Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le journal L'Observateur, France, page 1, le 15 septembre 1954.

Voir le dossier du cas.

Scan

Une "soucoupe volante"
a-t-elle atterri à Quarouble?

Un habitant prétend avoir vu
l'engin mystérieux à six mètres
et avoir été frôlé par deux de ses occupants

Il ne se passe guère de semaine sans que l'on signale ça ou là l'apparition dans le ciel d'un de ces engins mystérieux baptisés "soucoupes volantes". Cette fois-ci c'est notre région qui aurait été le théâtre d'une telle apparition, qui, si l'on en croyait le témoin serait véritablement troublante.

Voici ce qu'il en est:

Un habitant de Quarouble, près de Valenciennes, M. Marius Dewilde, 34 ans, ouvrier aux Ateliers du Nord de la France à Blanc-Misseron, domicilié au passage à niveau N° 79, a déclaré que vendredi soir, aux environs de 22 heures, son attention fut éveillée par les aboiements de son chien.

Il sortit immédiatement, muni de sa lampe électrique, et perçut sur la voie ferrée longeant son habitation, dans un endroit particulièrement désert, une masse sombre, de forme ovale, qui pouvaient avoir 6 m. de long et 3 m. de hauteur.

Braquant sa lampe dans une autre direction, M. Dewilde vit deux hommes étranges et trapus dont la taille ne dépassait pas un mètre se dirigeant rapidement vers l'engin. Ces hommes avaient une courte tête sur laquelle les rayons de sa lampe se seraient réfléchis comme si elles étaient des globes de verre.

Quelques instants plus tard un carré de lumière intense apparut sur les flancs de l'engin. Le témoin, ébloui, aurait alors fermé les yeux et lorsqu'il les rouvrit la lumière et les êtres étranges avait disparu.

L'appareil, se balançant légèrement, monta verticalement en dégageant de la fumée. Arrivé à une dizaine de mètres du sol, la partie inférieure de l'engin a rougi et celui-ci disparut rapidement sans laisser aucune trace sur le sol, en ces endroits quotidiennement piétiné par les bestiaux.

Le commissaire de police qui a procédé à l'enquête a déclaré que visiblement le témoin était encore sous le coup d'une peur intense et que son comportement n'était en rien celui d'un simulateur.

Par ailleurs, le Quaroubais est connu comme un "dur", un sceptique et également un homme intelligent.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 juin 2020.