], je marchais vers Ambleteuse, tournant le dos à Wimereux sensiblement dans la direction Sud-Nord. Désirant photographier le dolmen, j'avais mon appareil photographique ouvert, pendu sur la poitrine (appareil Foca-standart, 35 mm ouverture 3,5 - format 24/30. Alors que j'examinais les environs, dans mon champ visuel s'est présenté un objet de forme elliptique se déplaçant sud-ouest-Nord-Est; cet engin était de teinte très claire. Réalisant rapidement j'ai armé mon appareil et pris une photo. Réarmant immédiatement, j'en ai pris une deuxième. A ce moment j'ai vérifié la mise au point de mon appareil ordinairement armé au 1/100 - F 6/3 hyperfocale. J'ai voulu modifier les conditions de prises de vue 1/500, 3/5 - infini /appareil chargé avec film Ferramia S.2. - 32°. Le temps de faire ces opérations, j'ai perdu de vue cet engin. Je précise qu'au moment de la visée de la 2ème photo j'ai la nette impression que l'objet amorçait un mouvement de demi-tonneau. Ces photos ont été prises dans les conditions ci-après, temps très clair, ensoleillé avec soleil ouest, Sud-Ouest.

Je suis ancien pilote et compte 150 heures de vol environ. L'engin que j'ai vu n'est pas un engin de vol connu.

Je ne puis vous présenter les négatifs des photos que je vous remets. Ils sont en possession du journal "RADAR" pour expertise par une commission de techniciens.

.../...

Scan

Je n'ai rien à ajouter à ce que je viens de vous dire".

A la suite de cette déclaration Monsieur [] a remis deux photographies positives qui sont jointes à la première expédition du présent rapport, les négatifs étant actuellement détenue pas le journal "Radar" il n'a pas été possible de s'en procurer d'autres exemplaires.

Monsieur [] présente toutes garanties de sérieux.

Etant donné le petit format de la pellicule difficilement trucable notamment en ce qui concerne la repière photographie ce témoignage paraît devoir être pris en considération.

Monsieur [] n'avait donné aucune publicité à ces photographies ce qui explique le retard apporté à la connaissance de celles-ci.

signé: illisible

DESTINATAIRES

- Commandant Régional de la 2ème R.A (1 ex.)
- Colonel, Commandant de la 2ème Légion de Gendarmerie (1 ex.)
- Commandant de Compagnie (2 ex.)
- Sécurité Militaire 2° R.M. (1 ex.)
- Sécurité Air 2ème R.A. (1 ex.)

[Ref. jb1:] JEAN-MARIE BIGORNE:

Le 24 octobre 1954, aux alentours des 17:00, Emile Turpin, inspecteur à la SNCF âgé de 34 ans s'était rendu au lieu dit La Pointe aux Oies, en bord de mer, à 7 kilomètres de Boulogne-sur-Mer, près d'Ambleteuse, pour photographier un tombeau datant du néolithique.

Il se préparait à photographier le tombeau un engin en forme de disque dans le ciel. Il avait donc son appareil tout prêt à photographier, bien que réglé pour photographier le tombeau à quelques mètres. Il rapporte:

"C'est en prenant une photo de ce tombeau que j'ai vu l'engin. Sans modifier les réglages, qui devaient être sur 5 ou 7 m, j'ai pris une photo, j'ai réarmé et j'ai pris une deuxième photo. Pour la troisième, j'ai voulu changer mes réglages, mais j'ai été incapable de retrouver l'objet."

"L'engin avait la forme d'un disque, avec un renflement sur la partie centrale. Il était de couleur métallique claire, que l'on pourrait rapprocher d'une reflet bronze."

"Il est passé devant moi en décrivant une parabole assez refermée. On pouvait le situer à une hauteur angulaire de 50 degrés environ. Il venait de ma gauche, descendant sous un angle de 30 degrés, puis effectua ce que l'on pourrait appeler un renversement et remonta sous un angle proche de la verticale en s'éloignant de moi."

"Il ne décrivait pas de mouvement sur sa trajectoire. Son diamètre apparent était celui de la Lune. Je n'ai perçu aucun bruit, bien que la mer ait pu me gêner. Quant à la vitesse, on peut la rapprocher de celle d'un chasseur à réaction."

La durée du passage de l'objet a été très courte. Si Mr. Turpin avait tardé de trois ou quatre secondes à utiliser son appareil, il aurait été trop tard.

Les gendarmes ont mené une enquête à l'époque de l'observation. La gendarmerie a recherché tout plan de vol d'avions, de ballons, de la France à l'Angleterre en passant par la Belgique, et a recherché l'existence de ce qu'ils pensait pouvoir être quelque nouveau prototype anglais ou français. Rien n'a été trouvé et l'affaire est restée "sans explication."

L'appareil photo était un Foca standard 24*36 avec l'ouverture 5.6 ou 6.3 au 1/100ème de seconde. L'appareil avait un objectif Oplarf. 3.5 de 35 mm et la pellicule était une Tri-X.

Il a été établi en chronométrant le temps de réarmement de l'appareil que de deux à trois secondes s'étaient écoulés entre la première et la deuxième prise de photographie.

Les photographies:

La première photographie.

La deuxième photographie.

[Ref. cp1:] CLAUDE POHER, GROUPE DE RECHERCHE SUR LES OVNI "GEPA":

En 1968-1969, avant que l'effort d'ufologie officielle du GEPAN ne soit mis en place, son futur dirigeant le Dr Claude Poher avait été un membre du groupe officieux d'ufologie GEPA, et a rassemblé et encodé sur ordinateur plus de 700 rapports d'OVNIS sur lesquels des calculs statistiques sur des facteurs multiples pouvaient être menés. Dans le fichier se trouvaient un certain nombre de rapports français d'OVNIS pour 1954, dont celui-ci.

Pour la lisibilité, une interprétation décodée des données est fournie ici après le code original qui était une chaîne de 80 caractères. Le décodage a été fait selon les indications originales, le numéro de code et sa signification générique sont données. N'oubliez pas que la signification générique de chaque code est une catégorie prédéfinie, et non pas le détail spécifique effectif. Par exemple, si l'âge du témoin principal était de 33 ans, le codage aurait alloué le nombre "3" qui correspond à la catégorie "adulte de 21 à 59 ans."

Code original:0620550210195416001JA1137011005014ZZZZ090000100000000000000000000000000000000010
Lieu:Vimereux (Pas de Calais) - France
N. de cas:0620
Code source:55
Nature source:Rapports de sources officielles françaises: Police, Gendarmerie, Armée, pilotes
Jour:02
Mois:10
Année:54
Heure:16
Minutes:00
Type d'heure:1 = heure locale
Nombre de témoins:1 = 1
Témoin principal connu nominativement:1 = nom(s) indiqué(s)
Age du témoin principal:3 = Adulte de 21 à 59 ans
Occupation du témoin principal:7 = pilote civil, militaire ou privé
Enquête officielle:1 = une enquête officielle a été menée
Météo:1 = beau temps, ciel dégagé, pas de nuage
Durée:0 = pas d'indication
Distance minimale témoin - phénomène:0 = pas d'indication
Méthode d'observation:5 = photographie ou film
Nombre "d'objets" observés simultanément:01 = 1
Forme "d'objet" (terminologie des témoins):4 = oval, oeuf, ovoïde, "comme une ballon de rugby"
Dimensions du phénomène:ZZZZ = pas d'indication
Couleur du phénomène observé:09 = blanc
Luminosité du phénomène:0 = pas d'indication
Lumières ou projecteurs sur le phénomène:0 = pas d'indication
Vitesse de déplacement du phénomène:0 = pas d'indication
Accélération du phénomène:0 = pas d'indication
Trajectoire du phénomène:1 = ligne droit ou courbe très large
Sons perçus durant l'observation:0 = pas d'indication
Hauteur angulaire maximale de l'observation (horizon = 0°):0 = pas d'indication
Nature du lieu d'atterrissage:0 = pas d'indication
Nombre de points de contact avec le sol:0 = pas d'indication
Traces d'atterrissage:0 = pas d'indication
Observation "d'occupants"0 = pas d'indication
Taille des "occupants" observés:00 = pas d'indication
Tenue des "occupants":00 = pas d'indication
Tenue:0 = pas d'indication
Comportement général des "occupants":0 = pas d'indication
Interaction des "occupants" avec le(s) témoins(s):0 = pas d'indication
Tête, cheveux:0 = pas d'indication
Voix, respiration, menton:0 = pas d'indication
Peau:0 = pas d'indication
Yeux:0 = pas d'indication
Bouches:0 = pas d'indication
Détails divers:0 = pas d'indication
Effets thermiques:0 = pas d'indication
Effets lumineux:0 = pas d'indication
Effets magnétiques (ou électromagnétiques):0 = pas d'indication
Odeur perçue par le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets physiologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets psychologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets sur des animaux:0 = pas d'indication
Autres effets rapportés:0 = pas d'indication
Nébulosité:0 = pas d'indication
Oscillations, émission de matière:0 = pas d'indication
Rotation, vol en formation:0 = pas d'indication
Disparition instantanée:0 = pas d'indication
Halo autour du phénomène:0 = pas d'indication
Interaction témoin / phénomène (en complément des autres rubriques):0 = pas d'indication
Dessin ou photo:1 = un dessin ou une photographie est jointe au rapport
Détails de structure observés:0 = pas d'indication

[Ref. jp1:] JEAN-PHILIPPE DAIN:

Réf. UFOTO : 0381
24 OCT 1954 17:00
Location : Boulogne sur Mer (FRA) / Author : TURPIN Émile

[Ref. jd1:] JEAN-PIERRE D'HONDT:

Cet ufologue indique que le 24 octobre 1954, aux environs de Boulogne sur Mer, dans le Pas-de-Calais a eu lieu le cas suivant:

TYPE : 4 / D / DD

REF : LDLN 129 novembre 1973 page 16

CIRCONSTANCES DE L'OBSERVATION:

L'observation a été faite au lieudit "La Pointe aux Oies", située à 7 km de Boulogne-sur-Mer avec vue sur Ambleteuse au nord (carte Michelin 51, pli 1).

Le temps était clair, le vent de NE, la température de 12 à 14° environ.

Le 24 octobre 1954 vers 17:00, M. Turpin Emile, 34 ans, inspecteur à la SNCF à la SNCF, était allé à la Pointe aux Oies pour photographier un tombeau d'homme du néolithique; "C'est en prenant une photo de ce tombeau que j'ai vu l'engin" dit M. Turpin.

"Sans modifier les réglages (qui devaient être sur 5 ou 7 m.) j'ai pris une photo, j'ai réarmé l'appareil et j'ai pris une deuxième photo. Pour la troisième j'ai voulu changer mes réglages, mais j'ai été incapable de retrouver l'objet. (En chronométrant le temps nécessaire au réarmement, on a calculé que deux à trois secondes séparent les deux photos).

L'engin avait la forme d'un disque, avec un renflement sur la partie centrale. Il était de couleur métallique clair, que l'on pourrait rapprocher d'un reflet bronze.

Il est passé devant moi en décrivant une parabole assez refermée. On pouvait le situer à une hauteur angulaire de 50° environ. Il venait de ma gauche c'est-à-dire d'ouest en est, descendant sous un angle de 30° puis effectua ce qu'on peut appeler un renversement et remonta sous un angle proche de la verticale en s'éloignant de moi.

Il ne décrivait pas de mouvement sur sa trajectoire. Son diamètre apparent était celui de la lune. Je n'ai perçu aucun bruit, bien que la mer ait pu me gêner, quant à la vitesse on peut la rapprocher de celle d'un chasseur à réaction.

Les deux photos ont été prises avec un Foca standard 24X36 à l'ouverture 5,6 ou 6,3 au 1/100°de seconde. L'objectif était un Oplar f. 3,5 de f 35 mm, la pellicule une tri-X.

A l'époque, des enquêtes ont été faites par la gendarmerie. Elles ont porté sur des ballons sonde, hélicoptères, prototypes nouveaux d'avions et corps célestes. Ces enquêtes ont été étendues du Nord de la France à la Belgique et l'Angleterre. Elles ont été négatives.

Lors de cette observation M. Turpin avait son appareil prêt, et a eu, ce qu'il a appelé, un réflexe de photographe, en réalisant la photo avant de s'étonner ou de regarder! (3 secondes plus tard il n'y aurait pas eu de photos)

N.D.L.R. - Merci à nos amis Bigorne pour son enquête, Melik Hovsepian pour ses contacts avec le témoin, Mantaux et Nazero pour les travaux de photos. Cette relation montre une fois encore l'importance des réenquêtes 1954; celle-ci a permis, grâce aux recherches d'archives, de retrouver un fait inédit: un témoin en possession d'une pellicule rare.

[Ref. bo1:] VICENTE-JUAN BALLESTER-OLMOS, "FOTOCAT 1954":

DATE: 24 octobre 1954

LIEU: Boulogne-sur-Mer, Pas de Calais (France)

FORMAT: Image

PHOTOGRAPHE: Emile Turpin

EXPLICATION: Non disponible

REFERENCES: Lumières Dans La Nuit, 129, November 1973, pages 16-17.

REMARQUES: Plusieurs sources ont mal localisé ou mal daté ce cas. Par exemple,la base de données de Larry Robinson le donne comme Ambleterre, 10 octobre 1954. Je pense que c'est le même cas. Cependant le livre de Stevens et Roberts en 1986 le donne à la fois comme Ambleteuse 1er octobre, Ambleterre 2 octobre et également comme Boulogne Mer 2 octobre.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans le Pas de Calais à Wimereux le 2 octobre 1954 à 16:00 heures, "un témoin pilote a observé par beau temps un objet ovoïde blanc qui évoluait en ligne droite. Une photographie a été prise par le témoin, elle a été jointe au rapport de gendarmerie."

La source est indiquée comme "Les Universons par Poher Claude ** http://www.premiumwanadoo.com/universons/

[Ref. lc2:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Pas de Calais à Ambleteuse le 24 octobre 1954 à 17:00 heures, "Le témoin s'était rendu au lieu dit La Pointe aux Oies, en bord de mer, pour photographier un tombeau datant du néolithique. Il se préparait à le photographier quand il a vu un engin en forme de disque dans le ciel. Il avait donc son appareil tout prêt à photographier, bien que réglé pour photographier le tombeau à quelques mètres. Il rapporte: "C'est en prenant une photo de ce tombeau que j'ai vu l'engin. Sans modifier les réglages, qui devaient être sur 5 ou 7 m, j'ai pris une photo, j'ai réarmé et j'ai pris une deuxième photo. Pour la troisième, j'ai voulu changer mes réglages, mais j'ai été incapable de retrouver l'objet. L'engin avait la forme d'un disque, avec un renflement sur la partie centrale. Il était de couleur métallique claire, que l'on pourrait rapprocher d'une reflet bronze. Il est passé devant moi en décrivant une parabole assez refermée. On pouvait le situer à une hauteur angulaire de 50 degrés environ. Il venait de ma gauche, descendant sous un angle de 30 degrés, puis effectua ce que l'on pourrait appeler un renversement et remonta sous un angle proche de la verticale en s'éloignant de moi. Il ne décrivait pas de mouvement sur sa trajectoire. Son diamètre apparent était celui de la Lune. Je n'ai perçu aucun bruit, bien que la mer ait pu me gêner. Quant à la vitesse, on peut la rapprocher de celle d'un chasseur à réaction." La dur e du passage de l'objet a été très courte. Si le témoin avait tardé de trois ou quatre secondes à utiliser son appareil, il aurait été trop tard. Les gendarmes ont mené une enquête à l'époque de l'observation. La gendarmerie a recherché tout plan de vol d'avions, de ballons, de la France à l'Angleterre en passant par la Belgique, et a recherché l'existence de ce qu'ils pensaient pouvoir être quelque nouveau prototype anglais ou français. Rien n'a été trouvé et l'affaire est restée "sans explication." L'appareil photo était un Foca standard 24*36 avec l'ouverture 5.6 ou 6.3 au 1/100ème de seconde. L'appareil avait un objectif Oplarf. 3.5 de 35 mm et la pellicule était une Tri-X. Il a été établi en chronométrant le temps de réarmement de l'appareil que de deux à trois secondes s'étaient écoulés entre la première et la deuxième prise de photographie."

La source est indiquée être mon site web à http://ufologie.net

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 1 octobre 1954 à 19:00 à Ambleteuse, France, un "objet a été observé et photographié. Un témoin a observé un objet, d'environ 10 pieds de large."

Les sources sont indiquées comme Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 2 octobre 1954 à 16:00 à Wimereux, France, "un objet a été observé et photographié. Un témoin (Turpin) a observé un objet."

Les sources sont indiquées comme "Poher, Claude, Etudes Statistiques Portant sur 1000 Temoignag, l'Auteur, non daté; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)".

[Ref. da1:] SITE WEB "DAILY NORD":

DailyNord Quels sont les OVNIS qui vous ont le plus marqué dans le Nord – Pas-de-Calais?

Ufolog62: Le cas des dunes de Slack de 1954 avec photo réalisée par une personne qui n’avait aucun intérêt à croiser un jour ce genre d’expérience (voir les détails ci-dessous).

[,,,]

Dunes de Slack (Ambleteuse, vers Boulogne-sur-Mer), un engin en forme de disque tombe du ciel : ça se passe en 1954. Un homme souhaite réaliser des photos d’un tombeau néolithique dans les dunes. D’un seul coup, il voit tomber un disque du ciel, avec un renflement dans la partie centrale. Couleur métallique claire. Le drôle d’engin effectue alors un renversement et remonte à la verticale avant de disparaître à la vitesse d’un chasseur à réaction. On a même les images.

[Ref. ta1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Date: 24 octobre, 1954

Lieu: Boulogne-Sur-Mer, France

Heure:

Résumé:

Source:

[Ce n'est certainement pas la version la plus détaillée de ce cas!]

[Ref. ge1:] "GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATIONS SUR LES PHENOMENES AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES":

WIMEREUX (62) 02.10.1954
Observé le: 02-10-1954
Région: Nord-Pas-de-Calais
Département: Pas-de-Calais
Classe: C
Résumé:

Observation rapide du déplacement SO-NE d'un objet elliptique très clair dans le ciel: manque d'information

Description:

Le 2 octobre 1954 un témoin s’apprête à photographier un dolmen vers 16 h par temps ensoleillé lorsqu’il aperçoit un objet de forme elliptique de couleur claire en déplacement SO-NE. Il prend deux photos et envoie les négatifs au journal « Radar ». La gendarmerie apprend l’évènement par la presse et ne rencontre le témoin que le 15 octobre. Les tirages n’ont été joints qu’à la première expédition du rapport (pas de photos jointes aux copies du rapport disponibles au GEIPAN).

Une brève enquête sur ce cas a été menée par le GEPAN en fin des années 70. Elle conclut que les photos n’auraient pas été publiés dans le magazine « Radar » et que la recherche du témoin (âgé d’environ 58 ans à l’époque) sont restées vaines.

L’observation ne dure que quelques secondes, le temps de prendre deux photos coup sur coup. Le phénomène disparait avant que le témoin ait le temps de modifier le réglage de son appareil photo. La description trop succincte et l’absence de photos ne permettent pas d’analyser cette observation ; le GEIPAN classe ce cas en C.

Compte-rendu: Aucun.

Détails du témoignage
Témoin
Date de l'observation 02-10-1954
Numéro de pièce
Age Adulte (au-delà de 18 ans)
Profession Cadres Supérieurs et Cadres Moyens
Sexe Masculin
Réaction Curiosité Active
Crédibilité Crédibilité Normale
Conditions
Environnement Campagne
Conditions météo Ciel Dégagé
Heure de l'observation Chiffrée: 16 heures - 18 heures
Cadre de référence Ciel ou nuages
Distance entre phénomène et témoin Non-précisé
Début de l'observation Début d'observation par témoin
Fin de l'observation Fin d'observation par phénomène
Localisation
Angle du site Non-précisé;Non-précisé
Direction d'observation Nord
Cap Sud-Ouest
Trajectoire Non-précisé;Non-précisé
Nature de l'observation Objet;Engin
Caractéristique de l'observation Unique
Forme globale Autre forme (comparaison)
Couleur Blanc (clair)
Taille apparente Non-précisé
Vitesse apparente Non-précisé
Bruit Non-précisé
Effet sur l'environnement Enregistrements (vidéo, photos, radar, radio)
Nombre: 1

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 6 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541001 01.10.1954 Ambleteuse France
19541002 02.10.1954 Boulogne Mer France 16.00 DD
19540926 26.09.1954 Wimereux France 19.00 NL
19541002 02.10.1954 Wimereux France 16.00 DD
19541024 24.10.1954 Boulogne-sur-Mer France
19541002 02.10.1954 Arbleterre [sic] France Journée DD

Photographies traitées:

Détail, sans modifications, de l'objet sur la première photographie.

Détail, sans modifications, de l'objet sur la deuxième photographie.

Objet sur la deuxième photographie, filtre flou afin d'atténuer le grain de la photographie, puis changement du contraste et de la luminosité.

Objet sur la deuxième photographie, superposition par mes soins d'un dessin d'interprétation par l'ufologue François Lagarde avec l'objet.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Boulogne-sur-Mer, Ambleteuse, La Pointe aux Oies, Emile Turpin, objet, engin, disque, reflets, rapide, soucoupe, gendarmes, Wimereux

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 10 août 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 2 mars 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [jd1], [lc1], [lc2], [ud2].
1.1 Patrick Gross 17 janvier 2010 Addition [jp1].
1.2 Patrick Gross 10 octobre 2014 Addition [ta1].
1.3 Patrick Gross 10 octobre 2014 Addition [ta1].
1.4 Patrick Gross 24 janvier 2017 Additions [gn1], [ge1], [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 janvier 2017.