Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Météore au-dessus de Lion-d'Angers, France, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Courrier de l'Ouest, Angers, France, le 3 septembre 1954.

Ici le dossier sur ces observations d'un météore.

Etait-ce un simple aérolithe?

DE NOUVEAU TEMOIGNAGES
SUR LA SOUCOUPE VOLANTE
vue, lundi, à Angers
nous précisent cette curieuse apparition

Dans notre édition d'hier, nous rapportions un certain nombre de témoignages sur le phénomène insolite constaté lundi soir à Angers, et qui a fait tout de suite penser au passage dans notre ciel d'une soucoupe volante.

Au cours de la matinée, deux nouveaux témoins sont venus nous confirmer encore cette apparition, constatée d'ailleurs, nous l'avons dit, par deux de nos collaborateurs.

M. et Mme Chancoin, qui se trouvaient ce jour-là en vacances, à Fresne-sur-Loire, ont très bien aperçu une boule verdâtre, dont la lueur était comparable à celle de tubes fluorescent de cette couleur, se diriger dans la direction indiquée.

Nous avons été tout à fait surpris, nous dit M. Chancoin, par ce phénomène, qui ne semblait pas comparable du tout au passage d'un aérolithe. Bien que rapide, la vitesse de l'engin était bien inférieure à celle d'une étoile filante, et la nuit commençait d'ailleurs à peine à tomber."

Une deuxième confirmation nous a été donnée par Mme Rousseau, habitant faubourg Saint-Michel, et qui revenait vers 8 h. 20 lundi soir des Ponts-de-Cé en passant sur le chemin des Ruelles.

"J'ai nettement vu, dit-elle, une boule verte, entourée d'une lueur tout à fait rare et qui disparut vers le nord en quelques secondes. Cette boule, apparemment grosse comme un globe électrique, émettait une très jolie lumière verte."

Enfin, plusieurs lettres nous sont parvenues dans la journée d'hier, ainsi qu'une coupure de presse susceptible, semble-t-il, de mettre un point final à cette affaire de soucoupe volante, si soucoupe il y a.

De Villevêque

Tout d'abord, une lectrice de Plessis-Grammoire nous écrit à propos de la lueur verdâtre aperçue lundi soir dans le ciel: "Nous étions allés conduire des amis à Villevêque. Nous devisions sur le terrain de camping, quand une lueur attira mon attention. Je [illisible]: Regardez, une étoile filante. Mais comme il n'y avait pas d'étoiles, ceci nous parut bizarre.

"Cette lueur ressemblait à une fusée de feu d'artifice. Elle dura environ 10 secondes et disparut vers le Nord. Nous ne vîmes aucun disque brun et n'entendîmes aucun bruit, cette lueur était très haut dans le ciel."

Nous rapprochons cette lettre d'une autre expédiée aussi par une lectrice de notre journal, qui vit aussi à la même heure un globe lumineux se dirigeant vers le Nord et "ne laissant qu'une légère traînée dans le ciel." Mme Ernest Chupin, de La Chapelle-Rousselin, aperçut également un disque orange à queue verte traverser le ciel entre deux nuages.

La soucoupe en Indre-et-Loire

Un lecteur de Rigny-Ussé, en Indre-et-Loire que notre premier article intrigua nous confirme lui aussi la déclaration de Mlle Claire Cordier, qui nous signais [signalais], la première, le phénomène. Ce lecteur se trouvait dans une ferme où l'on battait et aperçut, à 20 h. 20 très précises le disque brun et la lueur "se dirigeant à une allure vertigineuse vers le Nord. Nous étions une dizaine d'hommes - nous dit-il - à l'avoir vu. Le diamètre de ce disque pouvait avoir 50 cm. Et notre abonné qui avait supposé quelques instants que ce phénomène eut pu être une fusée lancée du champ de manoeuvre de Fonterrault ajoute: "D'ailleurs, ce disque a été vu en plusieurs endroits en Touraine." Enfin, une lectrice de Faye-d'Anjou nous confirme ces diverses dépositions en termes identiques.

"Un aérolithe dans le ciel Poitevin"

Avant de clore ce article, nous voudrions rapprocher ces témoignages et ceux qui les ont précédés d'un article paru dans "Libre Poitou". Notre confrère dit avoir reçu de M. l'abbé Colin, curé de Buxerolles, près de Poitiers, diplômé de l'Office mondial de la Météorologie, une communication fort intéressante au sujet d'un aérolithe apparu dans le ciel poitevin le 30 août vers 20 h. 30. Ce spécialiste aperçut, à 30 degrés au-dessus de l'horizon et venant de l'étoile Gamma de la constellation d'Andromède, "un magnifique aérolithe d'une longueur apparente de 1 m. 50 d'une couleur verte éblouissante et filant lentement vers le sol. Cet aérolithe, gros à peu près comme une bouteille - précise l'abbé Colin - ne se présentait pas comme une étoile filante ordinaire, rapide et suivie d'une queue lumineuse blanchâtre."

Cette intéressante déposition d'une témoin averti semblerait propre à expliquer le phénomène dont beaucoup de gens furent témoins. Tout au plus pourrions nous classer l'apparition de lundi dernier dans la catégorie des "objets célestes non identifiés" et réserver à plus tard l'appellation des "soucoupes volantes."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201