Journaux 1980-1989 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

VIBRATIONS EN FRANCE, 1981:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 20, 20 janvier 1981.

Etang de Berre

Les mystères des vibrations et de la lumière jaune

Mystère total! Les étranges vibrations enregistrées ces dernières nuits dans la région de Berre demeurent inexplicables. Une certitude cependant: elles ne sont pas d'origine sismique, et c'est déjà une information rassurante. En aucun cas, les vibrations que d'aucuns ont ressenties, d'abord dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1 h. 05 du matin, puis dans la nuit de dimanche à lundi à 2 h. 50 et à 3 h. 20 ne peuvent être attribuées à un tremblement de terre, fut-il de très faible intensité.

A défaut d'entrer en contact avec les spécialistes du Centre atomique de Cadarache disposant de mesures de contrôle les séismographes de l'Institut du Globe de Strasbourg sont, formels: ils n'ont décelé aucun effet de magnitude sur le réseau alsacien qui avait soit dit en passant parfaitement enregistré le récent séisme dans le sud italien. C'est dire que la distance importe peu, et on observe à Strasbourg ce détail infirmant l'hypothèse d'une secousse tellurique: la description même du phénomène accompagné d'un "grondement semblable à celui d'un réacteur en activité" n'est pas conforme à celle pouvant être de nature sismique.

Et pourtant de nombreuses personnes dont le métabolisme et la santé mentale ne peuvent être mis en cause n'ont apparemment pas rêvé: Et plusieurs d'entre elles, que ce soit à Martigues, Berre, Marignane ou Velaux, ont "vécu" la chose en apportant leurs témoignages. Un mystère d'autant plus épais qu'il est propice à toutes sortes d'interprétations hâtives, voire de divagations.

Mais pour élucider un mystère, encore faut-il établir un lien de cause à effet par induction (la méthode est cartésienne!), on a alors pensé au complexe pétrochimique de Berre. A Shell Chimie précisément où, depuis quinze jours, on procède à des essais de mise en service d'un vapo-cracker à l'usine de l'Aubette.

Interrogée à ce sujet par nos soins, la direction de cette usine a émis, hier après-midi, un démenti catégorique à ce qu'il faut bien appeler une extrapolation. "Nos techniciens spécialistes n'ont rien remarqué d'anormal dans l'usine de l'Aubette, affirme un porte-parole. Il n'y a eu ni déflagration, ni explosion.

Les seuls inconvénients avec une torchère résident dans la gigantesque flamme visible de très loin pendant la nuit. Mais nous avions pris soin d'en informer la population: ces vibrations n'ont rien à voir avec notre usine".

Du côté des gendarmes, ni la brigade de Martigues, ni celle de Berre, n'ont ouvert une enquête. A Berre, les gendarmes sont d'autant plus perplexes qu'ils sont implantés à proximité de Shell-Chimie mais n'ont rien ressenti. Aucune vibration!

Alors? Alors certains ont levé la tête et regardé vers le ciel. Ils y ont vu "une lueur inhabituelle orange", allusion non formulée au passage d'une soucoupe volante ou quelque chose de semblable: Vous avez dit extra-terrestres?

Gabriel CHAKRA.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 1 juin 2007