Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Météore sur le sud de la France, août 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, Marseilles, France, le 27 août 1954.

Plus d'informations ici.

Scan

[...]bituelles, c'est ce qui m'a permis de voir pleinement le phénomène.

"Le bolide, effectivement assez bas, se situait pour moi, au-dessus de Saint-Savournin, direction Est-Ouest à peu près; marche descendante, arc de cercle peu prononcé."

Deux témoignages marseillais

Mlle Josette Testa, 49, boulevard Boisson, La Blancarde, nous écrit: "Je puis vous assurer que, dimanche soir vers huit heures moins 5, je me trouvais à l'angle de l'avenue Foch et du boulevard Boisson, lorsque j'ai vu passer dans le ciel, à une allure extraordinaire une boule de feu laissant une traînée. Elle ne semblait pas être bien haut." Notre correspondante joint à ces observations un croquis sommaire faisant état de la direction Est-Ouest signalée par ailleurs.

Au Roucas-Blanc, quelqu'un a vu le "bolide". Une infirmière qui désire garder l'anonymat, a également vu le phénomène: "J'habite le quartier de la Plaine. Quelle ne fut pas ma stupéfaction, lorsque me trouvant à ma fenêtre, je vis passer cet engin. c'était dimanche soir, vers 19 h. 30 ou 20 h. Au cri que je poussais, mes voisins se mirent à la fenêtre, mais c'était trop tard. Cet engin avait la forme d'une fusée de couleur verte, très lumineuse, et lançait des étincelles vertes trèS claires. Elle donnait l'impression d'avoir été lancée en position horizontale, d'être assez bas et de tourner en vrille. est-ce le même bolide qu'a vu M. Costa, à Plan-de-Cuques? Je l'ignore, en tout cas je l'ai bien vu. Voici toutes les indications que je puis vous donner".

A ces témoignages marseillais il convient d'ajouter ceux de M. David Achille, de Cabriès, qui situe le phénomène vers 20 h. 30 et une dépêche de Martigues qui, toujours par la même nuit de dimanche à lundi, fait état d'une "boule de feu", vraisemblablement un météore, qui répandait une très vive clarté blanchâtre, et qui a éclaté peu après."

Les observateurs provençaux sont prudents

On ne peut que rendre hommage à la parfaite objectivité de ces observateurs bénévoles. Ils disent tout simplement ce qu'ils ont vu, ils n'interprètent pas. Il convient de remarquer qu'ils n'emploient pas l'expression "soucoupe volante". Ils sont pourtant unanimes à dire que selon eux, il s'agissait d'autre chose que d'étoiles filantes.

Imitons leur prudence! tout au plus risquons des hypothèses. Le bolide de Marseille est-il le même que celui ou ceux qui furent vus à Vernon (Eure) la [partie manquante]

te. Le mois dernier, au théâtre Silvain, quand une sorte d'étoile filante "éclata" dans le ciel au moment précis où Robert Lamoureux était en scène, la plupart des spectateurs ne s'émurent pas pour autant! Ils crurent qu'il s'agissait d'un "gag" de mise en scène conçu pour mettre en valeur le populaire chanteur.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 octobre 2016.