ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Schleithal, le 15 octobre 1955:

Numéro de cas:

ALSACAT-1955-10-15-SCHLEITHAL-1

Résumé:

Le magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit N° 163 de mars 1977 faisait paraître cette lettre:

Après avoir remis bien souvent, je me décide à vous communiquer un évènement dont j'ai été le témoin voilà déjà 21 ans, mais dont le souvenir demeure intact, croyez-le.

Ceci s'est passé le 15 Octobre 1955 à 21 h 55 entre Wissembourg et Lauterbourg. Adossé dans un fossé en bordure de la route pour calmer mon mal de reins, mon attention fut attirée par un fait insolite; je réalisai rapidement qu'il faisait clair, alors qu'auparavant la nuit était opaque. Une vingtaine de secondes plus tard, j'observai dans la trouée de la forêt constituée par des prés de part et d'autre de la route une sorte de fusée volante qui dégageait une forte luminosité par l'avant qui était voilé par un halo rougeâtre, et sur le côté un bref jaillissement de traits lumineux de couleurs variées, et dont l'intérieur était inondé de lumière semblable à un éclairage électrique visible au travers de trois rangées de hublots 25 - 26 et 25 soit 76 hublots sur le flanc droit se présentant à ma vue. Plus loin je distinguai 2 curieux ailerons en forme d'un demi-croissant arqués vers l'avant, d'où jaillissaient de l'arête en trois points précis des arcs lumineux de couleurs différentes à une cadence précise.

La luminosité se diffusait sur un rayon de 1000 m environ.

L'engin se déplaçait lentement et silencieusement à dix mètres au-dessus des grands chênes et comportait encore un aileron caudal de dix mètres de long, les pointes également arquées vers l'avant. Il pouvait mesurer de 375 à 400 mètres. Un trait de feu partait du bout de la fusée représentant 3 fois la longueur de l'engin.

Cinq minutes auparavant soufflait un vent assez fort, mais maintenant il était tombé complètement.

Je signale en outre qu'à l'instant où j'allais rejoindre le fossé, 3 sangliers de bonne taille m'ont frôlé, fuyant visiblement en s'écartant de la trajectoire de l'engin à venir.

Sur l'instant je pensais que l'appareil ressembait à une sorte de poisson, un cabot, puis je conclus qu'il devait être amphybie, la découverte des ailerons particuliers appuyant cette impression, mais alors la propulsion dans l'eau devrait se faire à contresens du vol.

Je signale en outre qu'à l'instant où j'allais rejoindre le fossé, 3 sangliers de bonne taille m'ont frôlé, fuyant visiblement en s'écartant de la trajectoire de l'engin à venir.

Sous réserve d'autres détails, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

C. KOLESNIKOF

PS. Bien sûr, le lendemain, un journal alsacien relatait brièvement le survol de l'Alsace et de la Lorraine de Nord-Est en Ouest à une vitesse de 14.500 à 28.000 km/heure avec des observations de témoins habitant Hunspach et Nancy.

Dans les années 2010, le journaliste et ufologue Christian Valentin avait eu un entretien avec l'épouse du témoin, laquelle, avec gentillesse et honnêteté lui a précisé sous forme conditionnelle que la rencontre serait produite lors d'une patrouille de nuit de son mari dans l'exercice de ses fonctions d'agent des douanes.

Données:

Données temporelles:

Date: 15 octobre 1955
Heure: ~22:00
Durée: ?
Date du premier rapport connu: Mars 1977
Délai de rapport: 22 ans.

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Schleithal
Lieu: Route dans la campagne forestière entre Wissembourg et Lauterbourg, OVNI volant au-dessus d'une clairière.
Latitude: 49.001
Longitude: 8.060
Rayon d'incertitude: 5 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 1
Ages des témoins: Adulte.
Types de témoins: Douanier.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: A écrit une lettre au magazine d'ufologie LDLN.
Type de lieu: Route dans la campagne forestière, OVNI volant au-dessus d'une clairière.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Non
Départ OVNI observé: ?
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN ou RR1
ALSACAT: Non identifié.

Sources:

[Ref. ldl1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Scan.

UN QUASI ATTERRISSAGE MECONNU DE 1955

Après avoir remis bien souvent, je me décide à vous communiquer un évènement dont j'ai été le témoin voilà déjà 21 ans, mais dont le souvenir demeure intact, croyez-le.

Ceci s'est passé le 15 Octobre 1955 à 21 h 55 entre Wissembourg et Lauterbourg. Adossé dans un fossé en bordure de la route pour calmer mon mal de reins, mon attention fut attirée par un fait insolite; je réalisai rapidement qu'il faisait clair, alors qu'auparavant la nuit était opaque. Une vingtaine de secondes plus tard, j'observai dans la trouée de la forêt constituée par des prés de part et d'autre de la route une sorte de fusée volante qui dégageait une forte luminosité par l'avant qui était voilé par un halo rougeâtre, et sur le côté un bref jaillissement de traits lumineux de couleurs variées, et dont l'intérieur était inondé de lumière semblable à un éclairage électrique visible au travers de trois rangées de hublots 25 - 26 et 25 soit 76 hublots sur le flanc droit se présentant à ma vue. Plus loin je distinguai 2 curieux ailerons en forme d'un demi-croissant arqués vers l'avant, d'où jaillissaient de l'arête en trois points précis des arcs lumineux de couleurs différentes à une cadence précise.

La luminosité se diffusait sur un rayon de 1000 m environ.

L'engin se déplaçait lentement et silencieusement à dix mètres au-dessus des grands chênes et comportait encore un aileron caudal de dix mètres de long, les pointes également arquées vers l'avant. Il pouvait mesurer de 375 à 400 mètres. Un trait de feu partait du bout de la fusée représentant 3 fois la longueur de l'engin.

Cinq minutes auparavant soufflait un vent assez fort, mais maintenant il était tombé complètement.

20

...

Scan.

...

Je signale en outre qu'à l'instant où j'allais rejoindre le fossé, 3 sangliers de bonne taille m'ont frôlé, fuyant visiblement en s'écartant de la trajectoire de l'engin à venir.

Sur l'instant je pensais que l'appareil ressembait à une sorte de poisson, un cabot, puis je conclus qu'il devait être amphybie, la découverte des ailerons particuliers appuyant cette impression, mais alors la propulsion dans l'eau devrait se faire à contresens du vol.

Sous réserve d'autres détails, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

C. KOLESNIKOF

PS. Bien sûr, le lendemain, un journal alsacien relatait brièvement le survol de l'Alsace et de la Lorraine de Nord-Est en Ouest à une vitesse de 14.500 à 28.000 km/heure avec des observations de témoins habitant Hunspach et Nancy.

21

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Scan.

15 10 1955 21 h 55 Entre Wissembourg et Lauterbourg 67 M57/20.

TEMOIN. M. Kolesnikof.

0BSERVATION. Une "fusée" qui dégageait une forte luminosité par l'avant qui était voilé par un halo rougeâtre, et sur le côté un bref jaillissement de traits lumineux de couleurs variées, et dont l'intérieur était inondé d'une lumière semblable à un éclairage électrique visible au travers de trois rangées de hublots, 25, 26, et 25, soit 76 hublots sur le flanc droit.

Deux curieux ailerons, en forme d'un demi-croissant, arqués vers l'avant, d'où jaillissaient de l'arête, en trois points précis, des arcs lumineux, de couleurs différentes, à une cadence précise.

DEROULEMENT. Le témoin est adossé dans un fossé, en bordure de la route, pour calmer son mal de reins. Son attention est attirée par un fait insolite et il réalise qu'il fait clair, alors qu'auparavant la nuit était noire. Une vingtaine de secondes plus tard, il observe, dans la trouée de la forêt, constituée par des prés de part et d'autre de la route, une "fusée" volante (voir description). Sa luminosité se diffuse sur un rayon de 1 000 mètres environ.

L'engin se déplace lentement et silencieusement à dix mètres au-

221

Scan.

dessus des grands chênes. Il peut mesurer 375 à 400 mètres. Un trait de feu part du bout de cette "fusée" représentant 3 fois la longueur de l'engin.

Le vent qui soufflait fort, cinq minutes auparavant est complètement tombé.

M. Kolesnikof voit, au moment de rejoindre le fossé, 3 sangliera de bonne taille qui le frôlent, ils fuient visiblement la trajectoire de l'engin.

A NOTER. Sur l'instant, le témoin compara la "fusée" à un sorte de poisson, un cabot, puis il conclut qu'il devait être amphibie, la découverte des ailerons particuliers appuyant cette impression, mais alors, la propulsion dans l'eau devrait se faire à contresen du vol.

SOURCES. L.D.L.N., n° 163, p. 20-21 (lettre du témoin à L.D.L.N.).

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH:

4781: 1955/10/15 22:00 7 7:55:00 E 49:00:00 N 3333 WEU FRN BRH 8:6

D3 ESE/WISSEMBOURG,FR:VENT S'ARRETE:400M OVNI 6M AU-DESSUS CHENES:76 HUBLOTS/3 RANGEES:/r30p221

Ref#194 LUMIERES dans la NUIT.(LDLN France) No. 163 : FORET

[Ref. mft1:] MICHEL FIGUET:

N° CAS CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE
SOURCES
294 CE0 15 10 1955 21.55 e Wissembourg et Lauterbourg 67 NI[=Non identifié], (OVNI[=[fru1]]: p. 221-222)

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

FRANCE, Wissembourg/Lauterbourg

A 21 h 55 M. Kolesnikof est adossé dans un fossé pour calmer son mal de reins. Tout à coup il fait clair et dans une trouée de la forêt, il voit une fusée volante dont la luminosité se diffuse sur un rayon de 1000 mètres environ. A l'avant la fusée était voilée par un halo rougeâtre, sur le côté un bref jaillissement de traits lumineux de couleurs variées, sur le flanc droit 3 rangées de hublots: 25, 26 et encore 25, soit 76 hublots éclairés de l'intérieur. Deux curieux ailerons en forme de demi croissants arqués vers l'avant d'où jaillissaient par l'arête en trois points précis, des arcs lumineux de couleurs différentes, à une cadence précise. L'engin se déplace lentement et silencieusement à 10 m au-dessus des grands chênes. Il peut mesurer 375 à 400 mètres. Un trait de feu part du bout de cette fusée représentant 3 fois la longueur de l'engin. Le vent qui soufflait fort quelques minutes auparavant est tombé complètement. M. Kolesnikof voit 3 sangliers le frôler: ils fuient la trajectoire de l'objet. (M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni, Premier dossier complet..." éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 221, 222)

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN - "BASE OVNI FRANCE":

Wissenbourg [sic] (67) le 15 octobre 1955

Caractéristiques générales

Num Base: 1350
Département: Bas Rhin (67)
Lieu d'observation: Wissenbourg
Latitude: 49.03
Longitude: +7.95
Date d'observation: 15 octobre 1955
Heure: 21:55 heures
Durée (HH:MM:SS): N.C.
Météo: Pas d'indication météo
Type d'observation: Visuel : proche
Nbre de témoin(s): 1
Enquète officielle: Non

Caractéristiques de l'objet

Nbre d'objet: 1
Type d'objet: Cigare
Taille: 300 à 400 m
Couleur: Rouge
Luminosité: Brillant
Caractéristique visuelle: hublots
Vitesse: Lent
Mouvement/Déplacement: Proche du sol ou basse altitud [sic]
Objet au sol: Non
Disparition instantanée: Non

Type d'effets constatés

Effets physiques : déplacement d'air, Réaction des animaux,

Observation

Le témoin se repose adossé à un fossé sur la route qui relie Wissenbourg à Lauterbourg. D'un coup la nuit s'illumine, il observe alors par une trouée de la forêt un objet allongé qui se déplace lentement et silencieusement à dix mètres au-dessus des arbres. L'objet diffuse une lueur sur à peu près 1000 mètres. Le témoin estimera sa taille entre 375 et 400 mètres. L'objet lui-même dégage une forte luminosité par l'avant qui est voilé par un halo rougeâtre. Sur le côté il distingue de bref jaillissement de traits lumineux de couleurs variés. Il distingue trois rangées de hublots (25,26,25) et compte ainsi 76 hublots sur le flanc droit. Deux ailerons en forme de demi-croissant arqués vers l'avant de l'appareil d'où jaillissent de l'arête en trois points précis des arcs lumineux de couleurs différentes mais ayant une cadence précise. Cinq minutes auparavant le témoin avait remarqué que le vent soufflait fort, il s'est arrêté au cours de l'observation. Le témoin observe aussi trois sangliers qui le frôlent fuyant visiblement la trajectoire de l'objet.

Sources

Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

15 octobre 1955 22:00

Wissembourg, Alsace, France

OVNI de 400m de long 6m seulement au-dessus de chênes. Avait 76 hublots en trois rangéEs.

Un objet non identifié a été vu, mais avec une apparence et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Un objet, d'environ 1000 pieds de large, a été observé dans une forêt pendant 7 minutes.

Classification Hynek: LN

Classification Vallée: FB1

Les sources sont indiquées comme: "Lumieres dans la Nuit, Lumieres dans la Nuit; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002."

[Ref. cvn2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il relate que selon Lumières Dans la Nuit N° 163, de mars 1977 en page 20-27, a eu lieu le cas suivant du samedi 15 octobre 1955 à Schleithal:

Mr. C. K. s'est arrêté de nuit en bordure de la route dans la campagne forestière entre Wissembourg et Lauterbourg.

Peu avant 22:00, son attention a été attirée par l'apparition d'une forte clarté dans une clairière et il a observé ce qu'il a nommé une fusée voilée d'un halo rougeâtre et dégageant une forte luminosité par l'avant, avec sur le côté un bref jaillissement de traits lumineux de couleurs variées.

L'intérieur était inondé d'une lumière semblable à un éclairage électrique visible au travers de trois rangées de hublots, 25, 26 et 25, soit 76 hublots sur le flanc droit.

La "fusée" était munie de deux curieux ailerons en forme d'un demi-croissant, arqués vers l'avant, d'où jaillissaient de l'arête, en trois points précis, des arcs lumineux de couleurs différentes, à une cadence précise.

Sa luminosité se diffusait sur un rayon de 1000 mètres environ.

Trois sangliers de bonne taille ont surgi devant le témoin qui fuyaient visiblement la trajectoire de l'engin.

L'engin se déplaçait lentement et silencieusement à 10 m au-dessus des grands chênes, et avait pu mesurer 375 à 400 mètres. Un trait de feu partait du bout de cette "fusée" représentant trois fois la longueur de l'engin.

Sur l'instant, le témoin a comparé la fusée à une sorte de poisson, puis il a conclut qu'il devait être amphibie, la découverte des ailerons particuliers appuyant cette impression, mais alors, la propulsion dans l'eau devrait se faire à contre-sens du vol.

Christian Valentin commente que cette rencontre très étrange a été racontée par C. K., dans un courrier envoyé vingt ans après les faits à la revue Lumières Dans La Nuit. Dans un entretien récent, son épouse, avec gentillesse et honnêteté, lui a précisé sous forme conditionnelle qu'elle se serait produite lors d'une patrouille de nuit, dans l'exercice de ses fonctions d'agent des douanes.

[Ref. spa1:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE SPICA:

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
SCHLEITHAL mercredi 12 octobre 1955 à 21h55 oblongue (cigare)
Non Identifié
information non communiquée
Néant
Douteux - Canulard

Discussion:

Carte.

Carte rapprochée.

Ci-dessus: on voit que le lieu, dit "entre Wissembourg et Lauterbourg", doit être dans les environs de Schleithal. Le secteur est en bordure de la frontière avec l'Allemagne (ligne jaune), il y a bien un chemin forestier et il est logique qu'un agent des douanes y ait patrouillé.

Il y a tout de même 17 kilomètres entre Wissembourg et Lauterbourg.

Des raisons qui feraient penser à une invention sont:

Il est dommage que l'on ne sache pas avec certitude si l'épouse du témoin allégué a vraiment confirmé l'observation, ou au moins entendu son mari en parler.

Le patronyme Kolesnikof (d'origine russe) est très présent dans cette région, le Nord du Bas-Rhin, et quasi inexistant ailleurs.

De plus, il y a effectivement une grande trouée N / S dans la forêt, au nord de Schleithal, au moins en 2021.

Comme certains pourraient penser à un météore: cela n'aurait guère de sens, car il n'y aurait aucun moyen de compter 25 + 26 + 25 hublots dans le temps de passage d'un météore. La seule option ici serait que le témoin présumé ait vu un météore et inventé tous les détails qu'il a donnés; ce qui équivaut à une invention.

La description de l'engin dans mon opinion est clairement sans rapport avec ballons, avions, hélicoptères et tout autre engin d'origine terrestre. Les ailerons à l'avant, les trois rangées de hublots, les jaillissements lumineux, ne ressemblent à rien de naturel connu non plus.

Il est dommage que bien des renseignements manquent. J'aurais aimé savoir si le témoin avait parlé de cette rencontre à son épouse au moment où elle s'est produite, ou au moment où il écrit à LDLN.

J'aurais aimé avoir des informations de taille angulaire, "375 à 400" mètres, c'est tout à fait énorme, mais l'engin était de quelle taille angulaire? Etait-il "proche ou "lointain"? Quel était le lieu précis, cette clairière, quelle taille avait la clairière et quelle proportion de celle-ci était occupée par l'engin s'il s'y est trouvé? Quelle a été la durée de l'observation? Quelles étaient les proportions des ailerons par rapport au corps de la "fusée", quelles étaient les couleurs ou les aspects? Sombres, métalliques...? Comment l'observation s'est-elle terminée?

Quoi qu'il en soit, en l'état, je ne vois là que deux explications possibles: un engin extraterrestre, ou une intention du témoin.

Evaluation:

Invention du témoin ou engin extraterrestre.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 26 novembre 2014 Création, [cvn2].
1.0 Patrick Gross 26 novembre 2014 Première publication.
1.1 Patrick Gross 12 juin 2015 Addition [spa1].
1.2 Patrick Gross 9 juillet 2015 Addition [uda1], [goe1].
1.3 Patrick Gross 20 mai 2021 Additions [ldl1], [mft1], [lhh1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 mai 2021.