La presse -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Les journaux de 1947

L'Aurore, 1947:

Reproduction de l'article:

Scan

Transcription:

ça n'était pas une illusion d'optique...

UNE "SOUCOUPE VOLANTE"
atterrit dans la cour d'une
ferme au Nouveau Mexique

    Les militaires restent muets
    devant cette sensationnelle
    découverte

    Le Lieutenant Warren [sic. Walter Haut], officier du service d'information à la base militaire américaine de Roswell, a annoncé, hier soir, qu'une soucoupe volante avait atterri dans la cour d'une ferme, près de Roswell (Nouveau Mexique) et qu'elle avait été aussitôt remise, par la police locale, aux autorités de l'aérodrome qui l'ont, à leur tour, fait envoyer aux autorités supérieures par le Commandant Jesse Marcel, du 409e groupe de bombardiers, officier de renseignement à la base.

    Le département de la guerre a refusé de communiquer tout autre détail sur cette sensationnelle découverte.

    Le lieu même de la découverte, le Nouveau Mexique (qui est, on le sait, le "champ d'essai" habituel des armes nouvelles et, en particulier, des bombes atomiques) permet de penser qu'on se trouve en présence d'un projectile à réaction ou téléguidé actuellement mis au point par les services militaires américains, dont la discrétion s'expliquerait ainsi tout naturellement.

Bref commentaire:

Patrick Gross:

L'article dans le grand quotidien national Français l'Aurore reprend l'annonce par la base de Roswell de la récupération d'un "disque volant." L'article semble reprendre les termes du communiqué de l'Agence France Presse du 9 Juillet: il comprend une erreur sur le nom du lieutenant de la base de Roswell qui avait diffusé le communiqué de la base à l'attention des média. Il ne s'agit pas d'un lieutenant Warren, mais du Lieutenant Walter Haut; son nom avait été écorché dans le communiqué de l'AFP en "Warren Haught."

L'article indique deux choses:

- l'annonce de la base de Roswell est parue en France dans au moins un grand quotidien de la presse nationale.

- ce quotidien a simplement repris ici les termes du communiqué de l'Agence France Presse et ne semble pas avoir mené ou pu mener de vérification auprès de la base de Roswell ou d'autres sources militaires Américaines. La notion que "L'Aurore" n'a peut être pas pu vérifier l'information auprès de la base semble tenir à ce que, à ce moment, les autorités Américaines se seraient refusé à tout commentaire, comme l'indique le journal; car c'est là un élément original qui ne figure pas dans les deux communiqués précédents de l'Agence France Presse.

Source de l'article:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 12 juillet 2003.