France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Entre le 25 juillet et le 5 août 1953 ou 1954, Sainte-Cécile-d'Avès, Tarn:

Référence pour ce cas: Juil-Aout-53-54-Sainte-Cécile-d'Avès.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans le supplément "Contact Lecteurs" du magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit de mai 1970, les enquêteurs LDLN A. Lourenço et C. Heilles rapportent un cas dont la date est entre le 25 juillet et le 5 août 1953 ou 1954:

Le témoin était Mr. André Couminal, alors exploitant agricole à Sainte-Cécile-d'Avés, un hameau situé à 3 km de Gaillac dans le Tarn, âgé de 61 ans au moment de l'enquête et demeurant à Gaillac avec sa famille.

Vers 5:30 du matin, au lever du jour, il se rendait en automobile à Saurs, village à 3 km de Sainte-Cécile-d'Avés, par temps est clair.

Dès la sortie du hameau, il a vu dans le ciel, pas très haut, et à environ 300 mètres, un objet insolite dont une partie était lumineuse. Poursuivant sa route, il s'est aperçu que l'objet se déplaçait sur une trajectoire nord-est sud-ouest voisine de son trajet à une vitesse assez lente légèrement inférieure à la sienne qui était de 50 - 60 km/h.

L'altitude de l'objet était difficile à évaluer, il n'était pas très haut, sa trajectoire était droite et régulière.

Le témoin a été frappé par la nature insolite de l'objet, il s'est rendu compte qu'il s'agissait de quelque chose d'anormal, qu'il n'avait jamais vu.

La partie centrale était d'une luminosité intense, blanc-jaune, non éblouissante, comparable à celle d'un tube de néon. Cette lumière se diffusait vers le haut, ce qui lui a permis de distinguer la partie supérieure non éclairée, mais pas vers le bas. Ceci l'a gêné pour en distinguer la forme inférieure avec précision. Dans sa partie visible l'engin avait un contour net sans halo. Il ne comportait ni hublot, ni projecteur, ni feux de position, et n'a pas changé de forme ni de couleur pendant la durée de l'observation, aucun mouvement particulier n'a été constaté.

La voiture s'est rapprochée sensiblement de l'engin, et après avoir parcouru quelques centaines de mètres, il a estimé que la taille apparente de l'objet était celle d'une pièce de 5 centimes qui aurait été placée sur le pare-brise.

Ayant parcouru 800 mètres, le témoin a eu l'impression que l'objet allait traverser sa route, devant lui, lorsque brusquement celui-ci s'est déporté sur la droite en une fulgurante accélération et a disparu vers le nord-ouest, soudainement, "comme une lumière qui s'éteint".

L'objet a pu être observé une minute environ, le témoin ne l'a pas revu. Il s'étonne encore d'avoir été l'unique témoin de ce phénomène resté mystérieux pour lui.

Il n'avait entendu aucun bruit, n'avait rien ressenti, n'avait pas constaté d'anomalie sur sa voiture dont les phares étaient allumés, ni sur sa montre.

Je montre plus bas dans ce dossier que la chose observée était probablement la Lune et la date probablement le 26, 27 ou 28 juillet 1953.

Rapports:

[Ref. ldl1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Carte.

ANCIENNE, MAIS INTERESSANTE OBSERVATION

Enquête de MM. A. Lourenço et C. Heilles

[Légendes dessin:]

O.V.N.I.

partie sombre nettement perçue

partie lumineuse blanc-jaune

partie plus sombre difficile à définit

Sainte-CECILE-d'AVÈS

Le fait dont il est question remonte à 1953 ou 1954, le témoin ne peut préciser l'année, entre le 25 juillet et le 5 août. Il s'agit de M. André Couminal alors exploitant agricole à Sainte-Cécile-d'Avés, un hameau situé à 3 km de Gaillac dans le Tarn. Aujourd'hui, âgé de 61 ans, il demeure à Gaillac avec sa famille.

Un matin vers 5 h 30 il se rend en automobile à Saurs, village à 3 km de Sainte-Cécile-d'Avés. Le temps est clair, le jour se lève. Dès la sortie du hameau, il aperçoit dans le ciel (pas très haut, et à environ 300 m) un objet insolite dont une partie est lumineuse. Poursuivant sa route, il s'aperçoit que l'objet se déplace sur une trajectoire nord-est sud-ouest voisine de son trajet à une vitesse assez lente légèrement inférieure à la sienne qui est de 50 - 60 km/h. L'altitude de l'objet est difficile à évaluer, il n'est pas très haut, sa trajectoire est droite et régulière. Le témoin est frappé par la nature insolite de l'objet, et il se rend compte qu'il s'agit de quelque chose d'anormal, qu'il n'a jamais vu. La voiture se rapproche sensiblement de l'engin, et après avoir parcouru quelques centaines de mètres, il compare sa taille apparente à celle d'une pièce de 5 centimes qui aurait été placée sur le pare-brise.

Ayant parcouru 800 m M. Couminal a l'impression que l'objet va traverser sa route, devant lui, lorsque brusquement celui-ci se déporte sur la droite en une fulgurante accélération et disparaît, soudainement, "comme une lumière qui s'éteint".

Il disparaît vers le nord-ouest après avoir pu être observé une minute environ. Le témoin ne l'a pas revu, n'a entendu aucun bruit, n'a rien ressenti, n'a pas constaté d'anomalie sur sa voiture phares allumés, ni sur sa montre.

L'objet voir croquis).

Sa taille est difficile à évaluer: sous un angle de 17 mm à 0,50 m se situant à 200 m il aurait 6,80 m +- qui est la dimension classique de ces objets.

La partie centrale était d'une luminosité intense, blanc-jaune, non éblouissante, comparable à celle d'un tube de néon. Cette lumière se diffusait vers le haut, ce qui lui a permis de distinguer la partie supérieure non éclairée, mais pas vers le bas. Ceci l'a gêné pour en distinguer la forme inférieure avec précision. Dans sa partie visible l'engin avait un contour net sans halo. Il ne comportait ni hublot, ni projecteur, ni feux de position, et n'a pas changé de forme ni de couleur pendant la durée de l'observation, aucun mouvement particulier n'a été constaté.

M. Couminal s'étonne encore d'avoir été l'unique témoin de ce phénomène resté mystérieux pour lui.

N.D.L.R. - Combien de faits gisent ignorés qui attendent l'enquêteur?

Explications:

Carte.

A la lecture du récit, je ne peux pas me convaincre que l'OVNI serait autre chose que la Lune.

Je vérifie donc cette solution:

Une première difficulté est l'incertitude de la date. Entre le "25 juillet et le 5 août 1953 ou 1954", cela nous donne une multitude de dates, et l'intervalle n'est même pas certain.

L'heure est "vers 5:30 du matin". Quelles que soient les date, on est au lever du jour, plus ou moins avancé.

Je note alors les positions et états de la Lune aux différentes dates concernées et pour 5:30 du matin:

DateDirection:Elevation:Phase:
25 juillet 1953N/A, couchée depuis 03:53.
26 juillet 1953N/A, couchée depuis 05:11.
27 juillet 1953236°99% (Pleine Lune).
28 juillet 1953229°20°96% (Pleine Lune).
29 juillet 1953221°32°90% (Pleine Lune).
30 juillet 1953210°44°82% (Gibbeuse décroissante).
31 juillet 1953195°53°72% (Gibbeuse croissante).
1 août 1953173°60°61% (Gibbeuse croissante).
2 août 1953145°61°49% (Premier quartier).
3 août 1953120°28°38% (Premier croissant).
4 août 1953103°50°28% (Premier croissant).
5 août 195391°41°19% (Premier croissant).
25 juillet 1954102°47°26% (Premier croissant).
26 juillet 195490°37°16% (Premier croissant).
27 juillet 195481°26°9% (Nouvelle Lune).
28 juillet 195473°15°4% (Nouvelle Lune).
29 juillet 195467°1°(Nouvelle Lune).
30 juillet 1954N/A lever à 06:10.
31 juillet 1954N/A lever à 07:19.
1 août 1954N/A lever à 08:26.
Etc.Lune non visible.

Comme la description évoque, si c'était la lune, une Lune plutôt basse, et pleine, les dates possibles sont donc les 27, 28 et 29 juillet 1953; l'observation n'est donc probablement pas de 1954, en tout cas, il n'y a pas de Lune faisant affaire pour les dates de 1954, soit qu'elle n'était pas encore levée, soit qu'elle était un mince croissant.

Il y a des considération géographiques à faire.

Sainte-Cécile-d'Avès est un petit hameau autour d'un église; on nous dit que le témoins se rend en automobile à Saurs à 3 km de Sainte-Cécile.

On nous dit que le témoin voit le phènomème "dès la sortie du hameau"; Saurs est aussi un hameau, àpeine plus grand que celui de Sainte-Cécile, il parait néanmoins logique de penser que la "sortie du hameau" serait la sortie de Sainte-Cécile.

Là, le témoin roule en direction 118° sur 300 mètres, ou 174° sur 270 m, selon la route empruntée au début du trajet. Pour aller vers Saurs, il doit alors bifurquer vers sa droite, direction 231°. La route garde cette direction sur 400 m, bifurque très légèrement vers la droite vers 245°, garde cette direction sur 300 m, puis jusqu'à Saur, il n'y a que peu de virages, aussi légérs, plus longs, avec une direction globale 246°.

Il y a toutefois à 800 mètres environ de la première bifurcation, celle allant sur cette route, un virage gauche puis droite, contournant quelques maisons.

Avec la pleine Lune à 236° le 27 juillet 1953, nous avons une certaine concordance, mais pas totale. Il aurait dû avoir vu l'objet passant très brusquement de sa droite à en face de lui vers 300 m après Saint-Cécile, un objet restant ensuite en face, ce qui ne "colle" pas bien avec une trajectoire "voisine de son trajet" mais l'expression ne doit peut-être pas prise comme autre chose qu'une illusion de poursuite dans la même direction; et peu de "manoeuvres" par la suite. La fin de l'observation "disparaît vers le nord-ouest" pourrait correspondre au virage vers la gauche pour l'entrée dans Saurs.

Ajoutons que le témoin aurait dû voir - et signaler - la lune en plus de son "objet" puisqu'elle était quasiment en face de lui, que la taille angulaire correspond, que des nuages sombres ont pu l'empêcher de la reconnaître comme telle, que la couleur néon correspond, que les enquêteurs n'ont de toute évidence pas pensé à la Lune.

Au final, la Lune le 27, 28 ou 29 juillet 1953 pourrait bien être la bonne explication, puisque bien des éléments y correspondent.

Carte.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Sainte-Cécile-d'Avès, Tarn, André Couminal, fermier, matin, lever du jour, automobile, Saurs, bas, objet, lumineux, déplacement, lent, intense, blanc, jaune, néon, manoeuvre, extinction

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 22 mars 2022 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 mars 2022.