France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Début de l'été 1954, Livet-sur-Authou, Eure:

Référence pour ce cas: Déb-été-54-Livet-sur-Authou.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

En septembre 1988, l'ufologue Joël Mesnard publie un catalogue de cas français inédits dans le magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit dint il est devenu l'éditeur.

Parmi ceux-ci figurait ce cas:

A Livet-sur-Authou dans l'Eure, au début de l'été 1954, vers 20:30, Mr. R. Lebailly, agriculteur, était en train de traire une vache, lorsqu'un "coup de phare, très puissant" lui fit lever la tête. Il vit alors, en direction du sud-ouest, assez haut dans le ciel sans nuages, à peut-être une quarantaine de degrés au-dessus de l'horizon, une sorte de disque surmonté d'une coupole, qui venait semble-t-il de basculer et se présentait de profil au témoin. Cet objet émit, pendant un temps très bref, un faisceau lumineux qui, selon M. Lebailly, n'était dirigé que sur lui.

Ce faisceau s'éteignit, l'objet descendit et s'éloigna en direction de Rouen ou d'Evreux, disparaissant en quelques secondes.

La "soucoupe" est décrite comme ayant un diamètre probable de 5 ou 6 mètres; une tourelle apparemment animée d'un mouvement de rotation, environnée de flammes dans lesquelles dominaient des teintes rouges et vertes. Le "coup de phare" avait duré à peine plus qu'une seconde. L'altitude "vraisemblable" de l'objet, par rapport au sol, lorsqu'il s'est éloigné, est donnée comme une cinquantaine de mètres.

Il ne semble pas que le phénomène ait produit de bruit, mais ce n'est par certain parce que le témoin avait une ouïe déficiente. Il ne semble pas que la vache ait manifesté la moindre réaction.

Le témoin a crié pour appeler son fils, qui se trouvait tout près de là, mais celui-ci n'eut pas le temps d'observer le phénomène.

Le témoin, interrogé près de vingt ans avant 1988, était persuadé que c'était un engin américain, du fait de la présence militaire américaine sur la base proche d'Evreux. Tentant de trouver une explication naturelle au "coup de phare", M. Lebailly imaginait que, bien que le soleil fût couché depuis quelques minutes seulement, l'objet pouvait encore être éclairé par les rayons du soleil, qui se seraient simplement reflétés sur la chose.

Rapports:

[Ref. ldl1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Scan.

Cas n° 14: Livet-sur-Authou (Eure), début de l'été 1954

Vers 20 h 30, M. R. Lebailly, agriculteur, était en train de traire une vache, lorsqu'un "coup de phare, très puissant" lui fit lever la tête. Il vit alors, en direction du sud-ouest, assez haut dans le ciel sans nuages (peut-être une quarantaine de degrés au-dessus de l'horizon), une sorte de disque surmonté d'une coupole, qui venait semble-t-il de basculer et se présentait de profil au témoin. Cet objet émit, pendant un temps très bref, un faisceau lumineux qui, selon M. Lebailly, n'était dirigé que sur lui.

Ce faisceau s'éteignit, l'objet descendit et s'éloigna en direction de Rouen ou d'Evreux, disparaissant en quelques secondes. Le témoin cria pour appeler son fils, qui se trouvait tout près de là, mais celui-ci n'eut pas le temps d'observer le phénomène.

Description de la "soucoupe": diamètre probable: 5 ou 6 mètres; tourelle apparemment animée d'un mouvement de rotation, environnée de flammes dans lesquelles dominaient des teintes rouges et vertes. Durée du "coup de phare": à peine surpérieure à 1 seconde. Altitude vraisemblable de l'objet, par rapport au sol, lorsqu'il s'éloigna: une cinquantaine de mètres.

Le témoin, interrogé voici près de vingt ans, était persuadé de l'origine américaine du phénomène. Cette conviction s'explique du fait de la présence militaire américaine sur la base, toute proche, d'Evreux. Tentant de trouver une explication naturelle à ce "coup de phare" , M. Lebailly imagine que, bien que le soleil fût couché, depuis quelques minutes seulement, l'objet pouvait encore être éclairé par les rayons du soleil, qui se seraient simplement reflétés sur la chose.

Il ne semble pas que le phénomène ait produit de bruit, mais on ne saurait être affirmatif à ce sujet, le témoin ayant une ouïe déficiente. Il ne semble pas non plus que la vache ait manifesté la moindre réaction.

Le cas fait l'objet de cette illustration sur la couverture du magazine:

Scan.

Explications:

Carte.

Possible météore.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Livet-sur-Authou, Eure, soir, R. Lebailly, agriculteur, vache, phare, puissant, lumière, haut, disque, coupole, bascule, faisceau, lumineux, objet, descente, Evreux, bref, soucoupe, tourelle, rotation, flammes, rouge, vert, OTAN

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 17 mars 2022 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 17 mars 2022.