Les témoins -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Documents concernant les témoins

Earl Zimmerman

(Earl ZIMMERMAN, Earl L. ZIMMERMAN).

(Pas de photo.)

S'il vous plait, avant de poser des questions ou d'envoyer critiques ou commentaires, veuillez lire ceci.

Biographie:

(En construction.)

M/Sgt Earl L Zimmerman, USAF Ret.

En Juin 1943 il était à Hethel en Afrique du Nord au sein du 389e groupe de bombardement (les "Sky Scorpions") utilisant des B-24 "Liberators" puis a quitté l'Afrique du Nord voler sur la mission de bombardement sur Ploesti en Roumanie le 1er Août 1943, a été descendu au-dessus de la Turquie et y a été interné pendant environ six mois. Il s'est "évadé" au début de 1944, a de nouveau été à Hethel pour quelques missions de combat de plus puis à Leuchars pour le Projet "Ball" (lâcher d'agents secrets en territoire ennemi). Il a volé sur quelques missions en tant que membre d'équipage, est revenu plus tard à Hethel pour finir la guerre et est revenu à ZI en Juin 1945.

Earl L. Zimmerman a obtenu la Distinguished Flying Cross.

La Distinguished Flying Cross est attribuée à toute personne qui, tout en servant dans n'importe quelle capacité avec les forces armées des Etats-Unis, s'est distingué par son héroïsme ou un exploit extraordinaire tout en participant à des vols aériens. L'exécution de l'acte d'héroïsme doit être démontrée par une action volontaire au-dessus et au delà de l'appel du devoir. L'acte extraordinaire doit avoir eu comme conséquence un accomplissement si exceptionnel qu'il place clairement l'individu au-dessus de ses camarades ou d'autres personnes dans les circonstances semblables. Cette récompense est donnée seulement pour des actes d'héroïsme individuel ou d'accomplissement extraordinaire et non pas pour des activités opérationnelles soutenues contre un ennemi armé.

Comme historien du 389e, Earl L. Zimmerman est auteur de:

Affidavits:

AFFIDAVIT

(1) Mon nom est Earl L. Zimmerman.

(2) Mon adresse est: [Confidentiel]

(3) Ma profession est: Je suis retraité.

(4) Pendant la deuxième guerre mondiale, j'ai servi dans l'Armée de l'Air de l'Armée en tant qu'opérateur de radio d'avion. Après que la guerre ait pris fin, j'ai quitté le service, mais je me suis ré-engagé peu de temps après, me présentant à la Base Aérienne de l'Armée de Roswell (RAAF), au Nouveau Mexique, en ou à peu près en Mars 1947. Là j'ai servi au baraquement de radio en tant qu'opérateur de radio pour les transmissions codées à grande vitesse. Au début de 1949, j'ai été transféré au bureau des investigations spéciales [Office of Special Investigations, OSI] et affecté aux quartiers généraux de la zone 17 à la base aérienne de Kirtland à Albuquerque.

(5) Tandis que j'étais posté à RAAF, je passais des soirées en tant que barman au Club des Officiers de la base. Pendant l'été de 1947, j'ai entendu beaucoup de rumeurs au sujet des soucoupes volante dans le club et autour de la base, y compris quelque chose au sujet d'étudier la découverte de l'une d'elle sous le couvert d'une recherche sur un accident d'avion. Environ à cette période, j'ai vu le commandant de la Huitième Armée de l'Air, le Général Roger Ramey dans le club des O. plus d'une fois. Lors de plusieurs de ces occasions, il avait Charles Lindbergh avec lui et j'ai entendu qu'ils étaient sur la base en raison des affaires de soucoupe volantes. Il n'y avait aucune publicité au sujet des visites de Lindbergh, et j'étais très étonné de le voir dans le Club. Je pense qu'il est venu à Roswell avec Ramey, et je crois me rappeler que lors d'une de ces occasions Ramey avait volé vers la base en avion venant de Porto Rico.

(6) A peu près à la même période, j'ai appris qu'un officier non posté de la base, un grand homme que j'ai vu dans le club un certain nombre de fois, était un agent du Corps de Contre-espionnage (CIC). Je ne me rappelle pas comment j'ai appris que l'homme était au CIC, mais à une occasion quand cet officier était dans le club, je l'ai désigné à l'attention du Colonel William H. Blanchard, commandant de la base. Blanchard ignorait que cet agent de CIC était sur sa base, ainsi il est allé vers lui et s'est présenté. Plus tard, Blanchard m'a indiqué qu'il n'y avait aucun problème.

(7) Au début de 1949, après avoir été transféré à l'OSI à Albuquerque, j'ai travaillé avec le Dr. Lincoln LaPaz de l'Université du Nouveau Mexique sur un projet de longue durée au Centre des Recherches de l'Université à Sandia Peak. On nous a dit que l'Armée de l'Air était préoccupée par "quelque chose" qui était dans le ciel la nuit au-dessus de Los Alamos, et nous avons pris des clichés avec expositions de 15 minute du ciel avec un appareil photo 4x5 Speed Graphic. Nous avons travaillé en équipe de trois, avec des roulements d'une semaine, et le Dr. LaPaz en était le responsable.

(8) Pendant ce projet, qui a duré plusieurs mois, j'ai fini par très bien connaître le Dr. LaPaz. Quand je lui ai mentionné que j'avais été posté à Roswell durant 1947, il m'a dit qu'il avait été impliqué dans la recherche sur la chose qui a été trouvée dans la région de Roswell. Il a discuté du cas en ne donnant aucun détail, mais il a dit qu'il est sorti avec deux agents et a inteviewé des bergers, des propriétaires d'un ranch, et d'autres. Ils ont dit à ces témoins qu'ils étudiaient un accident d'avion. Il me semble me rappeler que LaPaz a également dit qu'ils ont trouvé un secteur où la terre extérieure avait été tournée en un bleu clair et qu'il se demandait si la foudre pourrait causer un tel effet.

(10) Je n'ai pas été payé ni n'ai reçu quoi que ce soit de valeur pour faire cette déposition. Elle est la vérité au meilleur de mon souvenir.

Signé: Earl L. Zimmerman
2 Nov. 1993

Témoin de la signature:
Beverly J. Maggard, 11-2-93

Interviews et déclarations publiques::

En construction.

Commentaires et notes d'enquêteurs:

En construction.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 juillet 2003.