France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

6 octobre 1954, Morcourt, Aisne:

Référence pour ce cas: 6-oct-54-Morcourt. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional La Voix du Nord, dans son édition de l'Aisne du 9 octobre 1954, rapportait une observation datée, peut-être, "Mercredi" donc le 6 octobre 1954:

Sept personnes de Morcourt, à 4 kilomètres de Saint-Quentin, avaient remarqué, vers 20:30, en direction du nord-ouest, une boule de feu, qui oscillait et évoluait doucement de gauche à droite, montant et descendant, pour finalement disparaître.

Deux des témoins étaient très catégoriques: MM. Levert, jardinier, et Trannois fils, facteur des P.T.T., à Saint-Quentin.

Le journal explique qu'ils ne prétendaient pas avoir vu une soucoupe volante, car selon eux, il s'agissait d'un phénomène lumineux, aux couleurs variées, allant du violet au rouge, en passant par le blanc, qui avait duré une vingtaine de minutes.

Ils étaient tombés absolument d'accord avec les météorologistes de la station de Roupy, qui, consulté le matin du 5 octonbre 1954 sur l'observation, avaient expliqué au journal qu'il s'agissait d'un parasélène, reflet de la Lune causé par un nuage de cristaux de glace.

Rapports:

[Ref. vdn1:] JOURNAL "LA VOIX DU NORD":

Scan.

Enfin! Le ciel de la région
saint-quentinoise n'est plus vierge

A MORCOURT, LE FACTEUR DES P.T.T.
AVAIT VU UNE SOUCOUPE VOLANTE...

... Hélas! il ne s'agissait que d'un banal parasélène
signe avant-coureur de la pluie

Mercredi soir, un bruit se propageait dans Saint-Quentin. Enfin, nous avions, nous aussi, nos soucoupes volantes... Sept personnes de Morcourt, à 4 kilomètres de Saint-Quentin, avaient remarqué, vers 20 h. 30, en direction du nord-ouest, une boule de feu, qui oscillait et évoluait doucement de gauche à droite, montant et descendant, pour finalement disparaître.

Il y avait surtout deux témoins très catégoriques, MM. Levert, jardinier, et Trannois fils, facteur des P.T.T., à Saint-Quentin.

Ils ne prétendaient pas avoir vu une soucoupe volante, telle qu'on l'a décrite jusqu'alors. Selon eux, il s'agit d'un phénomènes lumineux, aux couleurs variées, allant du violet au rouge, en passant par le blanc, cela dura une vingtaine de minutes.

En cela, ils sont absolument d'accord avec les météorologistes de la station de Roupy, qui, consultés hier matin, à ce sujet, nous ont déclaré:

"Il est de bon ton, depuis quelque temps, de pouvoir dire qu'on a vu un engin bizarre dans le ciel, et, pour l'an prochain, le phénomène sera bien celui qui n'en aura pas observer [sic].

* * *

Comme nous avons bien peur de faire partie de cette catégorie d'individus, nous allons vous parlez des "fausses soucoupes" observées dans la région.

Nous ne voulons pas dire que ces engins n'existent pas, mais beaucoup de gens se figurent assister à un phénomène mystérieux, alors qu'il s'agit de quelque chose de tout à fait ordinaire.

"C'est ainsi que fréquemment, lorsque nous faisons des sondages de nuit, les rares passants qui aperçoivent le lampions muni d'une bougie qui se balance au bout d'un ballon, s'arrêtent et crient au miracle, croyant avoir affaire à un engin extra-terrestre. Il y a presque 15 ans, ces mêmes ballons étaient, pour les gens atteints de "l'espionnite" gonflés à l'ypérite, ett l'une de nous eut des ennuis à Orléansville, parce que l'express "Alger-Oran" avait renversé la vapeur à la vue d'un de ces ballons!.

"D'autres fois, nous sommes appelés la nuit par des noctambules qui voient quelque chose: souvent c'est la planète Mars dont l'éclat rouge orange tranche avec les autres astres, ou même plus simplement un avion et ses feux de position!

"Quant au phénomène observé à Mortcourt, mercredi soir, c'est un paraélène.

"Le parasélène est une tâche lumineuse, aux couleurs de l'arc-en-ciel, le rouge et le violet étant les plus visibles, qui se trouve approximativement a 22° à droite et à gauche de la lune. Souvent une seule de ces tâches est visible. Le parasélène est parfois prolongé par le bas par une sorte de queue, appelée oblique de lowitz, qui est alors mobile et fugace. Le même phénomènes se produit avec le soleil et porte alors le nom de parhélie.

* * *

"Ce phénomène se rattache au halo, grand cercle lumineux qu'on observe fréquemment autour de la lune et du soleil, et a la même cause. Tous ces phénomènes lumineux sont dus à la décomposition de la lumière émise ou réfléchie par l'astre, lorsqu'elle traverse une couche de nuages très élevée, appelée cirrostratus et formée de cristaux de glace. L'eau solidifiée fait fonction de prisme, et suivant la forme et l'orientation des cristaux la nature du phénomène varie.

"Les personnes non averties n'observent ces phénomènes que la nuit, parce que le jour, ils sont masqués par l'éclat du soleil, bien qu'il soient plus nets. La nappe nuageuse qui provoque cette réfraction de la lumière est très minces, parfois invisible, et l'apparition de l'un de ces phénomènes permet justement aux météorologistes de l'identifier.

"Nous ajouterons que ce phénomène lumineux est souvent un signe avant-coureur de pluie, car les nuages qui les provoquent sont presque toujours à l'avant d'une perturbation."

Explications:

Carte.

En principe: cas négatif, parasélène.

Parasélène.

Mais j'ai toutefois vérifié la visibilité de la Lune, à tout hasard. Le 6 octobre 1954 à 20:30 depuis Morcourt, elle était bien dans le ciel, direction 187°, élévation 20°.

Elle était donc en fait plein Sud (La Lune n'est jamais vers le Nord vue de France, évidemment), il est un donc un peu étonnant que le journal écrive que le phànomène était au nord-ouest... Erreur du journal, des témoins? Ou indication que ce n'était pas un parasélène? La description donnée ne semble d'ailleurs pas être trèS conforme à un halo lunaire.

Au nord-ouest, il n'y avait aucun corps astronomique très remarquable dans le ciel; le plus intéressante était l'étoile Arcturus, élévation 10°, direction 287°, c'est-à-dire plus Ouest-Nord-Ouest que Nord-Ouest.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Morcourt, Aisne, nuit, multiple, boule, feu, oscillatiun, montée, descente, Levert, jardinier, Trannois, facteur, lumineux, couleurs, violet, rouge, blanc, durée

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 25 octobre 2021 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 octobre 2021.