Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien régional Nord Littoral, Calais, France, page 8, le 19 octobre 1954.

Scan

UN VETERINAIRE,
DES EMPLOYES
de l'aéroport d'Orly
AFFIRMENT AVOIR VU
des "SOUCOUPES"

Toulon, 18 Oct.

DEPUIS 48 heures, deux Toulonnais, MM. Rappelien [sic], tenancier de bar, et Ottaviani, mécanicien de la marine marchande affirment avoir vu jeudi soir une soucoupe se poser au quartier du Chemin Long, à proximité d'Hyères, et en donnent une description absolument identique.

La brigade de l'air des renseignements généraux s'est rendue à Toulon et a longuement entendu les deux témoins qui ont tracé un croquis longuement détaillé du mystérieux engin.

Ce matin, les inspecteurs des renseignements généraux se sont rendus sur les lieux où les deux témoins déclarent avoir vu la soucoupe se poser, ils y ont relevé une grande trace circulaire où l'herbe est brûlée.

***

Dieppe, 17 oct.

A la nuit tombante, alors qu'il traversait en automobile la commune de Baillolet, sur la R.N. 311, M. Henri Robert, docteur-vétérinaire à Londinières, a vu quatre engins qui évoluaient les uns au dessus des autres, à environ 300 mètres d'altitude. M. Robert affirme que l'un d'eux vint zigzaguer devant son automobile, qu'il ressentit une forte commotion électrique, et que le moteur de sa voiture s'arrêta. Le vétérinaire aperçut alors sur la route un étrange personnage haut de un mètre vingt environ. Les phares de sa voiture s'éteignirent, quand ils se rallumèrent un cylindre long d'environ trois mètres décollait du talus et prenait la direction du nord.

M. Robert a conté son aventure aux gendarmes de Londinières.

***

Paris, 17 oct.

Deux employés de l'Aéroport d'Orly, MM. Raymond Castel et Charles Sirest ont affirmé au service de la police de l'air qu'ils avaient vu, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 21 heure 30 une soucoupe volante traverser le ciel d'Orly d'est en ouest, "à l'allure d'un avion à réaction".

Parvenu au-dessus de la commune de Paray-Vieille-Poste, c'est à dire en bordure de la piste Ouest-est, le mystérieux engin, qui, selon les témoins se déplaçait à l'altitude de 300 mètres, s'immobilisa pendant une dizaine de secondes en tournant sur lui-même et émettant des rayons qui se reflétaient intensément au sol.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 juin 2020.