Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien régional Nord Littoral, Calais, France, page 2, le 24 septembre 1954.

Scan

Sommes-nous en retard?

Les soucoupes volantes
et autres cigares
n'infestent guère le ciel de Calais

On parle beaucoup, actuellement des soucoupes volantes, cigares volants, et autres engins que l'on suppose venir d'une autre planète... Dans tous les coins de France, le ciel est infesté de ces engins lumineux qui soulèvent tant de polémiques.

Ces temps derniers, le Département du Nord a tenu la vedette grâce à cet ouvrier de Quarouble qui aperçut dans la nuit, tout près de chez lui une « authentique soucoupe avec deux non moins authentiques habitants d'un autre monde. »

Les Calaisiens, eux, sont plus terre à terre. De même aux environs immédiats de notre Cité où les soucoupes volantes n'ont fait que de très faibles apparitions, mis à part celle de Bois-en-Ardres.

Nous avons relaté ces jours derniers dans notre page régionale l'évolution de cet engin aperçu un certain soir par un brave ménage de l'endroit.

A la suite de cet article, un de nos concitoyens, membre de l'enseignement secondaire de notre ville, habitant le quartier du Petit-Courgain, nous racontait qu'un de ces derniers soirs, alors qu'il se trouvait dans son jardin, il aperçut, se dirigeant vers la mer, un engin très lumineux, de couleur verte, laissant une traînée claire derrière lui.

Selon lui, il ne s'agissait pas d'une étoile filante car on pouvait aisément suivre cet engin:

- Je ne dis pas qu'il s'agit d'une soucoupe volante ou d'un cigare volant, nous expliquait-il, mais je ne peux que rapporter ce que j'ai vu.

Dans un autre domaine, nous nous sommes rapprochés d'un éminent érudit de la région de Coquelles très exactement, M. Auguste Lefebvre, cultivateur à la ferme de la « Petite Rouge Cambre », préhistorien notoire et membre depuis 17 années de la Société Astronomique de France.

On sait que ce savant qui n'a pas pour cela abandonné les travaux des champs, possède une collection qui peut, dans un certain temps, bouleverser ce que nous savons de la préhistoire de notre région.

En outre il a installé un véritable observatoire qui lui permet d'examiner le ciel avec beaucoup de précision:

- Malgré toute ma bonne volonté, car cette affaire m'intéresse, nous racontait M. Auguste Lefebvre, je n'ai jamais aperçu dans le ciel, le moindre engin lumineux suspect. Certes, les étoiles filantes sont nombreuses, mais on ne peut soutenir la comparaison. Ceci ne veut pas dire que je rejette, a priori, l'hypothèse d'engins interplanétaires, car l'homme serait bien orgueilleux d'affirmer que seule la terre est peuplée.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 mai 2020.