Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Haguenau, France, le 14 mars 1945:

Numéro de cas:

ACUFO-1945-03-14-HAGUENAU-1

Résumé:

Un rapport de mission du 415ème Escadron de Chasse de Nuit de l'Armée américaine indiquait que le 14 mars 1945 de 18:45 à 20:30, une mission d'intrusion avait éré effectuée.

L'équipage notait que la visibilité avait été trop mauvaise pour faire des observations, qu'ils ont patrouillé sur le front de la 7ème armée au secteur codé "R-1108" vers Haguenau dans le Bas-Rhin. où ils ont vu des éclairs d'artillerie.

Avant de partir, ils avaient vu des "Foo Fires", trois lumières rouges, à 3 miles de distance et à 3,000 pieds d'altitude, stationnaires.

Données:

Données temporelles:

Date: 14 mars 1945
Heure: Entre 18:45 et 20:30.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: Avril 1945
Délai de rapport: Heures, semaines.

Données géographiques:

Pays: France
Département/état: Bas-Rhin
Commune: Haguenau

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2 ou 3
Nombre de témoins connus: 1 à 3
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: ?
Conditions d'éclairage: Nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: Non.
Départ OVNI observé: ?
Actions OVNI:
Actions témoins:
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 2 ou 3.
[ ] Radar aéronef: Non rapporté.
[ ] Radar sol directionnel: Non rapporté.
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: ?
Armé / non armé: ?
Fiabilité 1-3: 3
Etrangeté 1-3: 1
ACUFO: Informations insuffisantes, étrangeté modérée.

Sources:

[Ref. usa1:] U.S. ARMY AIR FORCE 415TH NIGHT FIGHTER SQUADRON:

Scan.

RAPPORT DE MISSION

UNITE RAPPORTANTE: 415E ESCADRON DE CHASSE DE NUIT

MISSIONS: 2 MISSIONS 2 SORTIES DATE: 14/15 MARS

RAPPORT

1. 1845/2030 - INTRUSION. Visibilité trop mauvaise pour observation. Patrouillé sur Front de la 7ème Armée de R-1108 à HAGUENAU - éclairs d'artillerie vus. Avant de partir, vu feux foo (3 lumières rouges) à 3 miles de distance à 3,000 pieds stationnaires. Voisinage de LUNEVILLE, vu ce qui semblait être un feu de déchets de munitions.

[Ref. jce1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "JUST CAUSE":

Le bulletin de "Citizens Against UFO Secrecy" (CAUS) avait rapporté que le 3 september 1992, leur éditeur Barry Greenwood avait exploré les Archives Nationales de Suitland, Maryland, USA, pour trouver plus de documents sur les Foo-Fighters émanant du 415th Night Fighter Squadron, et en avait trouvé, essentiellement des "Rapports de Mission". Barry Greenwood rapportait:

[...]

Le personnel des archives a fourni une grande boîte en carton contenant trois pieds de dossiers du 415th NFS et des groupes de bombardiers affiliés. La période couverte s'étendait de fin septembre 1944 à avril 1945. Il était évident que je passerais au moins une journée entière à examiner ce groupe. Les archives n'étaient pas dans le meilleur état possible, un fait qui devrait inquiéter vivement ceux qui s'intéressent au contenu des anciens dossiers, non seulement sur ce sujet mais sur n'importe quel sujet. La plupart des papiers étaient des copies en "pelure d'oignon", très fragiles et jaunissantes. D'autres rapports étaient sur du papier brun grossier, très cassant, dont des écailles se détachaient sur mes mains. Il n'était plus surprenant que, bien souvent, lorsque le CAUS demandait et recevait des dossiers gouvernementaux, les copies soient difficiles, et parfois impossibles, à lire. Nous sommes dans une course contre la montre car de nombreux documents gouvernementaux s’autodétruisent littéralement sur les étagères. Avec les millions de copies dont les Archives Nationales sont responsables, il n'y a tout simplement pas assez de personnel ou de ressources pour s'occuper de tout cela.

Ce qui est également devenu clair, c'est que le personnel des Archives Nationales ne constitue pas une autorité absolue sur les documents que nous avons obtenus concernant les OVNIS. La réponse que j'ai eue à une demande d'aide pour localiser un document particulier de l'Armée de l'Air portant un numéro d'identification a été: "Bonne chance, nous ne savons pas". Non pas qu'ils étaient de mauvaise volonté, mais l'Armée de l'Air avait perdu l'inventaire de ce groupe de documents. J'ai également eu une nouvelle appréciation des délais dans la réponse aux demandes FOIA. Il m’a fallu une bonne partie de la journée pour scanner minutieusement une boîte. J'étais dans une pièce avec environ trente à quarante personnes, qui avaient toutes leur propre agenda et leurs propres piles de papier à numériser. Tenez compte des demandes par courrier et les exigences imposées au personnel doivent être formidables. J'ai entendu une plainte de l'un d'entre eux qui devait porter lui-même des centaines de cartons pour répondre aux demandes des chercheurs rien que pour cette journée.

Les rapports de mission du 415e avaient tendance à être brefs dans leurs descriptions de tout. Il y a eu des rapports faisant état d'avions détruits, de bâtiments bombardés, de flak, de véhicules détruits; etc. Puis, dispersés parmi les informations, des rapports faisaient état d'étranges lumières dans le ciel.

Il donnait ensuite les 15 cas tels trouvés, dont:

14/15 mars 1945 - Mission 1 - 1845-2030 - Patrouille sur le front de la 7ème Armée depuis R-1108 jusqu'à Hagenau - éclairs d'artillerie observés. Avant de partir, vu feu foo (3 feux rouges) à 3 miles de là à 3000 pieds stationnaire.

Greenwood notait:

Une caractéristique frustrante de ces rapports est leur brièveté. Il est difficile de formuler une hypothèse sur l’origine des Foo-Fighters lorsque des informations aussi fragmentaires sont disponibles. Il est parfois difficile de dire si les rapports de "lumières" émis par les pilotes étaient en l'air ou au sol, il faut donc faire preuve de prudence lors de la lecture de rapports où cela n'est pas clair.

[Ref. prt1:] "PROJECT 1947" WEBSITE:

14/15 mars, 1945 - Mission 1 - 1845-2030 - Patrouillé sur le Front de la 7ème Armée depuis R-1108 jusqu'à Hagenau - éclairs d'artillerie vus. Avant de partir, avons vu trois lumière foo (3 lumières rouges) à 3 miles de distance à 3000 pieds stationnaires.

[Ref. cvn2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il écrit un chapitre concernant les "Foo Fighters" avec une présentation générale de la question, puis une chronologie de cas.

Il indique que de fin septembre à fin novembre 1944, le 415ème escadron de chasse de nuit (415th NFS) américain était stationné sur la base de Dijon Longvic, avant de se déplacer sur l'ancienne base aérienne de Toul sur le plateau d'Ochey, réaménagée par le Génie américain avec une piste artificielle de 1200 mètres.

Une des observations rapportée était au 14 mars 1945:

"Haguenau, vers 20h00 "avant de rentrer, vu 3 lumières de couleur rouge (Foo fighters) distantes de 3 miles et stationnaires à 1 000 pieds."

Il indique que ceci est un extrait traduit de "War Diaries et Unit Reporting" - 145th Night Fighter Squadron, Ochey Air Base, France, selon Barry Greenwood, dans Just Cause N°32 et 33, CUFON - Computer UFO Network - Seattle, Washington, USA.

Informations aéronef(s):

415th NFS Bristol Beaufighter.

Ci-dessus: Un Bristol Beaufighter du 415th Night Dighter Squadron.

Discussion:

Carte.

Les troupes américaines ont libéré Haguenau le 16 mars 1945.

Insigne de veste du 415th NFS.

Ci-dessus: insigne de veste du 415th NFS montrant l'avion britannique Bristol Beaufighter qu'ils utilisaient à ce moment.

Des équipages du 415th Night Fighter Squadron de l'U.S. Army Air Force ont rapporté leurs observations nocturnes de ce qu'ils ont appelé des "Foo Fighters" au-dessus de la vallée du Rhin alors occupée par les allemands, entre novembre 1944 et avril 1945, leur base étant à Dijon et à Ochey en France.

Leurs observations ont apparemment cessées lorsque les allemands ont perdu l'Alsace.

Dans ce cas, il n'est pas évident que les trois boules soient quelque chose de réellement étrange. Le rapport ne le dit pas, et la possibilité de fusées éclairantes ne peut pas être totalement écartée.

Evaluation:

Informations insuffisantes, étrangeté modérée.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 25 février 2018 Création, [usa1], [prt1], [cvn2].
1.0 Patrick Gross 25 février 2018 Première publication dans ALSACAT.
1.1 Patrick Gross 26 janvier 2024 Addition [jce1].
1.1 Patrick Gross 26 janvier 2024 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 26 janvier 2024.