Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Républicain Lorrain, de Nancy, France, le 26 octobre 1954.

La ronde des soucoupes

Un "couvercle de lessiveuse" choisit
un champ de carottes pour se poser

LUNEVILLE. -- Y aurait-il une corrélation entre un fait constaté il y a quelques jours par un Lunévillois qui possède un jardin sur le territoire de la petite commune limitrophe de Rehainviller et l'apparition d'une "soucoupe volante", dimanche, sensiblement à la verticale du lieu où l'on découvrit des traces suspectes?

Dimanche matin, une douzaine d'habitants des cités Ste-Anne à Lunéville ont aperçu vers 7 h. 30 un engin de forme ellipsoïdale de couleur grise qui planait dans le ciel de Rehainviller. MM. Jean-Marie et Raymond Jandel, demeurant 11, cité Ste-Anne, se trouvaient sur le pas de leur porte quand le premier s'écria: "Une soucoupe". Il désigna à plusieurs personnes un objet en forme de "couvercle de lessiveuse" semblant se balancer au gré du vent, au-dessus de la route de Rehainviller, à quelques kilomètres de là.

M. Haudry, boucher rue de Lorraine à Lunéville, Mme Klein et sa famille, d'autres personnes encore, demeurant aux cités Ste-Anne, furent les témoins de ce phénomène. La soucoupe qui évolua ainsi pendant trois ou [sic] émettait des volutes de fumée quatre minutes puis disparut au-dessus de la forêt de Rehainviller, non sans couvrir sa retraite d'un épais nuage de fumée.

Une autre personne affirma: "Ce n'est pas un bolide construit par des martiens, mais tout simplement un engin téléguidé terrestre qui s'est posé."

Mais où s'était-il posé? Peut-être le lieu sera-t-il découvert ces prochains jours par un cultivateur de la localité. En tout cas, l'on peut établir dès à présent, une corrélation à quelques jours d'intervalle, entre cette apparition vue par une douzaine de personnes dignes de foi et la précédente découverte d'un emplacement marqué sur un champ de carottes qui a été photographié récemment sous tous les angles par des enquêteurs chargés de lever le voile qui plane sur les "soucoupes."

Revenons à cette découverte. M. Edmond Schluk, tôlier, demeurant rue Béatricet à Lunéville, possède un jardin potager entre la voie ferrée et la Meurthe à proximité de la route qui va de Lunéville à Rehainviller par Chaufontaine. Un chemin de terre mène à ce jardin de petite superficie où sont plantés des carottes et des oignons.

Mercredi M. Schluk constata avec stupéfaction qu'une partie de sa plantation avait été détruite. Au beau milieu du champ, sur une quinzaine de mètres carrés, les plants de carottes étaient littéralement écrasés, la partie saccagée ayant la forme d'une ellipse. Au cntre, en deux endroits de quelques centimètres carrés, également distants des bords de l'ellipse et nettement séparés, les fanes de carottes étaient intactes comme si le fond de la masse qui s'était posée lourdement dans le jardin, avait recelée deux excavations profondes.

Il y avait de quoi provoquer une enquête. Ces constatations posaient nombre de questions, personne n'ayant remarqué au cours de la journée et de la nuit précédentes, une "soucoupe" ou un "cigare" volants, évoluant dans les parages.

Point de traces de pas autour de l'endroit désigné. A l'extérieur de l'ellipse et d'un seul côté, les fanes des légumes avaient été soufflées violemment. Couchées ou arrachées, elles semblaient avoir été aplaties par l'échappement libre d'un moteur. Pourtant, aucune projection de gaz brûlé ni de matière minérale, n'a pu être relevée à cet endroit comme ailleurs. Voilà donc en quelques lignes, le premier fait constaté avant l'apparition dimanche matin, du fameux "couvercle de lessiveuse."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 2014.