Journaux avant 1940 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Les récits d'airship dans la presse US:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Stockton Daily Independent, Stockton, Californie, page 2, le 26 novembre 1896.

Attention: les histoires d'airship dans la presse de cette époque ne doivent pas être assimilées d'office à des "observations d'OVNIS" juste à leur lecture. Une évaluation de ces récits est ici.

PROFITANT DU CANULAR

San Francisco n'a pas le monopole de l'Airship.
On s'attend à ce que tout le monde le voie, mais jusqu'à maintenant les reporters se contredisent.

Le grondement assourdi des roues qui avaient causé l'excitation de l'air ship à San Francisco semblent avoir plutôt atteint notre communauté et même ceux qui démentent la présence de la moindre machine en situant sa présence dans les tête derrière juste l'os frontal observent les uns comme les autres pour voir à quel point on peut approcher les rêves de [Jules] Verne. La lumière mystérieuse, certains avaient affirmé avec la candeur de l'agneau innocent en été les témoins de ses pérégrinations au-dessus de cette vallée, étouffant toutes les explications quant à la façon dont le résultat du 3ème novembre [elections contestées] avait été provoqué, et le sincérité évidente de certains en décrivant le visiteur aérien a fait gagner par le doute les Saint-Thomas jusqu'à ce qu'il arrivent au moins à l'étape de l'incertitude.

Le dernier rapport est venu de Lathrop la soirée passée, quand M. Sanguinetti a téléphoné à cette ville que au moment même où il parlait il voyait une lumière brillante, une partie plus sombre qu'une étoile, approchant Lathrop depuis l'est et devenant continuellement plus lumineuse et plus plate. Il a annoncé que si on lui faisait des signaux cela apporterait la chose en et amènerait du monde quand il se poserait. Il n'y avait eu aucun rapport ultérieur pour annoncer si les gens de cette ville avaient capturé l'illusion évasive.

Un capitaine de navire à vapeur, qui a affirmé être entièrement dégagé des schooners [grands bateaux à voiles transportant souvent de l'alcool], est également venu hier et avant qu'un juge de paix se soit préparé à prendre la déclaration sous serment de la vision étrange qu'il a eu tandis qu'à douze miles plus haut sur le fleuve dans la nuit de mardi. Il a dit qu'il dormait du sommeil du juste et était sûr qu'il n'y avait aucun opium à bord. A environ 12 heures il a été tiré de sa couchette par son cuisinier Chinois effrayé, qui a attiré son attention sur le vol rapide d'une grande lumière et les contours d'une armature en forme de cigare. Elle se déplaçait du nord vers le sud. Le capitaine a déclaré qu'il y avait un décalage continuel de la lumière à proximité de l'objet et il a pensé qu'il a entendu un son sourd occasionnel dans les cieux, comme le bruit d'un certain explosif. Le Chinois a refusé de se calmer et à quitté le bateau quand il a abordé le prochain rivage.

Un citoyen intéressé par la cause de la science essayait hier de soulever des fonds pour employer un homme sobre et digne de confiance pour monter sur le dôme du tribunal et après s'être élevé plus haut, prendre sa place sur le bras de Mlle Liberté [statue] pour remplir ses yeux de l'image des cieux nocturnes avec sa main sur son coeur.

Les dires du surveillant de nuit McKee sur un sujet de ce genre pourraient être mis en doute par certains du fait de son poste à l'asile d'état, mais il se présente néanmoins avec une description plus claire du monstre mystérieux que n'avait été donnée par la plupart de professionnel. La soirée passée à 45 minutes et 35 secondes après 9 heures, il a vu le vaisseau passer le juste au nord-ouest des terrains de l'asile et il s'est balancé vers le bas à à moins de 210 pieds de la terre. En même temps, il y avait trois forts bruits suivis de grandes rafales du vent, qui sont évidemment venues de l'agitation des pignons du vaisseau. Il pense que c'était une dynamite qui a été explosée et que cela avait quelque à voire avec la puissance motrice du monstre. Le bateau était en forme de cigare, mais fumait aux deux extrémités.

Billie Martin, le rapide messager de la Western Union, était parmi ceux qui étaient à observer dehors pour voir le vaisseau. Par hasard il est parti pour la partie nord de la ville sur son vélo pour délivrer un message juste après que Lodi ait appelé pour dire que le vaisseau aérien venait au sud. Dans la présente partie de la ville il y a de grand et profonds trous de boue, et à cette occasion ils étaient dissimulés par l'obscurité. Avec ses yeux sur les cieux, Martin a quitté le trottoir et s'est bientôt retrouver à essayer d'utiliser son vélo pour sauver sa vie. Il considère que c'était un sacrifice à la cause de la recherche, et tandis qu'il n'était pas sûr qu'il avait réussi à localiser le vaisseau, il n'a aucun doute au sujet de l'endroit et de l'existence réelle des trous de boue.

Nonobstant le fait que tout le monde rit de l'idée qu'il puisse exister une chose telle qu'un vaisseau aérien du tout, il y avait beaucoup de gens qui avaient des douleurs aux cervicales ce matin à cause de leurs positions d'observation pendant la nuit dans l'espoir d'avoir un aperçu souvent la "lumière étrange" dont on a tant entendu parler mais vue si rarement.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201