Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Nord-Eclair, Roubaix, Nord, France, page 10, le 10 octobre 1954.

Scan

LES "SOUCOUPES"
poursuivent leur sarabande dans le ciel de France

Aucun "Martien" n'a, dans la journée d'hier, mis le nez au hublot de son appareil pour saluer les passants. Mais d'autres témoins s'ajoutent à la longue liste de ceux qui ont eu la chance de voir de leurs yeux des "objets lumineux » et mystérieux dans notre ciel.

M. Alfred Rabany, habitant Chasseneuil, dans l'Indre, alors qu'il était sur la route, entendit un sifflement. Il leva la tête et aperçut un engin de couleur grise immobilisé à 100 mètres environ au-dessus du sol. L'appareil est reparti à très vive allure, laissant une sorte de brouillard derrière lui.

D'autre part, M. Julien Soulas, 25 ans, de la même commune, a vu un engin lumineux de couleur orange se déplaçant en direction nord-sud.

- M. François Cariou, marchand de poissons ambulants à Plozévet (Finistère), sa femme et ses deux filles ont vu dans le ciel une vive lueur qui paraissait entouré d'une fumée dense. Cette lueur, d'abord immobile, se dirigea vers eux, à une altitude d'environ dix mètres; elle avait l'apparence d'une sphère orange. Effrayée, la famille Cariou rentra dans la maison.

Plusieurs pêcheurs qui s'apprêtaient à prendre la mer au même moment, ont confirmé ces déclarations.

- René Ott, 35 ans, de Jettingen (Haut-Rhin), employé à la S.N.C.F., a affirmé avoir aperçu dans un champ une coupole demi-sphérique de couleur aluminium, éclairée à l'intérieur, qui se trouvait à environ trois mètres de la route et à un mètre du sol. Effrayé, M. Ott s'enfuit. Il eut cependant, dit-il le temps de remarquer qu'une porte s'ouvrait dans l'appareil.

- M. Alexandre Tremblaix, ramasseur de lait, a déclaré que le camion qu'il conduisait s'était soudain arrêté, pour une raison inconnue, sur une petite route départementale près de Saint-Jean-d'Asse, près du Mans et que ses phares s'étaient éteints. Il descendit de sa cabine et vie passer au-dessus de lui un cigare volant lumineux rouge et bleu, long d'un mètre environ, qui disparut à l'horizon quelques minutes plus tard. Le moteur du camion se remit à tourner et les phares se rallumèrent.

- M. Maurice Crestey, d'Octeville (Manche), et plusieurs de ses voisins ont aperçu dans le ciel, à une assez grande altitude, une sphère lumineuse qui, après s'être arrêté au-dessus de Cherbourg, disparut vers le sud.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 juin 2020.