ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas d'Erstein, vers le 8 août 1974:

Numéro de cas:

ALSACAT-1974-08-08-ERSTEIN-1

Résumé:

En novembre 1975, un ufologue du groupe d'ufologie C.F.R.U. de Strasbourg a signalé un cas "d'énigmatique matérialisation" survenu à Erstein le 8 août 1974 à trois jours près.

Le témoin resté anonyme est un jeune adulte, connaissance de l'enquêteur.

Entre minuit et une heure du matin, alors qu'il était calme, paisible, sans pressentiment, il s'est mis au lit avec la lumière allumée; quelques secondes plus tard il a éteint la lumière.

Il a alors entendu un chuchotement qu'il n'est pas parvenu à identifier. Au bout de quelques secondes, il a vu devant lui un petit être qu'il a d'abord pris pour un enfant. Sa taille était entre1 mètres et 1.10 mètres.

L'être est décrit comme "Un homme d'âge mûr, aux yeux immenses et clairs sans pupilles, tête de forme ovale, teint gris-vert, crâne complètement chauve, vêtements indistincts et de même couleur que la tête", et un bras décharné a été vu.

Le témoin a été "fasciné" par les deux yeux immenses, il a été incapable de bouger et son regard ne pouvait pas quitter le point où se trouvaient les yeux; il a eu le sentiment de hurler de terreur mais aucun son n'a franchi ses lèvres. Le bruit mystérieux avait cessé dès le début de l'apparition.

Au bout de quelques secondes, il a senti la main de l'être lui caresser deux ou trois fois le crâne, puis la vision a pris fin instantanément, le témoin est sorti de sa paralysie et a rallumé la lumière.

Il n'y avait plus rien d'anormal. Il a réveillé son frère qui lui a dit ne rien avoir remarqué de suspect.

L'enquêteur explique que le témoin était un célibataire endurci, avec un faible pour l'alcool - il n'était pas ivre au moment du phénomène. Mais après l'événement, il a complètement modifié son style de vie: il s'est marié et a mené depuis une vie régulière et rangée.

Données:

Données temporelles:

Date: Vers le 8 août 1974
Heure: 00:00
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 18 novembre 1975.
Délai de rapport: 1 an.

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Erstein
Lieu: Au lit dans la chambre à coucher.
Latitude: 48.423
Longitude: 7.665
Uncertainty ratio: 1 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Jeune adulte..
Types de témoins: Jeune adulte, célibataire, masculin, alcoolique.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Enquêteur ufologique CFRU connaissant le témoin.
Type de lieu: Au lit dans la chambre à coucher, être dans la chambre.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Non
Arrivée OVNI observée: N/A
Départ OVNI observé: N/A
Entité(s): Oui
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Terrifié.
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: RR3
ALSACAT: Hallucination hypnagogique.

Sources:

[Ref. ufa1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "UFOLOGIA":

Scan.

UNE ENIGMATIQUE MATERIALISATION

Enquête menée par Arsène BELKAMSA - Membre du CFRU/STRASBOURG)

LIEU: Erstein, Bas-Rhin, Quartier Sud.

DATE: Le 8 août 1974 (erreur éventuelle de 3 jours).

HEURE: entre 0 et 1 heure du matin

NOM DU TEMOIN: Anonyme (connaissance personnelle)

Etat d'esprit: calme - pas de pressentiment.

Effets magnétiques: nuls.

DEROULEMENT DE L'INCIDENT:

Le témoin s'est mis au lit avec la lumière allumée; il éteint celle-ci quelques secondes plus tard. Le témoin entend un chuchotement qu'il ne parvient pas à identifier. Au bout de quelques secondes, il voit devant lui... un petit être qu'il prend tout d'abord pour un enfant. Taille: 1 m à 1,10 m.

DESCRIPTION:

Un homme d'âge mûr, aux yeux immenses et clairs sans pupilles, tête de forme ovale, teint gris-vert, crâne complètement chauve, vêtement indistincts et de même couleur que la tête. Le témoin a également remarqué un bras décharné.

PREMIERS EFFETS PHYSIQUES:

Le témoin est "fasciné" par les deux yeux immenses. Il est incapable de bouger et son regard ne peut quitter le point où se trouvaient les yeux; il a le sentiment de hurler de terreur mais aucun son ne franchit ses lèvres. Le bruit mystérieux à cessé dès le début de l'apparition. Au bout de quelques secondes il sent la main de l'être lui caresser deux ou trois fois le crâne. Puis la vision disparaît instantanément; le témoin sort enfin de sa paralysie et rallume la lumière. Mais il ne constate rien d'anormal et réveille son frère qui lui dit ne rien avoir remarqué de suspect.

REMARQUE:

Le témoin était un célibataire endurci et avait un faible pour la boisson. (Il n'était pas ivre au moment du phénomène!) Après l'événement, ce témoin a complètement modifié son style de vie. Il s'est marié et mène depuis une vie régulière et rangée.

A. BELKAMSA 18.11.1975

Discussion:

Carte.

Les faits ont tous les traits d'un épisode d'hallucination hypnagogique:

Le mécanisme de l'hallucination hypnagogique est le suivant:

Une personne se met au lit, et s'endort, ou commence à s'endormir.

Un rêve commence, avec présnce d'un "être" quelconque (monstre, extraterrestre, fée...)

L'état de rêve est perturbé par un bruit, ou une lumière, la personne se retrouve entre l'éveil et le rêve.

Si l'esprit est à moitié éveillé, le corps est en situation de sommeil, de paralysie complète, un mécanisme automatique de paralysie qui nous empêche de nous séplacer au risque de nous blesser lorsque l'on dort.

Comme la personne est à moitié éveillée, et prend conscience qu'elle est paralysée, l'expérience de ce qui est fondamentalement un rêve prend un accent de réalité, on ne se rend plus compte que c'est un rêve. On pense, on dit: "je suis sûr que ce n'était pas un rêve, c'était plus réel qu'un rêve".

Si l'on se réveille complètement, "l'apparition" disparait, la paralysie cesse, mais on se souvient du rêve alors que les rêves sont le plus souvent oublié au réveil normal.

Des statistiques montrent que près d'un tiers des gens ont eu au moins une telle expérience. Il est évident que lorsque l'expérience est une "apparition" d'un ou plusieurs êtres dont l'aspect ne semble pas trop humain, cela peut être inteprété à tort comme une "visite d'extraterrestre(s)" par le témoin ou par un ufologue.

Je puis proposer quelques références sur le sujet de l'hallucination hypnagogique et de la paralysie du sommeil, parmi des douzaines:

Evaluation:

Hallucination hypnagogique.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 3 juin 2021 Création, [ufa1].
1.0 Patrick Gross 3 juin 2021 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 juin 2021.