Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Quotidien de la Haute-Loire, le 18 novembre 1954.

A L'ACADEMIE DE MEDECINE

LES SOUCOUPES VOLANTES, "PSYCHOSE COLLECTIVE"

L'académie de médecine a entendu, hier après-midi, une note de M. Heuyer sur les psychoses collectives. La notion de psychose collective peut se rattacher, selon l'orateur, à la description du "délire à deux" faite par Fabert. Ce psychiatre avait montré en effet l'existence d'un délire, c'est-à-dire d'une conviction fausse et irréductible au raisonnement. Le délire à deux apparaît déjà comme un délire collectif, selon M Heuyer.

L'exemple des témoins du christ de Montfavet est un témoignage du délire collectif.

L'étude de ces groupes délirant, rappelle l'orateur, a été exposé par un savant du nom de Dupré, dont les déductions rejoignent celles de Fabert. Gustave Lebon, dans "la psychologie des foules" a montré, de son côté que la foule est menée bien plus par un état affectif et passionnel que par un raisonnement et l'intelligence. Actuellement il y a une psychose des soucoupes volantes, elle est venue on ne sait d'où, d'une illusion et d'interprétations fausses développées par les moyens immenses de l'information moderne. Elle s'intensifie dans le monde entier. Ses témoignages sont burlesques et accablants. Chez des simples d'esprit, elle entraîne la conviction d'un espionnage et peut-être de l'agression des martiens. Les éléments psychologiques sont provoqués par les idées fausses, la peur et les conditions du groupe et du milieu. Dans la question des soucoupes volantes l'idée fausse apparaît évidente à M. Heuyer. Ce dernier relate qu'un astronome a donné au comité des sciences de la radiodiffusion, des arguments contre l'existence des fameuses soucoupes.

Il ne peut être question, d'après cet astronome, que de phénomènes lumineux se passant dans le ciel. Pour le rapporteur, la peur peut s'installer facilement quand on pense au très grand nombre de cerveaux débiles. L'exposant, en terminant, souligne qu'il a simplement voulu, par son exposé révéler le danger, pour la santé morale des collectivités; des psychoses nées des soucoupes volantes. Divers académiciens prirent la parole, à la suite de cette communication se déclarant d'accord avec M. Heuyer. L'un deux rapporta même que, dans une école on avait donné pour sujet de devoir "décrivez une soucoupe volante".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201