Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Nouveau Nord Maritime, France, page 5, le 21 octobre 1954.

Scan

Les "soucoupes volantes"
commenceraient
à sillonner le ciel belge!

On dit dans la "Métropole" d'Anvers:

Le ciel de la Belgique connaitrait à son tour les incursions des soucoupes volantes. Certes la discrétion dont elles font preuve ne peut nous permettre d'apprendre quoi que ce soit de neuf à nos voisins privilégiés: elles n'ont pas daigné descendre sur l'herbe de nos champs; leurs portes ne se sont pas ouvertes pour laisser passer les "monstres" gabardinés de caoutchouc; et l'on n'a pas encore décelé de traces toutes fraiches dans nos prairies.

Mais enfin, samedi soir, s'il faut en croire les informations, en trois régions de notre pays on en a vu passer: à 21 h. le long de la frontière luxembourgeoise; à 21 h. 15 en Hesbaye; à 21 h. 30, dans le sud du Hainaut. Pour être plus précis, les témoignages nous viennent en premier lieu, de Sibret, Martelange et Arlon; en deuxième lieu de Waremme; et en troisième lieu, de Rance.

Et qui sont les témoins? Des gens sérieux, à n'en point douter. Ceux du Luxembourg appartiennent tous à la noble corporation des gendarmes, et leurs déclarations, venues de trois centres différents, concordent absolument. A Waremme, il s'git de deux gendarmes encore et d'un instituteur. Quant au témoin de Rance, on ne nous dit rien, hélas!

S'agit-il de la même soucoupe? A en croire les directions données, ce ne serait pas impossible. Mais les descriptions doivent nous inciter à plus de prudence. Selon les uns, il s'agissait d'une masse elliptique ayant un prolongement lumineux rougeâtre; les seconds nous parlent d'une large traînée rouge; et le troisième, d'une leueur orange d'une dizaine de mètres de longueur. Pour les premiers, la vitesse de l'engin était modérée; pour les seconds, elle était double de celle des avions à réaction; pour le troisième, d'une vitesse très grande. Enfin, les premiers, seuls, nous parlent d'un bruit de fusée.

Mais vingt-quatre heures avant, c'est-à-dire vendredi, à 22 heures, un habitant de Fontaine-l'Evêque et sa femme auraient déjà vu passer un disque lumineux qui se déplaçait à très vive allure d'est en ouest.

C'est donc le moment pour nous d'ouvrir l'oeil: Les Belgique semble enfin intéresser les mystérieux voyageurs. Chasseurs de photos sensationnelles et collectionneurs de soucoupes, en chasse!

UN "OBJET INSOLITE"
SURVOLE AUDRUICQ

et prive des Cambrésiens
d'une soirée
de cinéma

Dimanche, vers 19 h., M. Maurice Ramette, 24 ans, de Naves, près de Cambrai, et M. Léon Héquier, 23 ans, de Sailly-en-Cambrésis, revenaient à pied de Zutquerque, vers Audruicq, accompagnés de leurs épouses et de leurs deux enfants, âgés de 8 ans et 2 ans 1/2.

Ils aperçurent, haut dans le ciel, et vers leur droite, un objet insolite de forme ronde et de couleur blanc rosé, plus petit que la lune, mais beaucoup plus grand qu'une étoile, et qui semblait se diriger vers eux. Ils en restèrent pétrifiés; l'objet s'éteignit. Ils reprirent leur route et l'aperçurent encore, rallumé et s'éloignant d'eux sur leur gauche, plus rapidement qu'un avion à réaction.

M. Ramette qui raconte l'événement est tareur de betteraves en gare d'Audruicq. Il semble être sincère. Son fils, 2 ans 1/2, est encore terrifié par l'apparition. Sa femme se défend d'avoir eu peur, mais avoua être rentrée rapidement à son logement et n'avoir plus osé sortir pour aller au cinéma.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 février 2020.