Journaux avant 1940 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Les récits d'airship dans la presse US:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Dallas Morning News, Dallas, Texas, USA, le 15 avril 1897.

Attention: les histoires d'airship dans la presse de cette époque ne doivent pas être assimilées d'office à des "observations d'OVNIS" juste à leur lecture. Une évaluation de ces récits est ici.

ENCORE LE VAISSEAU AERIEN
Une Dame et un Monsieur le voient depuis des endroits différents et le décrivent minutieusement

Denton, Compagnie De Denton, Texas, 14 avril. - Que Denton ne doit pas être derrière les autres villes et communes du Texas du nord est montré par le fait que le dirigeable mystérieux, à propos duquel on a tant parlé et tant écrit ces derniers jours, a été vu ici par au moins deux personnes crédibles, un Monsieur et une Dame, dont la réputation pour l'exactitude ne peut pas être attaquée.

Le monsieur qui a vu le vaisseau indique qu'il se tenait en sa cour observant les étoiles à l'aide d'une paire de puissantes jumelles de marine, quand une ombre est tombée à travers la lune, l'obscurcissant un instant.

Le ciel étant sans nuages, il a regardé en l'air pour en examiner à la cause. "J'ai eu comme première pensée que c'était un météore," a-t-il dit, "mais par un examen plus approfondi j'ai découvert que l'objet inconnu était presque stationnaire et j'ai concentré mes jumelles sur lui, découvrant qu'il se déplaçait lentement la direction du Sud-Est. A cette vitesse lente, le vaisseau a continué son cours pendant quelques minutes et puis, avec presque un saut, a sommencé à partir à une vitesse terrible et a disparu dans le sud-est, restant dans la portée de ma vision environ vingt minutes."

"Quand j'ai vérifié le caractère de l'objet au début, il flottait à environ un demi mile au-dessus de la terre et a semblé d'abord être d'environ cinquante pieds de long, d'une forme de cigare avec deux grandes proéminences poussant de chaque côté; une large queue ou voile de direction derrière et un long bec ou une lame ressemblant à l'étrave d'un bateau à l'avant. Au point où le bec a rejoint le corps principal, un projecteur puissant projetait ses rayons loin dans la nuit en avant près duquel même la luminosité de la lune a pâli. Une rangée de fenêtres le long du flanc donnait de plus petites lumières, dont la source devait avoir été de l'électricité stockée car il n'y avait aucune fumée, comme je pouvais nettement le voir, venant du bateau, il n'y avait même pas le moindre signe de cheminée. Je ne doute pas de que c'était un dirigeable."

La dame mentionnée ci-dessus est membre de la Société d'Ariel, elle est l'une des plus largement éduquées des dames en ville et n'a pas quelqu'un à qui la crédulité de quelque chose comme un canular pourrait être imposée. Sa description, bien que beaucoup moins explicite que celle du Monsieur puisqu'elle n'avait pas eu l'aide de jumelles, correspond presque exactement avec son récit. Quand elle l'a vue, le bateau bondissait à travers l'espace comme un ballon.

Ces deux descriptions sont meilleures que n'importe lesquelles de leurs prédécesseurs, car une d'elles était aidée de jumelles puissants et tous deux sont des personnes largement éduquée et beaucoup de lectures, également, sont à caractère scientifique.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201