Journaux avant 1940 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Certaines choses changent peu:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Daily Northwestern, d'Oshkosh, USA, le 20 novembre 1897.

Attention: les histoires d'airship dans la presse de cette époque ne doivent pas être assimilées d'office à des "observations d'OVNIS" juste à leur lecture. Une évaluation de ces récits est ici.

Message de Mars

Avons nous enfin entendu quelque chose de Mars?

Le Prof. Wiggins déclare maintenant que l'aérolithe qui est récemment tombé près de Binghamton est venue de Mars. Il dit qu'il y a des hiéroglyphes nettements emboutis sur lui. Il suppose de là que les Martiiens pensant de par leurs observations et connaissance des corps célestes que la terre est peuplée par les êtres humains, ont écrit un message à leurs voisins célestes les plus proches sur ce que nous appelons ici un aérolithe, et nous l'ont envoyé. Ce serait très gentil de la part des Martiens, si nous pouvions trouver que cette affirmation concorde avec les lois connues régissant l'univers. N'y eut-il pas cette force que nous appelons attraction de la gravitation universelle, que nous pourrions probablement imaginer, sinon entièrement certifier, que les Martiens ont écrit leur message sur cette masse de minerai, l'ont placée sur une énorme catapulte ou un certain moteur de cette sorte et, prenant une bonne ligne de visée vers cette grande étoile distante que nous appelons la terre, ont actionné le déclencheur et envoyé la charge voler vers notre planète grésillante. Nous pourrions presque croire que si les Martiens pourraient tirer un tel message vers nous, nous devrions pouvoir tirer en retour et renvoyer le message, bien que notre épellation pourrait embarasser certains des meilleurs experts philologues et savants de Mars. Peut-être pouvons-nous nous attendre à ce que le prof. Wiggins explique entièrement comment les Martiens ont mis cet aérolithe dans l'espace et sur une ligne directe vers la terre. Peut-être, quand il l'aura fait, pourra-t-il suggérer les moyens et la manière par lesquels nous pouvons renvoyer notre acceptation à cette invitation possible à assister au prochain jeu de football entre les conducteurs de mule le long des grands canaux et l'équipe intérieure de l'université qui a le rouge comme couleur. En tout cas la dernière déclaration du prof. Wiggins, de ce que ce visiteur le plus récent de l'espace est un message de Mars, réveille toutes sortes de réflexions intéressantes qui peuvent servir à soulager l'esprit du stress des controverses terrestres sur la politique et les disputes sur les chemins de fer.

Le Prof. Wiggins est encore sorti de sa retraite, cette fois pour proposer sa théorie sur le désastre de St Louis. Il affirme que l'orage a été attiré vers ce point par le réseau des câbles du télégraphe et de l'éclairage électrique.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201