AccueilAcceuil

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

CIGARE VOLANT AU-DESSUS DE ANNONAY, 16 SEPTEMBRE 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le journal Le Quotidien de la Haute Loire, le 22 Septembre 1954.

Un cigare volant sur Annonay

Jeudi dernier, à 12h15, M. Vialon, retraité des chemins de fer, demeurant à Annonay, se préparait à prendre son repas lorsque son petit fils, âgé de sept ans, qui jouait dans le jardin, lui cria "viens vite voir la soucoupe volante." M. Vialon sortit aussitôt et le spectacle qu'il vit ne fut pas sans le surprendre. Voici le récit qu'il en a fait: "Dès que je fus sorti, j'aperçut dans le ciel, se déplaçant silencieusement, dans la direction du nord/sud, un appareil allongé que j'aurais sans doute pris pour un avion s'il n'avait été suivi par une traînée blanche, nettement plus long que lui, peut être huit à dix fois sa longueur, et qui, contrairement à celle produite par certains avions, conservait sa forme rectiligne dans le prolongement de l'engin et gardait toujours la même dimension. La vitesse de cette étrange machine était inférieure à celle des avions qui passent régulièrement et, à l'avant, on distinguait, par instants, une sorte de disque brillant ressemblant à des reflets de soleil sur une partie métallique. Cet appareil mit environ trois à quatre minutes pour traverser le ciel d'Annonay. Puis brusquement, à l'instant où il approchait de la limite de mon champ de vision, il piqua à la verticale et disparut. Pendant cette plongée, la traînée blanche prit immédiatement sa place dans le prolongement de l'appareil et à aucun moment, elle ne s'effilocha dans le ciel comme une traînée habituelle que l'on voit dans le sillage des avions."

Un savant Allemand

"Les soucoupes volantes relèvent de la sottise". Aucun homme raisonnable ne peut croire à la sottise des soucoupes volantes, a déclaré à Wurzbourg, le professeur Otto Hahn, spécialiste allemand des questions atomiques, et lauréat du prix Nobel de chimie (1945). Si les martiens, ou d'autres êtres faisaient des vols de promenade vers la terre, ils nous diraient bonjour, au lieu de croiser à vive allure autour du globe a ajouté le professeur Hahn qui parlait à une réunion scientifique.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 9 Mars 2003