Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien régional Nord Littoral, Calais, France, page 2, le 23 octobre 1954.

Scan

Encore
et toujours
les soucoupes

Un représentant de commerce de Calais-Nord, habitant rue d'Edimbourg nous envoie la lettre suivante qu'il a accompagné d'un plan très détaillé et d'un dessin explicatif, au sujet de sa rencontre avec une soucoupe volante:

"Représentant de commerce de mon état, j'allais vers Arras, en venant de Bucquoy. A environ 10 kilomètres d'Arras, en descendant une côte, j'aperçois soudain un disque très brillant. Le temps d'arrêter ma voiture et de sortir mon appareil photographique, plus rien. Inutile de dire que j'ai manifesté un certain dépit.

Le disque qui m'est apparu était, je le répète, très brillant. Il était midi et il fut visible quelques secondes seulement, quatre ou cinq.

Il allait dans le sens contraire du vent. Sa vitesse était très grande!"

Toujours dans le domaine des soucoupes volantes, nous recevons la missive suivante:

"Maraie-de-Guines, le 20 Oct.

M. le Rédacteur,

Je vous écrit [sic] au sujet de la lueur qui a été vu lundi soir aux environs de Calais.

Je suis moi-même un témoin de ce phénomène et voici ce qui se passa.

J'étais en compagnie d'une amie lundi soir quand sans nous y attendre nous fûmes subitement éclairées. Nous pûmes distinguer tout ce qui nous entourait tellement cette lumière était forte. Cette clarté semblait venir du ciel, elle était de couleur verte au début puis rose ensuite, elle disparut comme elle était venue, sans bruit. Cela dura quatre à cinq secondes. Au même moment et à l'endroit de la clarté nous aperçûmes un engin lumineux se déplaçant horizontalement de nord-ouest à sud-ouest. Cet engin se trouvait à peu près à la hauteur des étoiles, il était long de 1 m. 50 environ et il filait plus vite qu'un avion. Il était 20 h. 50.

Je vous écrit [sic] ceci pour vous démontrer que je ne crois pas que ce fut un éclair de chaleur.

Je ne veux pas me nommer, sachez seulement que je suis sincère.

Mme D...".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 juin 2020.