Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

la vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Voix du Nord, Nord - Pas-de-Calais, France, page 3, 23 octobre 1954.

Scan

Autant en emporte
LE VENT

Voilà maintenant qu'un monsieur impulsif tire un coup de fusil sur un paisiable automobiliste en train de réparer son moteur. Et cela, sous le prétexte que, dans la nuit, à la lumière des phares, il l'a pris pour un Martien! Mauvaise plaisanterie, monsieur le tireur, très mauvaise plaisanterie contre laquelle il convient de s'élever avec fermeté.

C'est un fait que beaucoup de gens voient des Martiens, mais c'est un fait non moins général et non moins prouvé que, selon tous les témoignages, les Martiens se conduisent avec une parfaite correction, voire même avec une cordialité marquée. Ce ne sont que poignés de mains, accolades et signes d'amitiés. L'instituteur d'Oléron qui a rencontré deux Martiennes rapporte qu'elles étaient fort élégamment habillées d'un petit tailleur de voyage, guêtrées et gantées. Avec une exquise bonne grâce, elles écrivirent une pensée (illisible) et une signature (non moins illisible) sur l'album de l'instituteur, puis le quittèrent dans les meilleurs termes. Et un agité s'amuserait à tirer des coups de fusils sur des visiteurs si aimables et si paisibles!

Nous avons, monsieur le fusilleur, assez d'histoires sur les bras, sans nous en faire de nouvelles avec les Martiens. Le gouvernement, qui a du dynamisme, devrait faire distribuer d'urgence à l'usage des personnes nerveuses un guide succinct concernant la façon de se conduire à l'égard des visiteurs arrivés en soucoupes. Pas d'affolement, pas de geste précipité, de la courtoisie du sourire, et, à l'occasion, un jus de fruit chez le barman du coin. Pas de curiosité intempestive non plus. Un petit cadeau à la Martienne, à la rigueur, une babiole, un mouchoir, une écharpe... mais après avoir demandé, d'un sourire, le consentement du mari.

Voilà, me semble-t-il, des principes simples et sans danger. Ils ont du mois l'avantage de ne pas exposer les automobilistes en panne a ^tre canardés par un terrien en proie à une crise chauvinisime planétaire.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 avril 2020.