France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

22 octobre 1954, Lusigny, Aube:

Référence pour ce cas: 22-Oct-54-Lusigny. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son livre de 1958 sur la vague française de 1954, Aimé Michel a indiqué que le 20 octobre 1954, dans la forêt de Lusigny, près de Troyes, dans l'Aube, Roger Réveillé, un négociant en bois, marchait quand son attention a été attirée par un fort bruissement semblable à celui d'un vol de pigeons.

Il a levé les yeux et a vu au ras des arbres un engin ovale qui aurait pu avoir 6 mètres de côté. Il a ressenti en même temps une chaleur de plus en plus torride tandis que l'engin "disparaissait" à la verticale en quelques secondes.

La chaleur dans le bois a perduré pendant un quart d'heure, au point que Mr. Réveillé ne pouvait pas approcher. Quand il l'a fait, il a constaté qu'en dépit de la pluie, la terre et les arbres étaient aussi secs qu'en plein été.

Beaucoup d'autres ont depuis copié le récit. Les ufologues, journalistes, et auteurs Charles Garreau et Raymond Lavier, eux, en 1975, ont apporté leur version, qui se baserait sur "des coupures de presse" et leur dossiers personnels: c'était le 22 octobre 1954 dans l'après-midi, Roger Réveillé, àtait un exploitant forestier, et il se trouvait dans les bois de Larivoin près de Lusigny.

Il a raconté à Charles Garreau:

"Je suivais une allée quand j'ai entendu un bruissement semblable à un vol de pigeons. Mais, au lieu des oiseaux, c'est un engin énorme, de forme ovale et de la grosseur d'une citerne de semi-remorque, qui surgit au ras des arbres. Au même moment, j'ai ressenti une chaleur torride, qui m'a semblée devenir de plus en plus forte, tandis que l'engin disparaissait à la verticale. J'ai cru suffoquer. Cette chaleur avait provoqué un épais brouillard, en raison de l'évaporation de l'humidité. Ca a bien duré un quart d'heure. Quand ça c'est dissipé, la terre et les arbres étaient aussi secs qu'en plein été. Et pourtant il pleuvait."

Charles Garreau précisait qu'il a pu revoir Mr. Réveillé en 1972, et que celui-ci n'avait rien oublié de cette rencontre ni de la peur qu'il avait éprouvé.

Rapports:

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel indique que le 20 octobre 1954 dans l'après-midi, dans la forêt de Lusigny près de Troyes dans l'Aube, Roger Réveillé, un négociant en bois, marchait dans la forêt quand son attention a été attirée par un fort bruissement semblable à celui d'un vol de pigeons. Il a levé les yeux et a aperçu au ras des arbres un engin ovale pouvant avoir 6 mètres de côté. Il a ressenti en même temps une chaleur de plus en plus torride tandis que l'engin disparaissait à la verticale en quelques secondes.

La chaleur dans le bois a perduré pendant un quart d'heure au point que M. Réveillé ne pouvait pas approcher. Quand il a ensuite approché, il a constaté qu'en dépit de la pluie, la terre et les arbres étaient aussi secs qu'en plein été.

[Ref. gc1:] LEONARD G. CRAMP:

Ce même après-midi 125 miles à l'ouest de Turquenstein [sic], un marchand de bois M. Roger Reveille marchait près de la forêt de Lusigny, non loin d'un endroit appelé Troyes. Il pleuvait dur pendant qu'il faisait son chemin le long d'une route de bord de bois, quand soudainement il a entendu un bruit de bruissement fort comme en ferait un vol de pigeons.

Regardant vers le haut, il a vu peu à un plus que la hauteur du haut des arbres, un corps de forme ovale d'environ 20 pieds de large. Au même moment il a senti une vague de chaleur intense. En quelques secondes la chose a disparu vers le haut. Dans les bois la chaleur produisait un brouillard local épais et presque un quart d'heure d'est écoulé avant que le témoin ne puisse approcher l'emplacement. Quand il l'a fait, il a trouvé que malgré la lourde pluie, les arbres et le terrain étaient tout à fait secs comme s'ils avaient été exposé à la forte lumière du soleil.

[Ref. gc2:] LEONARD G. CRAMP:

("Fig 48. Tableau de quelques effets typiques d'OVNIS sur voitures et personnes à diverses distances.")

LIEU. DATE. EFFETS. DISTANCE APPROX. DE L'OVNI.
Lusigny Forest France. Octobre 1954 Chaleur intense, sol & arbres secs malgré forte pluie. 78 pieds.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

380 -004.28121 48.26700 20 10 1954 LUSIGNY-FORET F 0012 I

[Ref. hj1:] HENRI JULIEN:

L'auteur indique qu'en 1954, le 20 octobre à Lusigny dans l'Aube, Roger Réveille a constaté une forte chaleur au passage d'un objet aérien ovale, alors qu'il pleuvait dehors. Là où l'engin a survolé la forêt à quelques mètres d'altitude, se dégageait un brouillard épais dont il était impossible de s'approcher, qui faisait penser à un incendie. Malgré la pluie, le sol et la végétation étaient secs.

[Ref. mi1:] PAUL MISRAKI:

Paul Misraki indique que dans un ouvrage d'Aimé Michel une observation d'une soucoupe volante le 20 octobre 1954 est décrite ainsi: "Après le passage d'un engin dégageant une chaleur intense, un négociant en bois de Lusigny, près de Troyes, constate qu'en dépit de la pluie, la terre et les arbres sont aussi secs qu'en plein soleil."

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

292) 20 octobre 1954, Forêt de Lusigny (France):

M. Roger Réveille a vu un objet ovale, de 6 mètres de long, au niveau du sommet d'un arbre et sentit qu'une chaleur intense s'en dégageait. L'objet s'en alla verticalement à grande vitesse. A l'intérieur du bois, la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense se formait sous la pluie. 15 minutes après, le témoin put s'approcher de l'endroit, et il trouva les arbres, l'herbe et le sol parfaitement secs (Quincy, M 204).

[Ref. jv3:] JACQUES VALLEE:

20 octobre 1954. Forêt de Lusigny (France):

Roger Réveille a vu un objet ovale, de 6 mètres de long, au niveau du sommet d'un arbre et sentit qu'une chaleur intense s'en dégageait. L'objet s'en alla verticalement à grande vitesse. A l'intérieur du bois, la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense se formait sous la pluie. 15 minutes après, le témoin put s'approcher de l'endroit, et il trouva les arbres, l'herbe et le sol parfaitement secs (Quincy).

[Ref. ou1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "OURANOS":

LA VRAIE ET LA FAUSSE CHALEUR

20/10/1954 Forêt de Lusigny (Aube).

Ce soir là, il pleuvait dru sur la forêt lorsque M. Réveillé entendit un curieux bruissement. Il découvrit alors un objet ovale évoluant au ras des arbres. Bientôt, il ressentit une chaleur de plus en plus intense, puis l'appareil disparut à la verticale. Un brouillard (vapeur d'eau) subsista un quart d'heure sur les lieux et lorsque le témoin put s'approcher, il constata que malgré la pluie, la terre et la végétation étaient aussi sèches qu'en plein soleil (M.O.C. page 34).

Dans ce cas précis, il n'est pas possible de douter que M. Réveillé fut bel et bien confronté à un phénomène thermique puisqu'un effet physique en confirme l'existence.

Si les sens du témoin avaient pu être abusés, les molécules d'eau qui furent vaporisées n'étaient sensibles à aucune forme d'hallucination.

Lors de certaines observations, des phénomènes physiques divers (évaporation d'eau, fonte de neige ou de glace, calcination de végétation...) prouvèrent que la sensation de chaleur ressentie par les témoins avait bien une existence réelle. Mais il n'en fut pas toujours ainsi, bien au contraire.

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux ufologues et auteurs indiquent en se basant sur des coupures de presse et leur dossiers personnels que le 22 octobre 1954 dans l'après-midi, Roger Réveillé, exploitant forestier, était dans les bois de Larivoin près de Lusigny dans l'Aube. Il a raconté à Charles Garreau:

"Je suivais une allée quand j'ai entendu un bruissement semblable à un vol de pigeons. Mais, au lieu des oiseaux, c'est un engin énorme, de forme ovale et de la grosseur d'une citerne de semi-remorque, qui surgit au ras des arbres. Au même moment, j'ai ressenti une chaleur torride, qui m'a semblée devenir de plus en plus forte, tandis que l'engin disparaissait à la verticale. J'ai cru suffoquer. Cette chaleur avait provoqué un épais brouillard, en raison de l'évaporation de l'humidité. Ca a bien duré un quart d'heure. Quand ça c'est dissipé, la terre et les arbres étaient aussi secs qu'en plein été. Et pourtant il pleuvait."

Charles Garreau précise qu'il a pu revoir M. Réveillé en 1972, et que celui-ci n'avait rien oublié de cette rencontre ni de la peur qu'il avait éprouvé.

[Ref. pr1:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

471 20 Octobre 1954 Tôt le soir

FORET DE LUSIGNY (FRANCE) Le marchand de bois Roger Reveille marchait sur une route forestière quand il entendit un son ressemblant à "une nuée de pigeons". Il a vu un objet ovale de 6 m de long au niveau de la cime des arbres et en a ressenti une chaleur intense. Il a décollé verticalement à grande vitesse. Dans les bois, la chaleur devenait intolérable et une fumée dense se formait sous la pluie. Au bout de 15 minutes, le témoin a pu s’approcher du site et a trouvé les arbres, l’herbe et le sol très secs. (M292 - Quincy - Michel II, 204: Cramp, 153)

[Ref. fm1:] FRANCOIS MUMMY:

Il arrive aussi que des témoins assistent à la scène et constatent immédiatement le dessèchement des plantes; prenons-en deux exemples précis: - A Lusigny dans l'Aube, Monsieur REVEILLE aperçut le 20 Octobre 1954 une soucoupe au ras des arbres, un peu en avant de lui et il éprouva lui-même "une sensation de chaleur intense". Apres le départ de l'ovni il se rendit à l'endroit où il l'avait vu et constata que la chaleur y était "intenable" et que "les arbres y étaient aussi secs que s'ils avaient été en plein soleil." On peut difficilement être plus précis.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET AND JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 20 octobre 1954 dans l'après-midi, il pleuvait, quand un exploitant forestier se trouvant dans la forêt de Lusigny-sur-Barce au niveau des bois de Larivoin dans le département de l'Aube, suivant une allée, a entendu un bruissement semblable à un vol de pigeons.

Il a alors vu, au ras des arbres, un engin énorme de forme ovale de la grosseur d'une citerne.

Au même moment une chaleur torride, qui semblait devenir de plus en plus forte, l'a pris à la gorge, le faisant penser qu'il allait étouffer.

La chaleur dégagée par l'engin a provoqué un épais brouillard en raison de l'évaporation de l'humidité.

Ce phénomène a duré un quart d'heure, et quand il s'est dissipé, la terre et les arbres étaient aussi secs qu'en plein été.

[Ref. mf1:] MICHEL FIGUET:

Cet ufologue a noté:

CAS Nr CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
244 CE0-2 20 10 1954 l'A-M Forêt de Lusigny-sur-Barce 10270 C4 NI, OVNI: p. 192

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

20 octobre. Forêt de Lusigny, France, (début de soirée)

La chaleur intense était la caractéristique principale de l'expérience rapportée d'un certain Roger Reveille, qui a dit que pendant une promenade à travers la forêt de Lusigny un son comme un "troupeau de pigeons" l'a alerté à la présence d'une machine ovale d'environ 18 pieds de diamètre à une certaine distance flottant juste au-dessus des cimes des arbres. Peu de temps après, l'objet a foncé directement hors de la vue. 170.

  • 170. Rogerson, Peter. "The Catalogue." MUFOB New Series 4. automne 1976. N°38. p.9.

[Ref. tp1:] TED PHILLIPS:

Ted Phillips a listé le cas comme un "meilleur" cas dans sa "liste préliminaire des meilleurs cas":

Rapport 20/10/54 Forêt de Lusigny, France 1830: ovoïde 6m, chaleur intense, pluie, vapeur, emplacement déshydraté.

[Ref. lh1] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4227: 1954/10/20 18:30 8 4:15:00 E 48:14:00 N 3333 WEU FRN AUB 9:8

FORET DE LUSIGNY,FR:6M OVOIDE/CIME DES ARBRES:CHALEUR INTENSE:PLUIE>VAPEUR DENSE:ZONE SECHEE!

RefN° 8 VALLEE, Jacques: PASSPORT TO MAGONIA. Cas No. 292 : FORET

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Rencontre avec des Extraterrestres Ce Jour-Là

20 octobre

[...]

1954 - Pendant une tempête de pluie ce jour dans la forêt de Lusigny en France Roger Reveille a vu un objet volant ovale près de la terre. Il avait six mètres long et planait au niveau des cimes des arbres. Il a senti une chaleur intense en venir. Il a filé verticalement à grande vitesse. A l'intérieur des bois la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense s'était formé sous la pluie. Après 15 minutes le témoin a pu approcher l'emplacement, et il a trouvé les arbres, l'herbe, et la terre parfaitement sèche. (Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 235).

[...]

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Mercredi 20 octobre 1954

A la Forêt de Lusigny (France), Roger Réveille voit 1 objet ovale de 6 m de long, au niveau du sommet d'un arbre et sent qu'une chaleur intense d'en dégage. L'objet s'en va verticalement à grande vitesse. A l'intérieur du bois, la chaleur est devenue intolérable et un nuage de fumée dense se forme sous la pluie. 15 mn plus tard, le témoin peut s'approcher de l'endroit et trouve les arbres, l'herbe et le sol parfaitement secs.

La source est indiquée comme "Quincy".

[Ref. wa1:] SITE WEB "WATERUFO":

Le site web indique qu'en 1954 dans "la soirée du 20 octobre, une voiture voyageait sur la route N-393 entre Schirmeck et St-Quirin-en-Moselle; le conducteur était M. Jean Schoubrenner de Sarrebourg. Environ à un demi mile du village de Turquenstein, dans la forêt du même nom, M. Schoubrenner a soudainement remarqué, sur la route à une certaine distance en avant de lui, un corps lumineux. Il a ralenti pendant qu'il approchait cet objet. Quand il était à environ 20 yards de lui, il s'est soudainement senti comme s'il avait été paralysé; ses mains se sont gelées sur le volant. Au même moment son moteur s'est arrêté et, tandis que l'élan de la voiture l'a porté en avant, une sensation de chaleur croissante a traversé son corps. Quelques secondes plus tard l'objet a volé loin vers le nord-ouest et tous ces symptômes ont disparu."

Et: "Cette sensation de chaleur a été rapportée à nouveau cette même après-midi dans le département de l'Aube, 125 miles à l'ouest de Turquenstein. Il pleuvait dur cette soirée dans la forêt de Lusigny, non loin de Troyes. M. Roger Réveillé, un marchand de bois de charpente, marchait le long d'une route bois (-Ed?) quand son attention a été attirée par un bruit bruissant fort comme il en serait produit un par un vol de pigeons. Refargant en l'air, il a remarqué, à la hauteur de la cime des arbres, un objet ovale de peut-être 20 pieds de long. En même temps, il a senti une chaleur toujours plus intense. En quelques secondes la machine a disparu vers le haut. Dans les bois, la chaleur était maintenant intolérable et produisait un brouillard épais. Il s'est écoulé presque un quart d'heure avant que M. Réveillé ait pu approcher l'emplacement. Il a alors constaté que, malgré la pluie, la terre et les arbres à cet endroit étaient comme secs comme s'ils avaient été exposés au plein soleil."

La référence pour ce qui précède est indiquée comme "Flying Saucers and the Straight Line Mystery par Aimé Michel, p 203-4".

Une série de références suit:

UFOCAT PRN - 23848
UFOCAT URN - 023848 Flying Saucers & the Straight Line Mystery par Aimé Michel, p. 204, © 1958
UFOCAT URN - 023845 FSR, Special Edition No. 1, "The Humanoids," p. 17, © 1966
UFOCAT URN - 023843 Preliminary Catalog (N=500) par Jacques Vallee, #380, © 1966
UFOCAT URN - 179995 Challenge to Science par Jacques Vallee, p. 216-380, © 1966
UFOCAT URN - 087711 Piece for a Jig-Saw par Leonard Cramp, p. 153, © 1966
UFOCAT URN - 023846 A Century of Landings par Jacques Vallee (N=923), #0292, © 1969
UFOCAT URN - 082084 Physical Traces Associated with UFO Sightings par Ted Phillips, p. 86, © 1975
UFOCAT URN - 172133 *U* UFO Computer Database par Larry Hatch, # 04023, © 2002
UFOCAT URN - 023842 Computerized Catalog (N=3173), #0791 par L. Schoenherr, © sans date
UFOCAT URN - AUCUNE Delphos par Ted Phillips, p. 57, © 2002
UFOCAT URN - 064215 Dossiers d'enquêtes de Ted Phillips
UFOCAT URN - 023844 Computerized Catalog (N=3073) par Jacques Vallee , #1747, date de publication inconnue

Des coordonnées suivent:

"Europe - France, Aube, Alsace"

"Troyes Latitude 48-17-60 N, Longitude 04-04-60 E (D-M-S)"

"Saint-Quirin Latitude 48-37-00 N, Longitude 07-04-00 E (D.%) (St-Quirin-en-Moselle)
Reference: http://www.fallingrain.com/world/

"Schirmeck Latitude 48-29-00 N, Longitude 07-13-00 E (D-M-S)"

"Aube Latitude 48-15-00 N, Longitude 04-05-00 E (Département de l’Aube)"

"Lusigny Forest Latitude 48-15-00 N, Longitude 04-15-00 E (Bois de Lusigny)"

"Turquenstein Le plus près que j'au trouvé avec Google était 'Forêt de Turquestein'"

"(Sans le "n" ce qui est correct) -CF-"

"Turquestein Forest Latitude 48-33-00 N, Longitude 07-05-00 E (Forêt de Turquestein)"

"Sarrebourg Latitude 48-44-00 N, Longitude 07-03-00 E"

"Référence: http://gnswww.nga.mil/geonames/GNS/index.jsp"

"Lieu OVNI (UFOCAT) Latitude 48.27 N, Longitude 4.29 E (D.%)"

Il y a ensuite une carte, et ces notes:

"Les informations suivantes m'ont été fournies par un ami de mon traducteur professionnel qui a habité à Troyes pendant de nombreuses années:"

"Il y a une erreur dans l'épellation du nom. C'est le village de Turquestein (maintenant Turquestein-Blancrupt puisque les communes très petites ont été souvent groupées ensemble ces vingt dernières années pour simplifier la direction administrative) dans le département N.57 qui est la Moselle (dans la région du nord-est de la France). Il est situé dans la forêt de Turquestein, nord-ouest de Donon, près de Schirmeck, à environ 20 kilomètres à l'ouest d'Obernai. Dans l'ensemble, il est situé dans le triangle constitué par les villes de Saverne, de Sarrebourg, et de Molsheim (en gros entre Nancy et Strasbourg). C'est la D 393 (qui signifie une route de départementale/secondaire et pas une route national/d'état, qui serait N 393, mais peut-être en 1954, c'était une route nationale; c'est possible) qui va de Schirmeck à Saint-Quirin (il a une section qui s'appelle D 392)."

En ce qui concerne la forêt de Lusigny, elle a été employé en partie pour l'établissement d'un lac artificiel avec une réserve ornithologique et un parc de sports et e récréation dans les années 60 appelé "Lac de la Forêt d'Orient" (lac de la forêt d'Orient). Il est situé 10 kilomètres à l'est de Troyes entre les communes de Lusigny-sur-Barse, Géraudot, et Mesnil-Saint-Père. Il reste, à l'est du lac, une grande forêt Parc Régional de la Forêt maintenant appelé Parc Régional de la Forêt d'Orient entre Vendeuvre-sur-Barse et Brienne-le-Château, qui certainement doivent s'être appelée Forêt de Lusigny Lusigny) à cette époque-là."

"On doit tenir compte de la date et du changement des noms régionaux en cinquante ans."

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Aube à Lusigny sur Barce le 20 octobre 1954 à une heure non connue, "C'est l'après midi, il pleut. Le témoin, un exploitant forestier, se trouve dans la Forêt de Lusigny-sur-Barce au niveau des bois de Larivoin, et suit une allée, quand il entend un bruissement semblable à un vol de pigeons II voit alors, au ras des arbres, un engin énorme de forme ovale de la grosseur d'une citerne. Au même moment une chaleur torride, qui semble devenir de plus en plus forte, prend à la gorge le témoin qui croit suffoquer. La chaleur dégagée par l'engin provoque un épais brouillard en raison de l'évaporation de l'humidité. Ce phénomène dure un quart d'heure. Quand il se dissipe, la terre et les arbres sont aussi secs qu'en plein été."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique qu'en octobre 1954 dans la forêt de Lusigny, France, "on a observé un objet. Des effets physiologiques ont été notés. On a observé un objet."

Le site indique que la source est Cramp, Leonard G., Piece for a Jig-Saw, Somerton, Isle of Wight, 1966.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 20 octobre 1954 dans la forêt de Lusigny, France, un objet ovale, de six mètres de long, a émit une chaleur intense. "Pendant une tempête de pluie ce jour dans la forêt de Lusigny en France Roger Reveille a vu un objet volant ovale près de la terre. C'était de six mètres long et a plané au niveau des cimes des arbres. Il a senti une chaleur intense en venir. Il a filé verticalement à une grande vitesse. A l'intérieur des bois la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense s'était formé sous la pluie. Après 15 minutes le témoin pouvait approcher l'emplacement, et il a trouvé les arbres, l'herbe, et la terre parfaitement sèche."

"Roger Reveille a vu un objet ovale, de six mètres de long, au niveau des cimes d'arbres, et a senti une chaleur intense en venir. Il a décollé verticalement à la grande vitesse. A l'intérieur des bois, la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense se formait sous la pluie. Après 15 minutes le témoin pouvait approcher l'emplacement, et il a trouvé les arbres, l'herbe, et la terre parfaitement secs."

"On a observé un objet. Des effets physiologiques ont été notés. Traces trouvées. Un objet ovale, d'environ 20 pieds de large a été observé, par temps pluvieux par un témoin masculin expérimenté dans une forêt pendant plus de 15 minutes (Reveille). Un bruit a été entendu."

Le site indique que la source est "Vallée Magonia Database".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 20 octobre 1954 à 18:30, à Lusigny-Foret, France, on a observé un "objet. Des effets physiologiques ont été notés. Traces trouvées. Un objet ovale, d'environ 20 pieds de large a été observé, par temps pluvieux par un témoin masculin expérimenté dans une forêt pendant plus de 15 minutes (Reveille). Un bruit a été entendu."

Le site indique que les sources sont Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallée, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallée, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallée, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallée, Jacques, A Century of Landings (N = 923) (dans JVallee04), Chicago, 1969; Cramp, Leonard G., Piece for a Jig-Saw, Somerton, Isle of Wight, 1966; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Phillips, Ted R., Ted Phillips investigation files; Phillips, Ted R., Physical Traces Associated with UFO Sightings, CUFOS, Chicago, 1975; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. cb1:] CLAUDE BURKEL:

L'amateur d'occultisme et ufologue Claude Burkel indique qu'en 1954, à Lusigny sur Barse, l'exploitant agricole Mr. Réveillé, dont il trouve que le nom est une étrange coïncidence, a trouvé dans la Forêt d'Orient des Templiers, un étrange objet lumineux qui s'est élevé en dégageant une chaleur si intense que malgré la pluie qui tombait violemment le sol était resté sec pendant une demi-heure à l'endroit où l'engin avait décollé. Claude Burkel se demande alors si "cet homme est-il entré en collision avec un mystérieux objet céleste posé au sol?" et ajoute que c'est une bonne idée "car dans de nombreux cas d'atterrissages d'Ovni la terre subit lors du départ de l'engin un coup de chaleur supérieur à 2000 degrés." Il rapproche cette affaire d'une histoire de voiture Simca 1000 retrouvée avec les fenêtres fondues dans la même forêt en 1971.

[Ref. uf1:] BLOG "UFOFU:"

L'auteur pense que l'affaire de Fatima en 1917 au Portugal, qu'il pense inexpliquée sauf comme intervention d'une cause non désignée qui serait non extraterrestre et non triviale mais aussi bien la cause des OVNIS que des "apparitions de la sainte vierge" et autres choses, a comme "équivalent ufologique" l'affaire de Lusigny en 1954, dont il donne ma page comme référence.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*20 oct. 1954 - Pendant une tempête de pluie ce jour dans la forêt de Lusigny en France Roger Reveille a vu un objet volant ovale près de la terre. Il avait six mètres long et planait au niveau des cimes des arbres. Il a senti une chaleur intense en venir. Il a filé verticalement à grande vitesse. A l'intérieur des bois la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense s'était formé sous la pluie. Après 15 minutes le témoin a pu approcher l'emplacement, et il a trouvé les arbres, l'herbe, et la terre parfaitement sèche. (Source: Jacques Vallée, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 235, cas 292).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 9 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541000 00.10.1954 Lusigny Forest France CE II
19541020 20.10.1954 Lusigny France CE II
19541020 20.10.1954 Lusigny Fores France Après-midi DD
19541020 20.10.1954 Lusigny Fores France
19541020 20.10.1954 Lusigny Fores France CE II
19541020 20.10.1954 Lusigny Forest France
19541020 20.10.1954 Lusigny Forest France CE II
19541020 20.10.1954 Lusigny France CE II
19541020 20.10.1954 Lusigny France

[Ref. pr2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

20 octobre 20 1954. Tôt dans la soirée.

LUSIGNY FOREST (L'AUBE: FRANCE)

Le bucheron Roger Reveille marchait le long d'une route forestière lorsque son attention fut attirée par un bruit ressemblant à une volée de pigeons. Levant les yeux, il vit à la hauteur d'un arbre un objet ovale de 6 m de long et en ressentit une chaleur intense. Il a décollé verticalement à grande vitesse. À l'intérieur des bois, la chaleur était devenue intolérable et un nuage de fumée dense se formait sous la pluie. Au bout de 15 minutes, Roger fut capable de s'approcher du site, où il trouva l'herbe, les arbres et le sol parfaitement secs.

Michel 1958b p204

Cramp 1966 p153

Vallée cas 292 citant Quincy 1961 et Michel op cit

Note Gross 1954 date ceci du 22, bien que presque toutes les sources donnent le 20.

Explications:

L'ufologue "sceptique" Peter Rogerson [pr2] se demande pourquoi j'ai daté l'affaire au 22 octobre 1954 alors que "toutes les sources" donnent le 20.

Premièrement, "toutes les sources" ne donnent pas le 20; ensuite, toutes les sources donnant le 20 ne font que copier la version d’Aimé Michel. Le fait que beaucoup l'ont copiée ne rend pas cette date plus certaine.

Aimé Michel plus d'une fois donné une date erronée. Ici, Garreau était évidemment plus au courant de l'affaire que Michel, puisqu'il avait entendu le témoin au moins une fois et qu'il avait un "dossier" sur l'affaire. Il n'y a donc aucune raison de favoriser la date donnée par Aimé Michel.

L’affaire n’est pas "à toute épreuve": il n’y a pas de preuve tangible, mais un simple rapport d'un témoin unique. Il est néanmoins d'une grande étrangeté, sans explication triviale évidente, et l'observation de la sécheresse du secteur malgré la pluie ne faisait alors pas partie du folklore des soucoupes volantes.

Alors, peut-être que M. Reveillé a en fait vu un engin d’origine extraterrestre. Les deux "moins pires" explications banales seraient un hélicoptère, ou une invention pure.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Lusigny, Aube, Roger Réveille, objet, ovale, arbres, chaleur, verticalement, vitesse, fumée, vapeur, pluie, forestier, bucheron, Larivoin

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 28 septembre 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 12 février 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [ud1], [ud2], [ud3], [cb1], [uf1].
1.1 Patrick Gross 13 avril 2009 Addition [lc1].
1.2 Patrick Gross 27 février 2010 Addition [wa1].
1.3 Patrick Gross 6 mars 2010 Additions [gc1], [dj1], [mi1].
1.4 Patrick Gross 18 mars 2010 Addition [hj1].
1.5 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jv5].
1.6 Patrick Gross 3 juillet 2010 Addition [gc2].
1.7 Patrick Gross 25 octobre 2014 Addition [ni1].
1.8 Patrick Gross 14 décembre 2016 Additions [lg1], [ub1].
1.9 Patrick Gross 5 janvier 2019 Additions [ou1], [pr1], [fm1], [mf1], [lh1], [pr2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 janvier 2019.