Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Bourgogne Républicaine, de Dijon, France, pages 1 et 8, le 8 janvier 1954.

Scan

Mystérieux phénomène dans la région de Dieppe

Une lueur aveuglante
suivie d'une formidable
explosion

Un peu avant, un disque de feu
avait été aperçu, se déplaçant dans le ciel
à une allure vertigineuse

Dieppe, 7 (A.F.P.). -- Ce matin, entre 4 h. 30 et 5 h. 15, près de 70 dockers du port de Dieppe ont aperçu dans le ciel une lueur aveuglante, suivie, quatre minutes après, d'une formidable explosion qui ouvrit de très nombreuses portes et brisa plusieurs vitres des maisons de la ville.

La plupart des habitants de Dieppe ont été réveillés par ce bruit assourdissant. Il ne semble pas qu'il puisse s'agir d'une hallucination, car les témoignages sont très nombreux et concorde sur presque tous les points.

On enregistre seulement certaines divergences parmi les témoins en ce qui concerne la direction de la lueur, qui, selon les uns, provenait du nord et, selon les autres, de l'ouest.

La voiture postale qui assure le trafic entre Dieppe et Rouen se trouvait aux environs de la première de ces deux villes au moment où se produisit la lueur. Mais, selon les deux occupants de ce véhicule, l'explosion ne se serait produite que huit minutes après la lueur.

Le sémaphore de Dieppe s'est mis en relation avec celui de Fécamp et avec ceux de tous les petits ports de la côte. Tous sont d'accord pour affirmer que le phénomènes a été aperçu en ces différents points. Par contre, le sémaphore du Havre n'a rien constaté.

Cependant, plusieurs témoins demeurant à La Mailleraye, localité située à quatre-vingt kilomètre environ au sud de Dieppe, et à Serqueux, village se trouvant à 50 kilomètres au sud-est de Dieppe, sont catégoriques: ils ont vu la lueur, qui venait de la direction de Dieppe.

Enfin, il y a lieu de souligner qu'il y a une semaine environ, une barque de pêche est arrivée à Dieppe toute criblées de petites éclats pouvant provenir d'un aérolithe.

On se perd pour le moment en conjectures sur la nature de cet étrange phénomène.

Suite page 8, sous le titre
PHENOMENE

Scan

PHENOMENE

Ce matin, à 4 h. 27, un employé des chemins de fer, qui prenait son service en gare d'Orchies, a aperçu dans le ciel un disque de feu qui se déplaçait à une allure vertigineuse. Une traînée lumineuse suivait le disque rougeoyant dans sa trajectoire.

Le phénomène a été aperçu à peu près à la même heure à Arras. Un témoin a déclaré avoir aperçu le disque immobile un instant dans le ciel, mais il n'a pas eu le temps de le contempler. Celui-ci reprenait immédiatement sa course et disparaissait à l'horizon.

UN BOLIDE?

Il est très vraisemblable, estime-t-on à l'Institut d'Astrophysique de Paris, que le phénomène observé ce matin dans la région de Dieppe n'était autre qu'un bolide. L'heure même à laquelle cette observation a été faite - peu avant le lever du soleil [!] - concourt à appuyer cette opinion. Mais, ajoute-t-on, de telles explosions ne sont pas très rares et l'on a pu en enregistrer bien d'autres sur toute la surface du globe.

On sait que les bolides sont des corps dont l'origine et la composition sont mal connues et qui, se déplaçant dans le ciel avec une rapidité extrême, s'échauffent lorsqu'ils viennent à rencontrer l'atmosphère terrestre en raison de la résistance que celle-ci leur oppose. C'est alors qu'ils deviennent incandescents. Parfois, ils passent sans se signaler autrement que par une traînée lumineuse. Parfois, ils éclatent silencieusement, parfois avec fracas. Il arrive également qu'ils tombent à la surface du globe, entiers ou fragmentés: telle est l'origine des chutes d'aérolithes.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 janvier 2021.