Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LE CAS DE FARMINGTON DANS LA PRESSE, 1950:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Farmington Daily Times, de Farmington, USA, le 18 mars 1950.

UNE IMMENSE ARMADA DE 'SOUCOUPES' SECOUE FARMINGTON

Les engins vu par des centaines de gens

Vitesse estimée à 1000 MPH, Altitude 20,000 pieds

Pour le troisième jour consécutif des soucoupes volantes ont été rapportées au-dessus de Farmington. Et à chacun des trois jours leur arrivée ici a été rapportée entre 11 heures et midi.

Trois personnes ont appelé le bureau du Daily Times pour rapporter qu'ils voient les objets étranges dans le ciel juste avant midi.

Des gens le long de la Rue Principale ont encore été vus regardant vers le ciel et pointant du doigt.

Les forts vents et une tempête de poussière ont empêché une vision claire.

La moitié de la population totale de cette ville est toujours certaine aujourd'hui qu'elle a vu les vaisseaux spatiaux ou un certain engin volant étrange - centaines d'eux filant à travers le ciel hier. Les évaluations du nombre allaient de "plusieurs à plus de 500." Quoi qu'ils aient été, ils ont causé une sensation importante dans cette communauté, qui se trouve au nord-ouest de seulement 110 miles aériens de l'énorme installation atomique de Los Alamos.

Les objets ont semblé jouer à cache cache dans le ciel. Parfois ils ont filé au loin à des vitesses presque incroyables. Un témoin a fait une observation de triangulation sur un des objets et a estimé sa vitesse à environ 1.000 miles à l'heure, et a estimé sa taille comme étant approximativement deux fois celle d'un B-29.

Les citoyens de Farmington se tenaient dans les rues hier observant la première observation en masse de vols de "soucoupes volantes" jamais aperçue. Le trafic a été ralenti pour éviter de renverser les observateurs du ciel. Le bureau du Daily Times de Farmington a été inondé par les appels des gens qui ont vu les objets.

Un leader rouge

Des douzaines de personnes ont décrit les objets en tant que disques argentés. Un certain nombre a convenu qu'ils en ont vu un qui était de couleur rouge - plus grand et plus rapide, et apparemment le leader.

Clayton J. Boddy, 32 ans, gestionnaire d'entreprise du Farmington Times et ancien capitaine des Ingénieurs de l'Armée en Italie, était parmiceux qui ont vu les objets étonnants.

Boddy était sur la chaussée quand tout d'un coup il a remarqué quelques objets mobiles hauts dans le ciel.

"Quelques instants plus tard sont apparus ce qui ont semblé être environ 500 d'entre eux," a poursuivi Boddy. Il ne pouvait pas estimer leur taille ou vitesse, mais a dit qu'elles ont semblé être à environ 15.000 pieds de haut.

Le compte rendu de Boddy a été confirmé par Joseph C. et Francis C. Kelloff, épiciers au détail d'Antonito, Colorado, qui étaient à Farmington pour inspecter le site d'un nouveau magasin proposé, et par Bob Foutz et John Burrell de Farmington. Les Kelloff ont indiqué que les objets ont semblé voler en formation.

Un des comptes rendus les plus impressionnants est venu de Harold F. Thatcher, chef de l'unité de Farmington du Service de Conservation des Sols. Thatcher a fait une triangulation sur l'un d'un certain nombre des engins volants, et il a dit que si cela avait été un B-29, il aurait été à 2.000 pieds de haut et voyageait à plus de 1000 miles par heure.

Il s'y connait en ingéniering

"Je ne suis pas un ingénieur professionnel," a dit Thatcher, "mais j'ai des ingénieurs qui travaillent sous ma direction et je sais établir une triangulation approximative sur un objet."

Thatcher a emphatiquement démenti un rapport précédant que les objets pourraient avoir été de petits morceaux de duvet de coton flottant dans l'atmosphère.

"Ce n'était pas du coton," a-t-il dit, " j'ai vu plusieurs morceaux de duvet de coton flotter dans le ciel à ce moment, mais ce que j'observais n'était pas du coton."

Le rapport sur le "coton" a été initié par le Patrouilleur d'Etat Andy Andrews, qui a cité plusieurs résidants de Farmington comme affirmant que c'était coton qu'ils ont vu. Ces résidants ont démenti le rapport d'Andrew.

Les premiers rapports de soucoupes volants ont été notés quelques minutes avant 11 heures du matin hier. Pendant toute une heure, ensuite, les gens ont fait un déluge de rapports sur les obsjets au journal.

Une deuxième observation à grande échelle s'est produite à 15:00. A ce moment-là, Mme Wilson Jones, 27 ans, et M. Roy Hicks, 33 ans, des femmes au foyer ont rapporté voir des objets au nord de Farmington, volant en formation parfaite. D'autres ont rapporté le même spectacle.

Johnny Eaton, 29 ans, un vendeur de biens immobiliers et d'assurances, et Edward Brooks, 24 ans, un employé du garage de Perry Smoak, étaient les premiers à rapporter l'objet de couleur rouge dans le ciel.

Pas des avions

Brooks, un mitrailleur de queue de B-29 pendant la guerre, a dit qu'il était certain que les objets aperçus n'étaient pas des avions. "Les manoeuvres mêmes des choses ne pourraient pas être celle d'avions modernes," a-t-il dit.

John Bloomfield, un autre employé de garage de Smoak, a dit que les objets qu'il a vus ont voyagé à une vitesse qui lui a semblé être environ 10 fois plus rapide que celle des avions à réaction. En outre, il a dit que les objets ont fréquemment fait des virages à angle droit.

"Ils ont semblé aller l'un vers l'autre face à face," a-t-il raconté. "A la dernière seconde, l'un virait perpendiculairement vers le haut, l'autre perpendiculairement vers le bas. Une soucoupe dépassait les autres et immédiatement celle à l'arrière filait pour reprendre la tête."

Marlow Webb, un autre employé de garage, a indiqué que les objets à l'oeil nu ont semblé être d'environ huit pouces de diamètre comme vu depuis le sol. Il les a décrits comme "à peu près de la taille d'une assiette à dîner." "Ils ont volé en biais, sur le bord et à chaque angle imaginable," a-t-il dit. "C'est ce qui a rendu facile de déterminer qu'ils étaient en forme de soucoupes." Personne parmi les douzaines de rapporteurs n'a parlé du moindre bruit de moteur ou traînée de vapeur. Personne non plus n'a rapporté la moindre fenêtres ou quelque inscriptions sur les engins.

En général Farmington a admis le phénomène calmement, bien qu'on ait rapporté que quelques femmes employées d'une blanchisserie sont devenues quelques peu paniquées.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 30 juin 2006