France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Années 1950, Saint-Saturnin-lès-Avignon, Vaucluse:

Référence pour ce cas: 1950s-Saint-Saturnin-lès-Avignon. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. no1] MAGAZINE "NOSTRA":

Dans les années 50, à Saint Saturnin lès Avignon, au début des grandes vagues d'observation des soucoupes volantes, peut-être... Monsieur Henri E. travaillait dans une de ses terres, un champ ou une vigne, quand, il aperçut un objet inconnu se poser non loin de là. Dans sa propre terre.

De source sûre, nous savons que monsieur E. "aurait rencontré" des habitants d'une soucoupe volante... Ainsi, Henri E. se trouve confronté à un contact avec d'autres êtres d'une race de l'espace. Quoiqu'il en soit, il raconta plus tard autour de lui qu'il a vu une soucoupe volante. Et, la réaction sera qu'il est dès lors pris pour un pauvre "niais" et, tous se moquent de cet homme qui décide de ne plus parler de l'histoire et la garde pour lui.

Mais quelques temps après, il demande de l'aide pour "reboucher et nettoyer dans son champ un trou qu'aurait provoqué cet atterrissage d'une soucoupe volante"... Et l'on reparla de cette affaire. Du moins y pensa-t-on.

Le temps passa et Henri E. ne parla plus de cette étrange aventure qui ne lui avait procuré que des déboires. Puis, il tomba malade et fut assisté dans ces derniers moments par le médecin d'un village voisin qui le soignait, et il mourut. Mais avant de disparaître, il eut le temps de raconter son aventure au docteur X., en lui demandant auparavant de ne jamais révéler ce qu'il allait entendre. Et le secret fut gardé. Le médecin était tenu par le secret professionnel et la parole donnée à un mourant, qui étaient là et sont toujours là pour empêcher quiconque d'en connaître plus. Mais cela n'empêcha pas le docteur X de se laisser aller à des confidences envers une patiente, mère de notre informateur, sachant que son fils s'intéressait à ces histoires. Henri E. avait une soeur, Marie, qui décéda à l'âge de 76 ans, en juin 1975. Cette dernière s'éleva contre la décision de son frère de révéler au médecin son aventure, alors qu'il n'avait jamais voulu en faire part dans son entourage et sa famille, et sa soeur, sa plus proche parente.

La belle-mère de notre informateur est originaire de Saint Saturnin, et se souvient avoir entendu parler de l'affaire dans sa jeunesse. Elle nous confirma le récit de son gendre.

Explications:

Probable invention du magazine Nostra.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saint-Saturnin-lès-Avignon, Vaucluse, soucoupe, atterrissage, trace, objet

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 4 juin 2005 Première publication.
1.0 5 juillet 2007 12 juillet 2007 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.0a Patrick Gross 18 octobre 2009 J'ai recherché d'éventuelles nouvelles informations ou mentions du cas et n'en ai trouvé aucune.
1.1 Patrick Gross 13 octobre 2014 J'ai recherché d'éventuelles nouvelles informations ou mentions du cas et n'en ai trouvé aucune. Explication changée de "Non encore recherchée" en "Probable invention du magazine Nostra."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 octobre 2014