Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

PILOTES MILITAIRES ET OVNIS, MEXIQUE, 1950:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Monde, Paris, France, le 18 mars 1950.

GALEJADE OU VERITE?

Quatre aviateurs mexicains
déclarent avoir poursuivi
une "soucoupe volante"

Mexico, 17 mars.

Les "soucoupes volantes" sont bien des appareils volants, probablement télécommandés et susceptibles de vitesse horizontale et ascensionelle vertigineuses: telles sont les affirmations de quatre pilotes et inspecteurs de l'aéronautique civile mexicaine qui ont réussi hier, pour la première fois, à poursuivre et à approcher un de ces engins au moment où il était aperçu aux environs de Mexico.

Les pilotes se tenaient prêts à l'envol hier à l'aérodrome de la capitale mexicaine. Leur équipement comportait des appareils photographiques et de téléphoto. Un des étranges "objets" fut signalé à la nuit tombante dans le ciel de Mexico: ils s'envolèrent à sa poursuite.

Les pilotes ont déclaré qu'ils avaient pu constater, alors qu'ils se trouvaient eux-mêmes à 6 500 mètres d'altitude environ, la présence d'une "soucoupe" qui, estiment-ils, naviguait à 10 000 mètres environ d'altitude. L'engin, selon eux, a un diamètre d'une trentaine de mètres. Il est fabriqué de matériel opaque et "possède à sa partie inférieure une espèce de de tuyau d'échappement d'où sortent des étincelles et des flammes".

Les mêmes pilotes ajoutent que lorsque la "soucoupe" eut enregistré l'approche de leur avion l'engin commença à tourner lentement en cercles concentriques "comme s'il voulait se laisser suivre", puis brusquement accéléra son allure de rotation en lançant des flammes et des étincelles, et enfin démarra brutalement à une allure vertigineuse pour se perdre rapidement dans les nuages.

Les pilotes, qui sont des professionnels accoutumés aux observations aériennes et dont le sérieux ne semble pas douteux, ont déclaré à leur retour qu'ils ne pensaient pas que les "soucoupes" fussent guidées directement par des êtres humains, étant donné qu'aucun organisme ne supporterait de telles vitesses d'accélération. En revanche, ils se disent quasi certains que les engins "sont actionnés de quelque endroit terrestre par des gens parfaitement au courant des différents phénomènes de la navigation aérienne, et notamment des méthodes et des moyens dont dispose l'aviation mexicaine."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201