France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

29 octobre 1954, Coulogne, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 29-oct-54-Coulogne. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. ml1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Jeudi soir, vers 1h30, revenant de conduire ma fiancée chez ses parents, j'empruntais la route de Coulogne au Virtal pour rentrer chez moi, lorsque mon attention fut attirée par un brillant objet en presque bordure de la route. Intrigué je m'approchai et je fus stupéfait de me trouver en présence d'une masse de métal ne s'y trouvant pas quelque 30 minutes plus tôt. Etant, comme bon nombre de personnes, sceptique quant aux soucoupes volantes, je dus convenir que cette chose en était une. Mais contrairement aux objets déjà vus, celui-ci avait plutôt l'air d'un aéronef. C'était une sorte de tubulure dotée de hublots et tronquée à sa partie supérieure. Elle avait quatre tubes diamétralement opposés. Des statoréacteurs à ce qu'il m'a semblé. La partie inférieure, surélevée à environ 1 m 50 du sol, était très large et pourvue à sa base d'orifices cylindriques. Je supposai qu'il s'agissait des tuyères d'échappement. En outre, cette fusée était dotée de quatre ailerons d'environ un mètre d'envergure, probablement destinés à la stabilisation en vol. Je décidai de m'approcher, car la fusée devait être occupée - le téléguidage étant à écarter du fait de la présence proche d'un lieu habité. A peine eus-je fait quelques mètres qu'un violent déplacement d'air me fit tomber en arrière. Une lueur aveuglante jaillit des turbines et l'engin s'éleva, d'abord doucement, puis de plus en plus rapidement. A mon avis c'était une fusée stratosphérique expérimentale s'étant posée par suite d'avarie. Je suis prêt à jurer sur l'honneur que ce que j'ai vu n'était pas le produit de mon imagination ni d'un excès de boisson. J'espère que vous ne croirez pas à quelque farce de mauvais plaisant. Je désirerais apporter simplement une petite lumière à la croyance publique et apaiser un peu les esprits surexcités par ces apparitions mystérieuses.

Claude L, rue Den... Calais

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

L'auteur indique qu'un cas au 29 octobre 1954 à 01:30 entre Coulogne et Le Virtal, Pas-de-Calais, provient d'une lettre signée "signée Claude L, rue Den... Calais" publiée dans Nord-Littoral, de Calais, le 4 novembre 1954 en page 3, dont il donne le texte:

"Jeudi soir, vers 1h30 (sic), revenant de conduire ma fiancée chez ses parents, j'empruntais la route de Coulogne au Virtal pour rentrer chez moi, lorsque mon attention fut attirée par un brillant objet en presque bordure de la route. Intrigué je m'approchai et je fus stupéfait de me trouver en présence d'une masse de métal ne s'y trouvant pas quelque 30 minutes plus tôt. Etant, comme bon nombre de personnes, sceptique quant aux soucoupes volantes, je dus convenir que cette chose en était une. Mais contrairement aux objets déjà vus, celui-ci avait plutôt l'air d'un aéronef. C'était une sorte de tubulure dotée de hublots et tronquée à sa partie supérieure. Elle avait quatre tubes diamétralement opposés. Des statoréac teurs à ce qu'il m'a semblé. La partie inférieure, surélevée à environ 1m50 du sol, était très large et pourvue à sa base d'ori fices cylindriques. Je supposai qu'il s'agissait des tuyères d'échappement. En outre, cette fusée était dotée de quatre aile rons d'environ un mètre d'envergure, probablement destinés à la stabilisation en vol. Je décidai de m'approcher, car la fusée devait être occupée -le téléguidage étant à écarter du fait de la présence proche d'un lieu habité. A peine eus-je fait quelques mètres qu'un violent déplacement d'air me fit tomber en arrière. Une lueur aveuglante jaillit des turbines et l'engin s'éleva, d'abord doucement, puis de plus en plus rapidement. À mon avis c'était une fusée stratosphérique expérimentale s'étant posée par suite d'avarie. Je suis prêt à jurer sur l'honneur que ce que j'ai vu n'était pas le produit de mon imagination ni d'un excès de boisson. J'espère que vous ne croirez pas à quelque farce de mauvais plaisant. Je désirerais apporter simplement une petite lumière à la croyance publique et apaiser un peu les esprits surexcités par ces apparitions mystérieuses. Veuillez, etc...

Jean Sider note que c'est une description atypique unique en son genre, peut-être un grossier canular de rationaliste.

[Ref. ed1] EMMANUEL DEHLINGER:

Estimant que les OVNIS sont de faux engins extraterrestres illusoires créés par les militaires pour faire croire aux extraterrestres, l'auteur du texte indique dans un tableau qu'à Coulogne, dans le Pas-de-Calais, le 29 octobre 1954 à 01:30, existe un cas dont le témoignage est anonyme et suspect, et dont le texte indique "jeudi soir, vers 1h30", et que l'on donc peut se demander si la date n'est pas plutôt le vendredi 29 au matin. Il élimine donc le cas de ses statistiques.

La source est notée comme étant Lumières Dans La Nuit N.321 page 31.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Il est indiqué dans la base de données qu'à Coulogne, Pas de Calais, le 29 octobre 1954 à 01:30 heures une personne revenait de conduire sa fiancée de Coulogne vers Le Virval quand son attention a été attirée par un objet brillant presqu'en bordure de route.

Il s'est approché et a observé une sorte de tubulure dotée de hublots et tronquée à sa partie supérieure, et quatre tubes diamétralement opposés. La partie inférieure était très large et se trouvait à 1.50 mètres au-dessus du sol. Il y avait des orifices circulaires visibles à la base, et quatre ailerons d'un mètre d'envergure.

Le témoin a continué son approche quand un violent déplacement d'air l'a fait tomber en arrière, une lueur aveuglante a jailli des tubes et l'objet s'est élevé d'abord doucement puis de plus en plus rapidement.

La source est notée comme étant "Lumières dans la Nuit."

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 29 octobre 1954 à 01:30 à Coulogne, France, "Cylindre luminescent sur le bord de la route. Avait rangée de hublots dans le côté. quatre tubes et quatre ailerons. A décollé verticalement."

Et: "On a observé un objet. Il est parti en volant rapidement droit vers le haut jusqu'à être perdu de vue. Un cylindre a été observé par un témoin sur une route pendant 30 minutes."

La source est indiquée comme Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

1954 - A 1:30 heure du matin un objet cylindrique luminescent a été vu le long du bord de la route à Coulogne, Pas-de-Calais, France. Il avait une rangée des hublots sur son côté, quatre tubes et quatre ailerons, et a décollé verticalement. (Source: Larry Hatch, U computer database, cas 4092, citant Jean Sider, le dossier 1954 et le l'Imposture Rationaliste, p. 124).

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*29 oct. 1954 - A 1:30 heure du matin un objet cylindrique luminescent a été vu le long du bord de la route à Coulogne, Pas-de-Calais, France. Il avait une rangée des hublots sur son côté, quatre tubes et quatre ailerons, et a décollé verticalement. (Source: Larry Hatch, U computer database, cas 4092, citant Jean Sider, le dossier 1954 et le l'Imposture Rationaliste, p. 124).

Explications:

Très probablement, un "sceptique" que la thèse de visites extraterrestres dérangeait a-t-il cru malin d'inventer cette histoire pour faire passer sa thèse que les soucoupes volantes doivent être des engins secrets terrestres.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Coulogne, Pas-de-Calais, unique, route, nuit, Le Virval, objet, engin, brillant, hublots tube, tubulure, ailerons, atterrissage, souffle, propulsion, aveuglant, lueur, chute, décollage, lent, rapide, maneouvre

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 16 août 2007 Première publication, [nl1], [ed1], [lc1].
1.0 Patrick Gross 5 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [ud1].
1.1 Patrick Gross 30 octobre 2011 Additions [js1], [dj1]. Une recherche sur le web et dans mes documents n'a pas permis de trouver d'autres sources.
1.2 Patrick Gross 19 octobre 2014 Addition [ni1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 octobre 2014