France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, Calais, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 18-oct-54-Calais. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Nord Littoral, de Calais, du 20 octobre 1954, rapportait plusieurs observations dans la région de Calais.

L'une d'elles était qu'on leur a signalé la veille au matin que le 18 octobre 1954, des habitants de la cité Edgar Quinet et des environs immédiats avaient aperçu, vers 21:00, une étrange lueur dans le ciel, et que rue Copernic, des passants avaient également signalé un fait identique à la même heure.

Le journal pensait que c'était peut-être un "éclair de chaleur", arguant que la soirée était très douce; mais il s'agissait bien plus probablement du météore passé à 20:45 au-dessus de cette région notamment.

Trois jours plus tard le même journal publisait une lettre d'une lectrice voulant rester anonyme qui leur assurait que ce n'était pas à son avis un "éclair de chaleur". Elle avait aussi vu la lueur ce lundi soir à 20:50 aux environs de Calais, en compagnie d'une amie. Elles avaient été subitement éclairées et ont pu distinguer tout ce qui les entourait tellement cette lumière qui semblait venir du ciel était forte. La lumière était de couleur verte au début puis rose ensuite, elle a disparu comme elle était venue, sans bruit.

Cela avait duré quatre à cinq secondes. Au même moment et à l'endroit de la clarté, elles avaient aperçu "un engin lumineux se déplaçant horizontalement de nord-ouest à sud-ouest" et "à peu près à la hauteur des étoiles", il était "long de 1 m. 50 environ et il filait plus vite qu'un avion."

Rapports:

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

Une "étrange lueur" aperçue
par de nombreux témoins
à Calais et dans le Calaisis

Une "étrange lueur" aperçue par de très nombreuses personnes dans différents points de Calais et du Calaisis, peut-elle être qualifiée de "soucoupe volante"?

Nous laisserons à d'autres le soin de trancher, si le peuvent, la question.

Passons seulement à la relation des faits.

Hier matin, on nous signalait que des habitants de la cité Edgar Quinet et des environs immédiats avaient aperçu, vers 21 h. 00, avant hier soir, une étrange lueur dans le ciel.

Rue Copernic, des passants ont également signalé un fait identique, et à la même heure.

En outre trois camionneurs calaisien de l'Express Rapide, MM. Roger Decarmin, Gaston Caillou et Roger Croisier fils revenaient vers Calais lorsque, un peu avant Ardres, une sorte de lumière, traversant la route à une vitesse folle, leur fit demander s'il n'avaient pas été le jouet d'une hallucination.

En arrivant à Ardres, ils apprirent qu'il y avait d'autres témoins.

Des chiens, surpris par la vive lueur ne cessaient d'aboyer.

Le même fait était signalé aussi par des habitants de Pont-d'Ardres et par un gendarme de la région et aussi par un automobiliste de passage qui coucha à Ardres cette nuit-là.

Enfin sur la route Calais-Dunkerque il y eut aussi des témoins.

Il pourrait s'agir d'un éclair dit "de chaleur" car la soirée était très douce.

[Ref. nll2:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

Encore
et toujours
les soucoupes

Un représentant de commerce de Calais-Nord, habitant rue d'Edimbourg nous envoie la lettre suivante qu'il a accompagné d'un plan très détaillé et d'un dessin explicatif, au sujet de sa rencontre avec une soucoupe volante:

"Représentant de commerce de mon état, j'allais vers Arras, en venant de Bucquoy. A environ 10 kilomètres d'Arras, en descendant une côte, j'aperçois soudain un disque très brillant. Le temps d'arrêter ma voiture et de sortir mon appareil photographique, plus rien. Inutile de dire que j'ai manifesté un certain dépit.

Le disque qui m'est apparu était, je le répète, très brillant. Il était midi et il fut visible quelques secondes seulement, quatre ou cinq.

Il allait dans le sens contraire du vent. Sa vitesse était très grande!"

Toujours dans le domaine des soucoupes volantes, nous recevons la missive suivante:

"Maraie-de-Guines, le 20 Oct.

M. le Rédacteur,

Je vous écrit [sic] au sujet de la lueur qui a été vu lundi soir aux environs de Calais.

Je suis moi-même un témoin de ce phénomène et voici ce qui se passa.

J'étais en compagnie d'une amie lundi soir quand sans nous y attendre nous fûmes subitement éclairées. Nous pûmes distinguer tout ce qui nous entourait tellement cette lumière était forte. Cette clarté semblait venir du ciel, elle était de couleur verte au début puis rose ensuite, elle disparut comme elle était venue, sans bruit. Cela dura quatre à cinq secondes. Au même moment et à l'endroit de la clarté nous aperçûmes un engin lumineux se déplaçant horizontalement de nord-ouest à sud-ouest. Cet engin se trouvait à peu près à la hauteur des étoiles, il était long de 1 m. 50 environ et il filait plus vite qu'un avion. Il était 20 h. 50.

Je vous écrit [sic] ceci pour vous démontrer que je ne crois pas que ce fut un éclair de chaleur.

Je ne veux pas me nommer, sachez seulement que je suis sincère.

Mme D...".

Explications:

Le journal Nord-Littoral parle d'un "éclair de chaleur", mais il s'agissait bien plus probablement du météore passé à 20:45 au-dessus de cette région notamment.

Carte

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Calais, Pas-de-Calais, multiple, cité Edgar Quinet, nuit, lueur, rue Copernic, passants, éclair

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 12 juin 2020 Première publication.
1.1 Patrick Gross 21 juin 2020 Addition [nll21]. Dans le Résumé, addition des informations de [nll2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 juin 2020.