Discussions -> Roswell 1947 -> AccueilAcceuil
This page in english

Roswell 1947 - Articles par des chercheurs

LE THEME DISCUTE:

Cet article appartient à ma catégorie "sociologie." Voir ici pour d'autres articles relatifs à ce thème de discussions. Voir ici pour l'ensemble des articles. Voir ici la page principale de ma section consacrée à l'incident de Roswell.

Important: avant de me faire parvenir des commentaires, vos articles ou vos réponses à des articles, lisez ces règles.

L'ARTICLE:

La notion de visiteurs extraterrestres existait-elle avant Roswell?

Dans un débat récent entre ufologues de "tendances" diverses et portant sur l'incident de Roswell, une ancienne suggestion a encore fait surface: celle que, en 1947, au moment de l'incident de Roswell, l'idée même que les soucoupes volantes puissent être extraterrestres n'existait pas. Ce serait une idée née après 1949. De ceci certain déduisent que lorsque les témoins ou les militaires s'exprimaient en Juillet 1947 sur un "disque volant" récupéré à Roswell, il ne pouvaient pas une seconde avoir à l'esprit qu'il puisse s'agir d'un vaisseau spatial extraterrestre. Il en est alors déduit que les gens impliqués ne pouvaient pas avoir la moindre idée de ce que "disque volant" pourrait désigner, et déduit que ce n'est que par l'effet de 50 ans de recul culturel que nous aurions du mal à comprendre comment les gens impliqués pourraient désigner "disque volant" autre chose que ce que nous voyons actuellement sous cette expression.

Je soutiens qu'il n'en est rien.

Je ne veux pas aborder ici la discussion d'un ensemble d'objections valide à cet argument, tels par exemple celui que si les gens n'avaient eu aucune notion de ce qu'un disque volant était censé être ni à quoi il était censé ressembler, cela n'implique cependant pas qu'ils n'auraient pas su à quoi un ballon ou un réflecteur radar ressemblait. Je veux ici uniquement discuter de la question "en Juillet 1947, les américains avaient-ils ou n'avaient-ils pas le soupçon que les "disques volants" ou "soucoupes volantes" puissent être des engins venus d'une autre planète, occupés par des habitants d'une autre planète?

Je soutiens que c'est bien le cas.

Tout d'abord, je souhaiterais rappeler que c'est le 30 Octobre 1938 qu'Orson Welles, réalisateur de films imposants mais avant cela génie de la radio qui était son premier media d'expression, avait diffusé sur CBS une version adaptée du roman "La Guerre des Mondes" de l'écrivain de science fiction Herbert George Wells. [1]

Scan Couverture de l'édition française actuelle
en 2 CD Audio de l'émission de
la radio CBS de 1938
par Orson Welles.

Cette adaptation avait ceci de particulier qu'elle se présentait comme un reportage en direct d'une invasion de Martiens hostiles arrivés sur Terre dans leurs engins spatiaux. Décrite par le faux reporter "Carl Philipps," réalisée d'une manière extrêmement habile, comportant des effets sonores élaborés, des fausses coupures du son, des voix d'acteurs aux tons particulièrement réalistes, cette émission avait littéralement terrifié la population du New Jersey où les Martiens étaient censés avoir débarqué en premier lieu. Cette population avait littéralement fui, en voiture, à pied, éprouvant une véritable terreur due au réalisme de la farce radiophonique. Une fois le pot au roses révélé, il n'y en eu pas moins un véritable tollé à l'échelle mondiale. Par ce seul événement, une proportion déterminante de la population occidentale a été touchée par l'idée que des êtres pourraient venir à bord de leurs engins depuis une autre planète.

Bien entendu, l'ouvrage de H.G. Wells avait été lu dans les vingt années qui ont précédées. Certes, il n'a pas été lu par la totalité de la population mondiale, mais par ailleurs le genre littéraire s'était développé, et les gens savent quels sont les thèmes des livres courants quand bien même ils ne les auraient pas lus eux-même. Un point remarquable est que bien que la fiction de H.G. Wells et ses émules soit bien connu comme étant de la fiction, la dramatique radiophonique d'Orson Wells ait convaincu. Il pourra en être déduit que les gens sont profondément influencé par la fiction, mais alors il est difficile de tenir le discours de l'inexistence de la notion de vaisseaux extraterrestres au moment de la vague de soucoupe volantes de Juin/Juillet 1947. Il pourra tout aussi bien en être déduit que l'idée de visiteurs interplanétaires développée par la science fiction a tout simplement semblée être du domaine du possible.

Le sociologue Pierre Lagrange notamment expose dès 1995 dans son ouvrage "La Rumeur de Roswell" [2] que la notion de visiteurs venus de l'espace existait bien, au travers de la science fiction, mais également des recherches de Charles Fort, mais également de nombreux articles de non-fiction dans la revue "Astounding" de Ray Palmer faisant mention d'observation d'engins observés et interprétés comme des engins volants venus d'un autre planète, par exemple:

"En lisant la presse de l'été 1947, on trouve quelques articles avançant l'hypothèse que les soucoupes volantes seraient des engins venus d'autres planètes. Parfois sous le ton de la plaisanterie, parfois plus sérieusement."

"... quelques nouvelles plus loin, le lecteur peut prendre connaissance d'un article de Vincent Gaddis, "les visiteurs du vide spatial" ("Visitors from the Void"), composé d'une suite de récits d'observations d'"étranges aéronefs" durant les années trente et quarante."

Lagrange indique dans son ouvrage, ici que l'idée de visiteurs extraterrestres est largement diffusée, et là que l'idée que les soucoupes volantes soient extraterrestres resterait marginale avant l'incident de Roswell. Il semble toutefois bien indiquer par ailleurs que l'idée que personne n'aurait en tête des extraterrestres comme origine des soucoupes volantes soit une simplification grossière.

(A l'inverse, il ne faudrait pas alors en déduire que les "soucoupes volantes" ou extraterrestres décrits en 1947 soient "expliqués" par un abus de lecture de science fiction par les témoins; sans entrer dans une longue discussion à ce sujet ici, je me contente de noter que parmi la vaste palette de "vaisseaux" dans la science-fiction, il en existe une grande quantité ont les "traits" n'ont ensuite jamais été rapportés dans les récits d'observations, et il en va de même pour les occupants ainsi que pour leurs activités.)

Mais je veux maintenant donner un exemple concret de ce qui était soupçonné avant Roswell en ce qui concerne les "disques volants:"

Scan
France-Soir, 8 Juillet 1947.

"LES SOUCOUPES VOLANTES
VIENNENT DE RUSSIE
OU DE LA PLANETE MARS"

pensent les Américains

Depuis douze jours, les U.S.A. guettent dans le ciel les mystérieux projectiles

(De notre envoyé spécial perm. G.H. MARTIN)

    NEW YORK, 7 Juillet (par télégramme)

On assiste actuellement aux Etats-Unis, soit au plus fabuleux phénomène d'hallucination collective de tous les temps, soit à un avant goût des émotions qui secoueront le pays lorsque l'opinion populaire aura, pour la première fois, la certitude que les Russes possèdent des projectiles sismiques. Les hommes de science parlent savamment "d'illusion d'optique", mais franchement personne ne croit qu'il puisse s'agir d'illusions.

Les mystérieuses "soucoupes volantes" qui, depuis douze jours, sillonnent le ciel Américain, auraient peuplé l'air de fantastiques " [?] volantes", si l'on en croit les récits des témoins oculaires recueillis aujourd'hui dans la région du Nord-Ouest des Etats-Unis. On signale également la première "assiette volante" dans le ciel Canadien. Depuis trois jours, l'Amérique entière marche avec [?] [?] vers les [?], scrutant l'espace avec l'espoir de repérer un de ces objets inexplicables. [?] de grands avec au-dessus de l'horizon.

Avions contre... soucoupes

L'armée américaine nie formellement avoir aucun avion ou projectile-fusée qui puisse expliquer la présence d' "assiettes volantes" sur le continent Nord-Américain. L'Armée admet que le phénomène a été signalé trop fréquemment durant les derniers jours pour pouvoir être écarté avec légèreté par les autorités militaires. Aussi six avions de chasse militaires ont volé toute la journée d'hier dans l'Etat d'Orégon. Leurs pilotes avaient reçu l'ordre de guetter ces "assiettes." Sur l'aéroport militaire d'Oakland, Californie, un avion-fusée, l'un des plus rapides du monde, est prêt à s'envoler afin de se jeter furieusement à la poursuite des assiettes, si leur présence devait être subitement signalée dans les environs de cette base aéronautique, située près de la baie de San Francisco. Tous les appareils militaires sont munis d'un équipement photographique afin de filmer ces phénomènes, mais aucune prise fructueuse n'a été signalée jusqu'ici. Un rapport parvenu de Spokane (Etat de Washington) selon lequel huit "disques aériens" auraient été aperçus, ayant chacun la taille d'une maison de cinq pièces, volant à une vitesse de 500 à 1500 kmh, et à une altitude de [1800?] mètres, atterrissant littéralement devant dix témoins fiables, au bord de la rivière [?] dans l'état d'Idaho. Selon le témoin, Mme Walter, les "soucoupes volantes" tombaient comme des feuilles d'arbres, mais aucune n'a pu être retrouvée une fois au sol.

"Ce peut être un mirage..."
disent les savants

Un voyageur de commerce se déplaçant en avion [??] [????] de la ville de Sioux, dans l'Etat d'Idaho, fut le premier à observer les "disques volants", qui, depuis lors, ont été observés en diverses régions à de nombreuses reprises. [?], ce voyageur de commerce [... illisible]

Nous avons là un article du journal national français "France-Soir" dont le titre et le corps du texte sont sans ambiguïté: un jour avant que l'AFP ne diffuse en France la nouvelle de l'incident de Roswell, les disques volants suscitaient les interrogations suivantes chez les américains, interrogations ayant voyagé jusqu'en France: les soucoupes volantes sont-elles des illusions, sont-elles des engins secrets Russes, ou sont-elles des vaisseaux spatiaux Martiens?

Ce titre de France-Soir n'est pas un cas unique.

Scan
L'Union de Reims, 9 Juillet 1947.

"L'Union de Reims" du 9 Juillet 1947, qui n'a pas eu vent de l'incident de Roswell, titre "Bolides Marsiens [sic] ou illusions d'optique? Les "soucoupes" sillonnent toujours le ciel américain."

Bien entendu, les "savants" rejettent l'idée que les soucoupes volantes puissent être réelles et les rangent sans véritable examen au rang d'illusions ou mirages. Peut-être sont-ils parfaitement au courant du contenu de la littérature de science fiction et ne peuvent-ils sincèrement pas croire un instant que quoi que ce soit puisse exister qui serait un thème de science fiction. Ce qui constituerait une sorte d'à priori culturel et sociologique anti-soucoupe expliquant parfaitement leur réaction de déni immédiat; "cela ressemble à des choses lues dans la science fiction, genre populaire, donc cela ne peut être."

Scan
L'Aurore, 19 Juillet 1947.

"L'Aurore" du 19 Juillet 1947 montre une photographie de la roue de scie circulaire qui a volé au-dessus d'une église dans le Wisconsin, une affaire bien connue de cette époque. Il est souvent suggéré que ce cas est une preuve que les gens appelaient "soucoupe volante" même un objet d'une taille aussi petite, ce qui indiquerait qu'ils ne sauraient avoir pensé que des "soucoupes volantes", aussi petites, puissent être des vaisseaux transportant des extraterrestres. Pourtant, comme l'indique le titre "Est-ce une pièce de la soucoupe volante?" il semble que les gens impliqués dans l'histoire de cette scie circulaire d'un diamètre de quelques 40 centimètres n'aient pas pensé qu'elle constituait la totalité de la soucoupe volante, mais bien une pièce qu'elle aurait perdu. Ceci suggère que pour eux la soucoupe elle-même devait être quelque chose de beaucoup plus grand.

Nous avons là exactement le contraire de la thèse que les gens pourraient avoir appelé "soucoupe volante" n'importe quel objet même petit au point de ne pas pouvoir du tout être un engin quel qu'il soit: ici, alors qu'à l'évidence la "soucoupe volante" observée est réellement constituée de la scie circulaire et de rien de plus que cela, scie circulaire qui s'était échappée de son support et avait filé à travers l'air devant les yeux du témoin, le témoin, voyant l'objet récupéré, est en réalité tellement ancré dans l'idée qu'une soucoupe volante doit être une machine volante d'une certaine taille apte à contenir des occupants, qu'au lieu de comprendre qu'il détient l'intégralité de la soucoupe, il estime que l'objet récupéré ne saurait en être qu'une pièce. (bien entendu, il renoncera ensuite à cette notion, l'enquête menée par le FBI établissant bien que toute l'affaire est expliquée par l'éjection de la scie circulaire.)

Conclusion:

Tout se passe comme si les mystérieuses soucoupes volantes, non identifiées, aient fait de la part des témoins, de la presse, des militaires, l'objet de réflexions simples et rationnelles: soit ce sont des illusions, mais il ne le semble pas, soit de sont des engins secrets américains, mais les militaires informent que cela n'est pas le cas, soit ce sont des engins Russes, mais comme "on sent bien" que quelque chose ne va pas avec cette explication bien qu'elle soit celle qui a eu la faveur immédiate des "savants" (on dit aujourd'hui "les scientifiques"), on envisage bien ne serait-ce qu'en dernière extrémité et seulement rarement sous forme de gros titres de journaux nationaux, que les soucoupes volantes soient "martiennes," ce qui est synonyme d'extraterrestre dans le contexte de 1947.

L'idée que la notion de soucoupes volantes d'origine extraterrestre n'ait existé qu'après 1950 avec les propositions du Major Keyhoe [3] ou du Commandant McLaughlin [4] ne me parait pas juste.

L'idée que personne parmi ceux impliqués dans l'affaire de récupération de débris d'un "disque volant" en 1947 n'aurait songé à ce qu'il puisse s'agir de débris d'un engin spatial extraterrestre n'emporte pas ma conviction. Presque tout le monde avait entendu parler de "Martiens" au travers de la science fiction auparavant, le canular d'Orson Welles avait également marqué les esprits. Certes la plupart des journaux reflètent avant tout le "mystère demeurant entier" des soucoupes volantes, mais quelques titres de la presse montrent que la théorie de l'origine extraterrestres des soucoupes volantes existait, fut-elle discrète et une théorie de "dernier recours," précédée par celle des hallucinations et illusions, celle des engins américains, celle des engins Russes.

REFERENCES:

Source:

L'auteur de l'article ci-dessous est l'auteur de ce site. La date de rédaction est le 30 Août 2003. Cette page constitue l'original de l'article.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 31 Août 2003