France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

10 octobre 1954, Uzerche, Corrèze:

Référence pour ce cas: 10-oct-54-Uzerche. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Les journaux Le Populaire du Centre du 12 octobre 1954 et La Dépêche du Midi du 13 octobre 1954 signalait qu'il y a de nouveau eu une observation d'une "boule de feu" depuis Uzerche, cette fois le dimanche 10 octobre 1954.

De nombreux habitants d'Uzerche l'avaient vu dans la direction de Saint-Ybard. Certains se trouvaient sur les hauteurs de la pomme, d'autres sur des terrasses de la rue de la Justice, côté ouest, et c'était entre 19 et 20 heures environ.

La boule de feu semblait osciller de haut en bas, et a ensuite disparue après un mouvement latéral. Elle était enveloppée d'un halo rougeoyant.

Cette "apparition" avait été longuement commentée sur place, et le journal indique que Soucoupe ou pas soucoupe, les Uzerchois n'avaient pas pu être victimes d'une hallucination collective puisqu'ils étaient dans plusieurs quartiers différents.

L'observation ne semble pas être mentionnée dans la littérature ufologique. J'ai vérifié la possibilité que cela ait été Vénus mais au moins la direction ne convient pas. Il n'y avait pas non plus d'étoile particulièrement brillante dans cette direction-là

Rapports:

[Ref. pc1:] JOURNAL "LE POPULAIRE DU CENTRE":

Scan

Près de Munster, quatre "Martiens" réparaient leur "soucoupe volante"

Un opérateur de cinéma les observe pendant 10 minutes

Munster (Westphalie). 11 août (A.O.P.). -- M. Hoge, opérateur de cinéma de son métier, a déclaré à l'agence DPA qu'il a vu samedi soir, près de Munster, quatre hommes sortis d'une soucoupe volante.

Ces hommes, de 1 m 20 environ, ont le thorax fortement développé et une grosse tête. En revanche, leurs membres inférieurs sont petits et maigres.

M. Hoge était en train de rentrer chez lui lorsqu'il vit dans un champ à soixante mètres de la route, une lumière bleue. Il pensa qu'il s'agissait d'un avion accidenté puis il s'aperçut que la luminosité provenait d'un objet ayant une forme de cigare. Quatre hommes, en combinaison de caoutchouc, travaillaient sous l'engin. Aucun d'eux ne soufflait mot.

Hoge les regarda travailler pendant 10 minutes, sans s'approcher, parce qu'il avait peur. Finalement les quatre hommes par une sorte d0chélle, rentrèrent dans le cigare qui, quelques mètres après avoir décollé, prit la forme d'une soucoupe jetant une lumière éblouissante.

Un mécanicien de la S.N.C.F. de Limoges surpris par un objet lumineux

Dimanche soir 3 octobre, vers 19 h. 10, le conducteur d'autorails Clavaud André, du dépôt de Limoges, assurait la conduite du train 1547, qui part d'Ussel vers 18h. Sur son trajet, entre les gares de La Celle-Corrèze et Plainartigue, entre les km 445 et 444, en débouchant d'une courbe à 70 km-h, il fut soudain surpris d'arriver sur une grande circonférence lumineuse d'environ 100 mètres de diamètre.

Dans sa surprise et son émotion, il ralentit son convoi par un violent coup de frein, ce qui lui permit de mieux observer ce phénomène, il éteignit ses phares et fut complètement ébloui par la puissance de ce faisceau lumineux de couleur rose, et comme il se rapprochait, la circonférence se déplaça lentement sur sa droite, dominant une colline déserte où il ne pousse que de la bruyère et où il put distinguer les quelques sapins existant dans cette contrée, pareils que si ils avaient été en cristal tellement ces rayons étaient puissants, et lorsqu'il arriva à la hauteur de ce phénomène tout s'éteignit et disparut en laissant une traînée de fumée blanche qui montait vers le ciel.

D'après renseignements pris, plusieurs habitants de la région l'auraient également aperçu.

Boule de feu en Corrèze

Nous avons mentionné qu'une boule de feu avait été vue des hauteurs de la route d'Eyburie, dans la direction d'Espartignac.

Aujourd'hui nous devons signaler qu'une autre boule de feu semblable d'ailleurs à celles qu'on observe un peu partout a été vue dimanche soir 10 octobre par de nombreux Uzerchois dans la direction de Saint-Ybard.

Le phénomène a été constaté des hauteurs de la pomme, ainsi que des terrasses de la rue de la Justice (côté ouest), entre 19 et 20 heures environ.

La boule de feu semblait osciller de haut en bas pour disparaître ensuite après un mouvement latéral. Elle était enveloppée d'un halo rougeoyant. Cette "apparition" est longuement commentée dans nos murs.

Soucoupe ou pas soucoupe les Uzerchois n'ont pas été victimes d'une hallucination collective dans plusieurs quartiers à la fois!

[Ref. dm1:] JOURNAL "LA DEPECHE DU MIDI":

Toujours des phénomènes dans le ciel

(suite)

Nous avons mentionné qu'une boule de feu avait été vue des hauteurs de la route d'Evourie, dans la direction d'Espartignac.

Aujourd'hui nous devons signaler qu'une autre boule de feu semblable d'ailleurs à celles qu'on observe un peu partout a été vue dimanche soir 10 octobre par de nombreux Uzerchois dans la direction de Saint-Ybard.

Le phénomène a été constaté des hauteurs de la pomme, ainsi que des terrasses de la rue de la Justice (côté ouest), entre 19 et 20 heures environ.

La boule de feu semblait osciller de haut en bas pour disparaître ensuite après un mouvement latéral. Elle était enveloppée d'un halo rougeoyant. Cette "apparition" est longuement commentée dans nos murs.

Soucoupe ou pas soucoupe les Uzerchois n'ont pas été victimes d'une hallucination collective dans plusieurs quartiers à la fois.

Explications:

Une observation qui dure, qui se renouvelle, une oscillation et un halo, tout cela m'a fait penser à Vénus, dite "reine des OVNIS" parfois.

A Uzerche, nous sommes à la latitude: 45° 25' 26" N et la longitude: 1° 33' 48" E. Nous sommes le 10 octobre 1954, entre 19 et 20 heures.

Mon logiciel d'astronomie m'indique que Vénus était à 19 heures à l'azimut 230° 19' 44" et la très faible élévation de 2° 21' 16". Elle se couche à 19:21.

Vénus est donc possible jusqu'ici. Elle n'est pas garantie sur facture puisque l'on pourrait penser que l'observation dure de 19h à 20h, et à 19h, elle est déjà très basse, à 19 h. 21 elle n'est plus visible.

Sa magnitude est faible: -5.5, avec 25.40 % de sa surface éclairée seulement.

Mais on nous parle des "hauteurs de la Pomme", donc un lieu propice à avoir peu d'obstacle vers l'horizon, permettant de voir Vénus même à seulement 2° d'élévation. Je trouve d'ailleurs un "Faubourg de la Pomme" sur une hauteur. Quant à la "rue de la Justice", contournée par la rivièe, elle est également sur une hauteur, comme par hasard.

Et on nous dit bien que l'heure "entre 19 et 20 heures" est approximative.

Par chance, on nous donne la direction: "dans la direction de Saint-Ybard." Saint-Ybard est à 4.5 km environ, au Nord-Ouest des lieux d'observation, à 305° de la rue de la Justice, 315° des hauteurs de la Pomme.

Làs pour Vénus, cela ne colle pas bien: les gens regardent leur "boule de feu" vers la direction de Saint-Ybard, nous dit-on, donc le Nord-Ouest (ligne rouge) et Vénus est à 230°, vers le Sud-Ouest (ligne jaune)...

Y aavit-il alors quelque étoile particulière, assez brillante, au Nord-Ouest vers les 205°? Non, il n'y avait rien là...

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Uzerche, Corrèze,

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 23 décembre 2016 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 23 décembre 2016.