Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Croix, Paris, France, page 6, le 7 octobre 1954.

Scan

Soucoupes, cigares, etc.

Le "Martien" du Finistère
avait
le visage couvert de poils!

Vers 4 heures, mardi matin, M. Pierre Lucas, ouvrier-boulanger à Loctudy (Finistère), qui était occupé à puiser de l'eau dans la cour de la boulangerie, aperçut soudain dans la nuit un engin de la forme d'une soucoupe de 2 m. 50 à 3 mètres de diamètre. Il en vit sortir un individu mesurant environ 1 m. 20, qui s'approcha de lui et lui tapa sur l'épaule en articulant des paroles inintelligibles. L'ouvrier-boulanger réussit à garder son sang-froid et rentra au fournil où l'inconnu le suivit.

A la lumière, M. Lucas a pu dévisager le visiteur: il avait le visage ovale, tout couverts de poils, et des yeux de la grosseur d'un oeuf de corbeau. Le jeune homme appela son patron mais, avant que celui-ci ait eu le temps de descendre, l'inconnu avait disparu ainsi que sa soucoupe dont on ne retrouva aucune trace.

"Cloués sur place"

Deux soucoupes ont été aperçues, mardi, dans le ciel clermontois. La première, à 10 kilomètres de Beaumont, à 15 h. 45. Elle se déplaçait en direction Ouest-Est, les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant. Quand il ne fut plus qu'à 150 mètres, ils ressentirent une "curieuse sensation" et furent comme cloués sur place. A ce moment, se dégageait une odeur de nitro-benzine. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa et la soucoupe disparut.

Des traces huileuses...

M. et Mme Guillemoteau se trouvaient devant leur ferme, aux environs de La Rochelle, lorsqu'ils ont aperçu, à 1 mètre environ du sol, une soucoupe sphérique pouvant mesurer 2 à 3 m. de hauteur et d'un diamètre de 5 mètres. L'engin, qui ne produisait aucun bruit, s'arrêta quelques minutes, puis monta à la verticale. M. Guillemoteau se rendit à l'endroit où il avait vu l'engin et put relever des traces huileuses sur l'herbe.

Dans le ciel de Paris

Plusieurs parisiens ont déclaré avoir vu mardi après-midi des soucoupes volantes évoluant dans le ciel de la capitale. Des passants ont affirmé en avoir aperçu vers 16 h. 30, près de la Porte-Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnage, se rendait à ses affaires en taxi, lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge. Entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache de fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 décembre 2020.