Avions -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Avions - OVNIS:

Les OVNIS sont-ils des avions pris involontairement pour des engins spatiaux extraterrestres? Depuis 50 ans, certains pensent que oui, d'autres que non, tandis que les ufologues sérieux savent que la réponse est quelque part entre "parfois" et "souvent" mais aucunement "toujours." Il me semble possible, entre autre travail sur cette question, d'examiner au cas par cas chaque avion dont on me dit qu'il est la solution à l'énigme des OVNIS et d'évaluer l'affirmation par rapports aux faits. Voici un de ces examens au cas par cas.

Boeing "Bird of Prey:"

Les faits concernant cet avion:

L'annonce de Boeing en octobre 2002 dit:

Boeing a dévoilé le "Bird of Prey" lors d'une cérémonie vendredi, 18 octobre [2002] à St Louis. Le "Bird of Prey" est un avion de démonstration de technologie qui a frayé un chemin vers de technologies de pointes permettant une faible observabilité et de conception, de développement et de production révolutionnaires pour les avions.

Développé par l'organisation de recherche et développement avancés Phantom Works de Boeing, le Bird of Prey était l'un des premiers avions a utiliser de grandes structures en une pièce de matériaux composites; un outillage peu coûteux et jetable; et des simulations d'assemblage virtuel en 3D de conception et de réalisation d'avion pour établir que l'avion était bon marché autant que doté de hautes performances.

(Source: www.boeing.com)

Le programme de développement de ce projet été entièrement financé par Boeing sur ses propres fonds, à hauteur de 67 millions de dollars. C'est uniquement un avion de démonstration, il ne sera pas utilisé de manière productive, il ne sera pas construit en série. Il sert à essayer de nouvelles technologies qui seront, si elles fonctionnent, utilisées par la suite sur d'autres nouveaux avions, comme, dans le cas du Bird of Prey, l'inclusion de son mode de construction dans l'UCAV (avion sans pilote) X-45.

L'avion est subsonique, son moteur tout à fait conventionnel est un turboréacteur Pratt & Whitney JT15D-5C, ce qui lui permet une vitesse normale de 260 noeuds et une altitude maximale de 20,000 pieds.

Son envergure est d'environ 23 pieds et sa longueur de 47 pieds, il pèse presque 7400 livres.

Il y a eu 38 vols d'essais et de démonstration de cet avion. Le premier de ces vols a eu lieu en automne 1996.

Images:

Vidéo: Le Bird of Prey en vol.


Vue d'artiste © Boeing.

Vue d'artiste © Boeing.

Vue d'artiste © Boeing.

Photographie lors de la présentation en Octobre 2002 © Boeing.

Photographie de l'avion sur le tarmac en octobre 2002.

Le Bird of Prey comme OVNI?

Dès la présentation publique de cet avion en octobre 2002, certain jugèrent bon d'affirmer que les OVNIS sont désormais expliqués.

Pourtant nous avons là un avion qui:

Les ufologues sérieux savent depuis le début de leur étude du phénomène que des gens ont pris des avions pour des OVNIS. Ils savent que peut-être 80 à 95 pour cent des récits d'observations d'OVNIS, quand les témoins ne sont pas hautement qualifiés, correspondent à une vaste panoplie d'explications triviales, y compris des avions inhabituels ou mal connus.

Ils savent même que la plupart des témoins qui observent un objet volant dans le ciel pensent d'abord, au début de leur observation, qu'il s'agit bien de quelque avion étrange et secret, et que c'est ensuite, quand le supposé avion se rapproche, ou effectue des manoeuvres que la physique considère impossible, ou quand il atterri et parfois quand ses occupants se montrent, vient le moment ou le témoin doit lui-même à son grand étonnement ou frayeur, accepter que ce qu'il voit n'est pas un avion, même novateur.

Mieux, il existe même des rapports d'observation d'OVNIS pour lesquels ce n'est que bien plus tard que le ou les témoins ont compris que ce qu'ils ont vu ne pouvait pas être "le nouvel avion secret dont on parle," ce une fois que ce nouvel avion secret est effectivement révélé, car alors il s'avère que ce nouvel avion secret est très en-dessous de ce qu'ils avaient observé.

Affirmer, à chaque fois qu'un nouvel avion est annoncé, c'est à dire effectivement plusieurs fois par an depuis près de 50 ans, que le phénomène OVNI a trouvé son explication, cela relève simplement de l'ignorance des données du problème des OVNIS, et même souvent de l'ignorance des données de l'aéronautique elle-même.

Ainsi, le Bird of Prey n'est pas particulièrement approprié comme explication de quelque observation d'OVNI que ce soit, à moins que le témoin ait observé l'engin entre 1996 et nos jours sur les zones de test de la compagnie Boeing, et n'ait pas été assez qualifié ni lucide pour se rendre compte qu'il ne s'agit que d'un avion.

Je note également encore une fois qu'il se dit dans les milieux amateurs que cet avion né en 1996 serait l'explication du très grand nombre d'observations d'OVNIS sur la Belgique en 1989-1990. Je note également qu'un grand nombre de sources d'informations (medias, presse aéronautique, sites d'astronomie) ont immédiatement relayé cet annonce, comme une sorte de coutume à chaque fois qu'un nouvel avion est annoncé. Comme normalement ces sources d'informations ne disent rien du tout au sujet du phénomène OVNI qui n'est absolument pas leur sujet, ne relaient aucune information autre que celles dénigrant le phénomène, je me demande s'il n'y a pas là une étude sociologique à faire: l'idée que les OVNIS puissent exister angoisse-t-elle tellement des personnes ou groupes qui "n'y croient pas," qu'il leur faille se raccrocher aux faits les plus insignifiants et "hors sujets" pour se rassurer au sujet de l'inexistence des OVNIS et en même temps se présenter comme des gens sérieux tandis qu'ufologues et témoins ne seraient que des naïfs qui ne sauraient rien en matière de nouveautés aéronautiques?

A voir également:

Autres "avions secrets":

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 novembre 2002.