Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Centre-Matin, de Montluçon, France, en page 1 le 28 octobre 1954.

Les soucoupes volantes viennent d'une planète que ses habitants appellent
"LA LUMIERE DU MILIEU DU CIEL"

déclare une célèbre voyante extra-lucide grecque

Peu de soucoupes, hier. La plupart affectent la forme classique avec variante "cigares" ou "4 CV Renault". Pour M. Djorkovich, directeur-adjoint de l'observatoire de Belgrade, il peut s'agir d'une arme secrète inventée par les Américains ou les Russes.

Tout cela ne sort pas du domaine courant, mais du nouveau nous vient de Grèce. Un journaliste tels ses ancêtres allant consulter l'oracle de Delphes, est allé voir Mme Katy Konstandinou, voyante extra-lucide, et lui a demandé ce qu'il fallait penser des soucoupes et des Martiens.

Après être entrée en transe, la moderne pythie a murmuré d'une voix lointaine, "Je m'élève avec difficulté très haut dans le ciel. Je vois les hommes des soucoupes. Ce sont d'étranges créatures qui ressemblent aux humains mais sont plus petits et ont des têtes beaucoup plus grosses. Ils viennent d'une autre planète où l'atmosphère est très raréfiée et c'est la raison pour laquelle il ne restent sur la terre que quelques secondes, sans quoi ils risqueraient d'être écrasés par la pression de notre atmosphère."

"Les soucoupes volantes sont faites d'un alliage métallique très résistant, et dotée [sic] d'un système de pressurisation. Elles viennent d'une planète que ses habitants appellent "La lumière au milieu du ciel." Il y a longtemps que les hommes des soucoupes souhaitaient visiter la terre."

Selon Mme Konstantinidou, ces "Martiens" communiquent par télépathie. De ce fait, ils vivaient en parfaite intelligence, aucun acte criminel ne leur était permis puisque leurs pensées sont connues de tous. Ils vivent dans des casernes en bois léger, se nourrissent d'une sorte de crème toujours la même et la même pour tous; ne dorment que deux ou trois heures par jour et se reproduisent comme les hommes. Ils n'ont ni religion ni clergé et communiquent par la pensée avec l'Etre Suprême. Quand ils meurent, leur âme émigre vers un monde supérieur et leur corps se désintègre aussitôt. Passionnés par notre monde, ils l'observent sans cesse dresseront bientôt la synthèse des observations de leurs voyageurs et établiront des plans concrets pour entrer en relation avec nous. Mais il s'écoulera longtemps avant que le contact soit établi.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201