Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Quotidien de la Haute-Loire, le 21 octobre 1954.

LA PSYCHOSE DES SOUCOUPES: LES MARTIENS N'ETAIENT QUE DES CHRYSANTHEMES EMMAILLOTES CONTRE LE FROID

Une intense émotion s'empara des paroissiens de Walscheid (Moselle) quand, à la sortie de l'office du soir, un groupe d'enfants leur apprit qu'un "commando de Martiens" avait pris position dans une ferme du village. Avec mille précautions, quelques hommes parmi les plus courageux, partirent en éclaireurs et distinguèrent en effet, sur la terrasse de la ferme en question, des silhouettes aussi imprécises que suspectes, voire inquiétantes. On tint un conseil de guerre au cours duquel l'élément viril de la population décida d'aller déloger l'agresseur. Tandis que les femmes se réfugiaient dans l'église, les hommes rassemblèrent un armement qui, pour être disparate, n'en était pas moins manié avec résolution: bâtons, fourches, fusils, couteaux... En silence, utilisant au maximum le terrain et les défilements, les assaillants progressèrent, vers le retranchement des Martiens et les cernèrent. Aucune émotion ne se manifestant parmi les silhouettes suspectes, l'assaut fut décidé. On se disposa en deux colonnes et les porteurs d'armes blanches progressèrent avec circonspection sous la protection des chasseurs, le doigt sur la gâchette.

DES SOMMATIONS SONT LANCEES

A distance adéquate, les sommations furent lancées. Les Martiens ne bronchèrent pas. Les sommations se firent plus impérieuses et bientôt une fenêtre s'ouvrit, un homme apparut. C'était le propriétaire des lieux qui, d'une voix empâtée de sommeil, s'enquit: "Qu'est-ce qu'il se passe? Que faites vous-là?" On lui dit. Il répondit par un énorme éclat de rire, qui devait bientôt se communiquer à tout le monde... On expliqua en effet qu'il avait, à la nuit tombée, emmailloté les chrysanthèmes sur la terrasse pour les préserver de la gelée. C'était là les silhouettes suspectes qui avaient enflammé l'imagination des enfants.

UNE BOULE LUMINEUSE A CRAPONNE (Haute-Loire)

MM. Varenne, Sicard, Bernard Mathieu et fils, alors qu'ils procédaient à l'arrachage des pommes de terre lundi vers 17h30, route de Soulage, à Craponne, virent dans le ciel à 4 ou 500 mètres de hauteur, une boule d'un rouge vif. Ils purent l'observer pendant 5 à 6 minutes immobilisée, puis la virent s'élever verticalement à une grande vitesse et disparaître dans une direction sud/est.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201