France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

4 octobre 1954, Lézignan, Aude:

Référence pour ce cas: 4-oct-54-Lézignan. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. ner1:] JOURNAL "NORD-ECLAIR":

Scan

LA RONDE DES SOUCOUPES
CONTINUE A FAVORISER
DES CENTAINES DE TEMOINS

LA RONDE DES SOUCOUPES continue à décrire de gracieux entrelacs, de Mantoue, en Italie, jusque Peros-Guirec [sic], et de Clermont à Dunkerque. Peut-on mettre tous ces témoignages sur le compte de l'hallucination? Ou les plaisantins se répandent-ils dans tous les azimuts?

A Mantoue, le trafic a été interrompu pendant plus d'une heure au centre par des groupes de personnes rassemblées pour observer un étrange "objet blanc" qui, à une forte hauteur, se détachait nettement sur le fond du ciel bleu.

Après avoir effectué des évolutions extrêmement rapides, l'engin, de forme sphérique, est resté pendant quelque temps immobile dans le ciel, avant de disparaître à l'horizon.

UNE ODEUR DE NITRO-BENZINE...

Deux soucoupes ont été aperçues, hier, dans le ciel clermontois. La première se déplaçait en direction Ouest-Est. Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant. Quand il ne fut plus qu'à 150 mètres, il ressentirent une "curieuse sensation" et furent comme cloués sur place. A ce moment, une odeur de nitro-benzine se dégagea et l'engin s'éloigna. Le malaise cessa et la soucoupe disparut.

L'autre soucoupe évoluait à la verticale au-dessus des côtes de Chantorgues [sic] et était d'un blanc brillant.

Des fermiers de La Rochelle ont également constaté après le départ d'une soucoupe sphérique, de 2 à 3 mètres de hauteur et un diamètre de 5 mètres, des traces d'origine huileuses sur l'herbe, non loin de leur ferme.

Dans la même région, plusieurs personnes ont aperçu une escadrille d'objets lumineux allongés passant à très grande vitesse et haute altitude.

Deux habitants de Lézignan qui roulaient en camion ont affirmé avoir aperçu un engin en forme de disque se poser dans un champ entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne (Aude).

L'appareil, ont-ils déclaré, mesurait environ dix mètres de diamètre. Mais avant qu'ils aient pu s'en approcher, il les enveloppa d'une lueur éclatante et disparut.

DE LA TAILLE D'UN ENFANT

Plus heureux, un jeune cultivateur de Mégrit (Côtes du Nord) a affirmé avoir vu dans la cour de sa ferme un appareil d'un diamètre d'un mètre environ à l'intérieur duquel se tapissaient deux formes humaines, immobiles, de la taille d'un enfant. Néanmoins il n'a pas eu la chance de vivre l'aventure d'un autre Breton.

M. Pierre Lucas, ouvrier boulanger à Loctudy (Finistère) aperçut soudain, dans la nuit, un engin de la forme d'une soucoupe de 2 mètres 50 à 3 mètres de diamètre. Il en vit sortir un individu mesurant environ 1 m. 20 qui s'approcha de lui et lui tapa sur l'épaule en articulant des paroles inintelligibles. L'ouvrier boulanger réussi à garder son sang-froid et rentra au fournil où l'inconnu le suivi.

A la lumière, M. Lucas pu dévisager son visiteur. Celui-ci avait le visage ovale, tout couvert de poils et des yeux de la grosseur d'un oeuf de corbeau. Le jeune homme appela son patron mais, avant que celui –ci ait eu le temps de descendre, l'inconnu avait disparu ainsi que sa soucoupe dont on ne retrouva aucune trace.

Un négociant de Dunkerque avait, il y a plusieurs jours, déclaré avoir aperçu d'étranges objets lumineux dans le ciel de Bray-Dunes. Une enquête avait été ouverte qui a conclu qu'il s'agissait de deux avions militaires dont le revêtement métallisé avait fait illusion !!!

LA RECOLTE QUOTIDIENNE

Et les autres témoignages s'accumulent. A Bergerac, un pompier affirme avoir vu un disque lumineux soutenu par trois béquilles se poser dans son jardin.

A Paris, une soucoupe laissant dans son sillage un panache de fumée, tout comme une fusée, a été aperçue près de la Porte Dorée, dans le Faubourg Saint-Antoine, rue de la Pompe.

Au Bourget, l'on explique qu'il est impossible, étant donné l'intensité de la circulation aérienne, de confirmer par radar le passage de l'engin.

Enfin, soucoupes, disques, cigares, sphères de tout diamètres et autres objets volants ont été aperçus à Quend, Grandvillars (Belfort), à Forges (Corrèze) et Perros-Guirec (Côtes du Nord).

LE TEMOIGNAGE D'UN INGENIEUR

Le journal de Coulommiers, "Le Pays Briard", publie une lettre adressée par l'un de ses lecteurs, M. E. Farnier, membre de la Société des ingénieurs civils de France, au sujet d'une soucoupe volante.

M. Farnier précise qu'il a vu au-dessus de sa propriété, à Jouy-sur-Morin, un gros disque de 8 à 10 mètres de diamètre, "tournant sur place en laissant échapper des lueurs rouges-violettes, avec un sifflement rappelant un peu l'arrivée d'un avion à réaction. L'engin était à environ 400 mètre de hauteur et plana plus de vingt minutes au-dessus de moi. J'ai donc, dit M. Farnier, eu le loisir de bien l'examiner. L'engin disparurent ensuite en direction de Coulommiers".

Dans sa lettre, M. Farnier ajoute:

"Ancien commissaire auprès de l'Aéro-Club de France, ayant servi dans l'aviation, je n'ai pas été victime d'une hallucination et cet engin était pas un ballon sonde, mais une aile épaisse circulaire planant sur place et se déplaçant à très grande vitesse en prenant progressivement de la hauteur."

[Ref. ler1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

UN BOULANGER BRETON L'AFFIRME:

"Mon Martien n'était pas rasé et avait des yeux gros comme un oeuf de corbeau"

La chronique quotidienne des "soucoupes volantes" prend de plus en plus d'ampleur. Chaque jour, de nombreuses dépêches signalent le passage d'engins mystérieux dans telle ou telle contrée. Reste à savoir si le mauvais temps que les météorologistes noua annoncent complaisamment, aura une influence quelconque sur les gracieuses évolutions des visiteurs de l'éther. Il ne semble pas, jusqu'à présent, qu'il en soit ainsi.

Voir un engin dans le ciel n'a donc plus rien d'extraordinaire et on pourrait craindre la monotonie si, heureusement, les "pilotes célestes" ne venaient de temps à autre faire un petit tour sur le plancher des vaches et apporter avec leur taille, leur costume et leurs faits et gestes, un piment supplémentaire aux controverses actuelles sur la réalité des "soucoupes".

"Il ressemblait à un homme"

Dans ce domaine, la vedette éphémère de l'actualité revient de droit aujourd'hui à un modeste ouvrier boulanger de Loctudy (Finistère), M. Pierre Lucas.

Levé tôt et de bon pied, notre homme allait puiser de l'eau dans la cour de la boulangerie mardi matin lorsque, à la lueur vacillante d'une aurore pluvieuse, il aperçut un engin de la forme d'une soucoupe de 2m. 50 à 3 m. de diamètre, qui stationnait là bêtement. Il ne s'en serait sans doute pas autrement préoccupé, s'il n'avait vu tout d'un coup un individu en sortir!

"Il mesurait 1 m. 20, ressemblait à un homme (sic) et s'approcha de moi. Avant que j'ai pu revenir de ma surprise, il m'avait tapé sur l'épaule en articulant des paroles inintelligibles."

M. Lucas fit preuve d'un remarquable sang-froid. "Entrez donc, nous allons discuter", a-t-il

Suite p. 10 (1e et 2e col.)

Scan

"Mon Martien n'était pas rasé..."

(suite de la première page)

dû lui dire, car l'inconnu le suivit dans le fournil. Là, on y voyait tout de même un peu plus clair et sans vergogne le "Martien" se laissa dévisager.

C'est encore M. Lucas qui parle:
"Il avait la figure ovale, toute couverte de poils et des yeux de la grosseur d'un oeuf de corbeau!"

Le jeune homme appela son patron, mais l'inconnu estima sans doute que l'entretien avait assez duré. Le temps que M. Lucas se rende dans l'escalier pour prévenir son patron avec ménagements, l'homme et la machine avaient disparu. Dommage...

Premier point acquis donc jusqu'à plus ample informé: les conducteurs d'engins étranger ont forme humaine, mais la taille d'enfants, et, semble-t-il, système pileux développé.

Confirmation nous en est donnée par M. Henri Lehérisé, jeune cultivateur de Megrit (Côtes-du-Nord), dont le don d'observation n'a pas attendu le nombre des années.

Avec beaucoup de sans-gêne, son appareil à lui, dont le diamètre ne dépassait pas un mètre, s'est posé dans la cour de sa ferme. Deux nains l'occupaient, immobiles, impassibles. Ils n'ont pas daigné sortir et engager la conversation.

Quelques soucoupes parmi d'autres...

Ces deux apparitions éclipsent évidemment les "visions" du jour. Notons cependant que les "soucoupes", menacées un moment par les tonneaux, boules, croissants et autres cigares, ont lancé une contre-attaque de grand style puisqu'il n'est plus question que d'elles.

Celle de Saint-Brieuc s'est laissé contempler pendant une heure; celle des environs de la Rochelle a plané devant la ferme de M. et Mme Guillenoteau, à un mètre du sol, dans un silence impressionnant et le cultivateur a relevé des traces huileuses dans l'herbe.

A Lézignan, elle était à la fois volante et géante: dix mètres de diamètre! Trois mètres seulement, celle qui s'est posée dans le jardin de M. Jean Labonne, à Bergerac, mais avec trois béquilles.

Enfin, les "soucoupes" ne se laissent pas toujours approcher: celle de Lésignan, encore elle, a enveloppé MM. André Garcia et André Darzens d'une lueur éclatante avant de disparaître. Celle de Clermont-Ferrand a littéralement cloué sur place les témoins qui voulaient la voir de près et a dégagé une forte odeur de nitro-benzine.

Quand l'engin s'éloigna, le malaise cessa avec l'odeur.

La belle histoire du pauvre pêcheur

Odorantes, colorées et habitées les "soucoupes" sont aussi internationales. A Mantoue, elles sont passées en formations serrées et l'une d'elles s'est détachée du groupe pour faire un petit numéro de carrousel aérien qui a duré une heure... et a bloqué la circulation dans le centre de la ville, les témoins étant descendus dans la rue pour mieux voir.

A Roverbella, enfin, un pauvre pêcheur est entré en conversation avec un "Martien", vêtu de rouge, mais ils ne se sont pas compris et son interlocuteur a disparu quand il a vu apparaître la femme du pêcheur. Mysogine [mysogyne], peut-être...

[Ref. ads1:] JOURNAL "L'ARDENNAIS":

Enfin! Paris a eu aussi ses soucoupes!

Il y a quelques jours, un journaliste de la radio diffusion française se plaignait amèrement du dédain que semblaient manifester les "Uranides" et leurs véhicules célestes à l'égard de la capitale. Seuls les habitants des campagnes paraissaient intéresser les voyageurs interplanétaires qui les approchaient volontiers et tentaient même d'entrer en conversation avec eux. Et bien il ne s'agissait pas d'un privilège arbitraire. L'injustice est réparée. Paris, la grande ville, a eu ses soucoupes volantes!

Plusieurs parisiens ont en effet déclaré avoir vu, mardi après-midi, des engins évoluant dans le ciel. Des passants ont affirmé en avoir aperçu un vers 16h30, prés de la Porte Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnage, se rendait â ses affaires en taxi, lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge; entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache de fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée. Le même témoignage est apporté par M. Gilbert Bacon et par M. Paul Julien, peintre en bâtiment. Ces derniers, toutefois, estiment qu'ils s'agit non d'une soucoupe mais d'une aile volante qui affecte la forme d'un triangle aux bords arrondis.

Au Bourget, on explique qu'étant donné l'intensité de la circulation aérienne, il est impossible de confirmer par radar le passage de l'engin à une heure insuffisamment précisée. D'autre part, le radar ne saurait enregistrer le passage d'un plus lourd que l'air que par une tache lumineuse quelle que soit la nature de l'engin.

Enfin ! Paris a eu, aussi, ses soucoupes!

(Suite de la première page)

LEZIGNAN. -- Deux habitants de Lezignan, MM. André Garcia et André Darzens, qui roulaient en camion sur la route départementale D3, ont affirmé avoir aperçu un engin en forme de disque se poser dans un champ entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne (Aude).

L'appareil, ont-ils déclaré, mesurait environ dix mètres de diamètre. Avant qu'ils aient pu s'en approcher, il les enveloppa d'une lueur éclatante et disparut.

BERGERAC. -- M. Jean Defix, pompier à Bergerac, et M. Jean Labonne, ont affirmé avoir vu se poser, dans le jardin du second, un disque lumineux d'environ 3 mètres de diamètre, soutenu par trois béquilles.

DINAN. -- A Megrit (Côtes du Nord), un jeune cultivateur, M. Henri Leherissé, a affirmé avoir vu dans la cour de sa ferme un appareil d'un diamètre de 1 mètre environ, aux alentours duquel apparaissaient deux formes humaines immobiles et de la taille d'un enfant.

NEVERS. -- A Nevers, cinq habitants de Château-Chinon ont déclaré avoir vu lundi soir, à très haute altitude, une sorte de tache lumineuse qui se scinda en deux disques. Ceux-ci, disent-ils, se mirent à tourner en changeant plusieurs fois de couleur.

DUNKERQUE. -- Un négociant de Dunkerque avait, il y a plusieurs jours, déclaré avoir aperçu d'étrange objets lumineux dans le ciel de Bray-Dunes. Une enquête avait été ouverte. Elle a conclu qu'il s'agissait de deux avions militaires dont le revêtement métallique avait pu faire illusion.

CLERMONT-FERRAND. -- Deux soucoupes ont été aperçues mardi dans le ciel clermontois. La première à 10 kilomètres de Beaumont à 15 h. 45. Elle se déplaçait en direction ouest-est. Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant.

Quand ils ne furent plus qu'à 150 mètres, ils ressentirent une "curieuse sensation" et furent comme cloués sur place. A ce moment se dégageait une odeur de nitro-benzène. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa. et la soucoupe disparut.

L'autre soucoupe a été aperçue au-dessus des côtes de Chanturgue, près de Clermont. Elle évoluait à la verticale et était d'un blanc brillant.

Une soucoupe a également été aperçue à Billom par un groupe de 30 personnes. L'engin évoluait au-dessus de ln ville. Il se déplaçait à l'horizontale. Il a été visible pendant 3 à 4 minutes avant de disparaitre. Une lumière intense se dégageait de l'appareil.

SAINT-BRIEUC. -- Plusieurs Briochains ont aperçu, au cours de la nuit de mardi à mercredi, une soucoupe volante qui prit la forme d'un cigare avant de disparaître. Ils ont pu l'observer pendant plus d'une heure.

Le même phénomène a été constaté à Trégueux ou un cycliste est rentré chez lui effrayé par ce qu'il avait vu.

LA ROCHELLE. -- Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs personnes de Thouare-sur-Vie (Vendée) ont aperçu dans le ciel une dizaine d'objets lumineux ayant une forme allongée et qui passaient à une très grande vitesse et à haute altitude.

LA ROCHELLE. -- M. et Mme. Guillemoteau se trouvaient devant leur ferme lorsqu'ils ont aperçu à un mètre environ du sol, une soucoupe sphérique pouvant mesurer 2 é 3 mètres de hauteur et d'un diamètre de 5 mètres.

L'engin, qui ne produisait aucun bruit, s'arrêta quelques minutes, puis monta à la verticale. M. Guillemoteau, le lendemain se rendit à l'endroit où il avait vu l'engin et put relever des traces huileuses sur l'herbe.

QUIMPER. -- Vers 4 heures mardi matin, M. Pierre Lucas, ouvrier boulanger à Loctudy (Finistère), qui était occupé à puiser de l'eau dans ln cour de la boulangerie, aperçut soudain dans la nuit un engin de la forme d'une soucoupe de 2 m 50 à 3 m de diamètre. Il en vit sortir un individu mesurant environ 1 m 20 qui s'approchait de lui et lui tapa sur l'épaule en articulant des paroles inintelligibles.

L'ouvrier boulanger réussit à garder son sang-froid et rentra au fournil où l'inconnu le suivit. A la lumière, M. Lucas put dévisager le visiteur. Il avait le visage velu et des yeux de la grosseur d'un oeuf de corbeau. Le jeune homme appela son patron, mais avant que celui-ci ait eu le temps de descendre, l'inconnu avait disparu ainsi que sa soucoupe dont on ne retrouva aucune trace.

Un marchand de bière de Concarneau a, de son côté, déclaré avoir vu dans le ciel deux disques lumineux de la forme de tables rondes prolongées d'une sorte de queue. L'un des disques était immobile tandis que l'autre évoluait à proximité. Les deux disques disparurent au bout de dix minutes après avoir lancé une fusée.

L'Italie ne reste pas en marge de cette invasion

MANTOUE. -- Le trafic a été interrompu pendant plus d'une heure au centre de Mantoue par des groupes de personnes rassemblées pour observer un étrange "objet blanc" qui, à une forte hauteur se détachait nettement sur le fond du ciel bleu.

Après avoir effectué des évolutions extrêmement rapides, l'engin de forme sphérique - et qui d'après certains témoins, faisait partie "d'une formation de soucoupes volantes" - est resté pendant quelques temps immobile dans le ciel, avant de disparaitre à l'horizon.

D'autre part, les "Uranides" semblent vouloir visiter toute la péninsule. En effet, un pêcheur de Roverbella, en province de Mantoue, a déclaré avoir été approché pendant la nuit par un mystérieux individu, vêtu de rouge, qui lui aurait adressé "des mots inintelligibles" et qui se serait rapidement éloigné avant que le pêcheur ait eu le temps d'appeler sa femme.

Enfin, d'une foule de témoignages soucoupes, disques, cigares, sphères et autres objets volants ont été vus à Quend (Somme), à Grandvillars (territoire de Belfort), à Magnac-Laval (Haute-Vienne), à Saint-Jean-d'Angely (Charente-Maritime), à Forgès (Corrèze), à Perros-Guirrec (Côtes-du-Nord).

Enfin, d'une foule de témoignages dont il est permis de douter vient s'ajouter parfois une information comme celle que nous produisons ci-dessous et dont l'indiscutable sérieux laisse cois les plus sceptiques.

MELUN. -- Le journal de Coulommiers, "Le Pays Briard", publie une lettre adressée par un de ses lecteurs, M. Eugène Farnier, membre de la Société des ingénieurs civils de France, a propos d'une soucoupe volante.

Dans cette lettre, M. Farnier précise qu'il a vu au-dessus de sa propriété, à Jouy-sur-Morin, un gros disque de 8 à 10 mètres de diamètre "tournant sur lui-même", laissant échapper des lueurs rouges-violettes, avec une queue rappelant un peu l'arrivée d'un avion à réaction. "L'engin se trouvait à environ 400 mètres de hauteur ct plana plus de 20 minutes au-dessus de moi. J'ai donc, dit M. Farnier, eu le loisir de bien l'examiner. L'engin disparut ensuite en direction de Coulommiers."

Dans sa lettre M. Farnier précise: "Ancien commissaire de l'aéro-club de France, ayant été dans l'aviation, je n'ai pu être victime d'une hallucination. Cet engin n'était pas un ballon. Mais une aile épaisse planant sur place et se déplaçant à très grande vitesse en prenant progressivement de la hauteur."

[Ref. ecr1:] JOURNAL "L'ECHO REPUBLICAIN":

La valse troublante continue...

Soucoupes à la française et à l'italienne

PARIS, 6. -- Plusieurs parisiens ont déclaré avoir vu hier après-midi des soucoupes volantes évoluant dans le ciel de la capitale. Des passants ont affirmé en avoir aperçu une vers 16 h. 30, près de la porte Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnage, se rendait à ses affaires en taxi lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge. Entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache de fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée.

Le même témoignage est apporté par M. Gilbert Bason, demeurant 35, faubourg St-Antoine, et par M. Paul Julien, peintre en bâtiment, qui habite 3, rue de la Pompe; ce dernier toutefois, estime qu'il s'agit non d'une soucoupe, mais d'une aile volante qui affecte la forme d'un triangle aux bords arrondis.

BERGERAC, 4. -- M. Jean Defix, pompier à Bergerac, et M. Jean Labonne ont affirmé voir vu se poser, dans le jardin du second, un disque lumineux d'environ trois mètres de diamètre, soutenu par trois béquilles.

LEZIGNAN, 6. -- Deux habitants de Lézignan, MM. André Gardia et André Darsens, qui roulaient en camion sur la route départementale 3, ont affirmé avoir aperçu un engin en forme de disque se poser dans un champs entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne (Aude).

L'appareil, ont-ils déclaré, mesurait environ dix mètres de diamètre. Avant qu'ils aient pu s'en approcher, il s'enveloppa d'une lueur éclatante et disparut.

DINAN, 6. -- A Mégrit (Côtes-du-Nord), un jeune cultivateur, M. Hen [Partie manquante]

loppé MM. André Gardia et André Darsens d'une lueur avant de disparaître. Celle de Clermont-Ferrand a littéralement cloué sur place les témoins qui voulaient la voir de près et a dégagé une forte odeur de nitro-benzine.

Quand l'engin s'éloigna, le malaise cessa avec l'odeur.

M. Lehérissé a affirmé avoir vu dans la cour de sa ferme un appareil de 1 mètre environ de diamètre, à l'intérieur duquel apparaissaient deux formes humaines, immobiles et de la taille d'un enfant.


DE MYSTERIEUX ENGINS DANS LE CIEL DE SAINT-LUPERCE ET JANVILLE

voir notre information page 4


NEVERS, 6. -- A Nevers, cinq habitants de Château-Chinon ont déclaré avoir vu, hier soir, à très haute altitude, une sorte de tache lumineuse qui se scinda en deux disques. Ceux-ci, disent-ils, se mirent à tourner en changeant plusieurs fois de couleur.

DUNKERQUE, 6. -- Un négociant de Dunkerque avait, il y a plusieurs jours, déclaré avoir aperçu d'étranges objets lumineux dans le ciel de Bray-Dunes. Une enquête avait été ouverte. Elle a conclu qu'il s'agissait de deux avions militaires dont le revêtement métallisé avait pu faire illusion.

SAINT-BRIEUC, 6. -- Plusieurs Briochains ont aperçu, la nuit dernière, une soucoupe volante qui prit la forme d'un cigare avant de disparaî-

- LA SUITE EN DERNIERE PAGE.

La belle histoire du pauvre pêcheur

Odorantes, colorées et habitées, les "soucoupes" sont aussi internationales. A Mantoue, elles sont passées en formations serrées et l'une d'elle s'est détachée du groupe pour faire un petit numéro de carrousel aérien qui a duré une heure... et a bloqué la circulation dans le centre de la ville, les témoins étant descendus dans la rue pour mieux voir.

A Roverbella, enfin, un pauvre pêcheur est entré en conversation avec un "Martien" vêtu de rouge, mais ils ne se sont pas compris et son interlocuteur a disparu quand il a vu apparaître la femme du pêcheur. Misogyne peut-être...

[Ref. gbr1] GRAY BARKER:

Deux habitants de Lezignan ont vu un disque de 30 pieds dans un champ entre les villages de Lagrasse et d'Aude. Quand ils s'approchèrent d'elle, la machine leur montra une lumière aveuglante, et fit la fuite habituelle.

[Ref. jgu1:] JIMMY GUIEU:

L'auteur indique que dans la soirée du 5 octobre 1954 deux habitants de Lézignan roulaient en camion sur le route départementale n.3 et ont aperçu un disque de métal d'environ 10 mètres de diamètre qui est descendu lentement du ciel et s'est posé dans un champ entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne dans l'Aude.

Les deux hommes ont stoppé leur camion et ont courageusement sauté au sol et marché vers l'astronef, qui à leur approche a émit une lueur éclatante et a décollé aussitôt.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel écrit que le 4 Octobre 1954, à Lézignan, dans l'Aude, deux habitants de ce village, messieurs Gardia et Darzens, rentraient chez eux en camion pendant la nuit. Ils étaient sur la route nationale 3 quand ils ont aperçu un objet lumineux qui descendait doucement vers le sol, dans un champ voisin du hameau de Lagrasse. Ils arrêtèrent le camion pour aller voir, mais l'objet s'envole brusquement en jetant une lumière éclatante.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

231 -002.59641 43.09380 04 10 1954 LAGRASSE -AUDE F 0012 3C** 235

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

189

4 Octobre 1954 Lezignan (France).

André Garcia et André Darzais conduisaient un camion entre Lagrasse et Villemagne lorsqu'ils virent un objet lumineux descendant lentement vers le sol. Il mesurait environ 10 mètres de diamètre et repartit avec une explosion de lumière. (France Soir, 7 Octobre 1954) (35)

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 4 octobre 1954, entre Lagrasse et Villemagne près de Lézignan dans l'Aude, deux hommes conduisant un camion ont vu un objet volant lumineux qui est descendu lentement vers le sol, puis soudainement, s'est élevé avec une explosion de lumière.

[Ref. gal1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les ufologues Garreau et Lavier datent le cas au 3 octobre et non au 4.

Indiquant que leurs références sont une coupure de presse, des dossiers personnels, ils écrivent que deux habitants de Lézignan, MM. André Gardia et André Darzens, roulaient en camion sur la Route Départementale 3, et qu'en arrivant à hauteur de Lagrasse, ils ont aperçu un engin en forme de disque se poser dans un champ entre le village et le hameau de Villemagne.

M. Gardia a arrêté le camion, et les deux hommes sont descendu et ont entrepris de se diriger vers l'appareil, qui leur sembla avoir une dizaine de mètres de diamètre.

Mais ils ont été éblouis par une lueur aveuglante, et l'engin a disparu rapidement dans le ciel.

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que dans la nuit du 3 au 4 octobre 1954, André Garcia et André Darzens qui roulaient en camion sur la Route Départmentale D3 près de Lagrasse dans l'Aude, ont aperçu un engin en forme de disque qui s'est posé dans un champ entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne.

Selon les témoins, cet appareil mesurait environ 10 mètres de diamètre. Les deux hommes ont stoppé leur camion et en sont courageusement descendus, puis se sont dirigés vers l'engin.

Celui-ci a émit une lueur éclatante qui les a enveloppé et a aussitôt décollé.

Les auteurs ne donnent pas de source mais notent que Jimmy Guieu in "Black Out sur les S.V." donne le 5/10 comme date.

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

4 octobre 1954

Lezignan, France, (Pas d'heure connue)

Un autre de ces brefs touchés par un OVNI a été rapporté le 4. Les camionneurs Andre Garoia et Andre Darzais parcouraient une grande route près de la ville de Lezignan lorsqu'ils virent un disque lumineux, d'une longueur estimée de 30 pieds, à un atterrissage momentané. Avec une montée en puissance, le disque a monté en flèche vers le ciel tout en émettant un éclat de lumière blanche. 41.

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique dans son catalogue qu'en 1954, le 4 octobre, en France à Lézignan, "André Garcia et André Darzais conduisaient un camion entre Lagrasse et Villemagne lorsqu'ils virent un objet lumineux descendant lentement vers le sol. Il mesurait environ 10 m de diamètre et repartit avec une explosion de lumière."

Elle indique les sources comme "France-Soir, 7 Oct. 1954" et "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 267".

[Ref. djn1:] DONALD JOHNSON:

1954 - 4 Octobre: André Garcia and André Darzais conduisaient un camion entre Lagrasse et Villemagne et se trouvaient près du village de Lézignan, France, quand ils ont vu un objet lumineux venant lentement vers le sol. Il mesurait environ 10 mètres de diamètre et a décollé dans un jaillissement de lumière. (Sources: France-Soir, 7 octobre 1954; Jacques Vallée, Passport to Magonia, p. 217).

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

Lundi 4 octobre 1954

[...]

A Lézignan (France), André Garcia et André Darzais conduisent un camion en Lagrasse et Villemagne lorsqu'ils voient un objet lumineux descendre lentement vers le sol. Il mesurait environ 10 m de diamètre et repart avec une explosion de lumière.

[...]

Jérôme Beau indique comme source: "France-Soir, 7 octobre 1954".

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Aude à Lagrasse le 3 octobre 1954 à une heure non connue, "Dans la nuit du 3 au 4 octobre, les témoins, qui roulent en camion sur la D3, aperçoivent un engin en forme de disque qui se pose dans un champ entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne.L'appareil, déclarent les témoins, mesure environ 10 mètres de diamètre. Les deux hommes stoppent leur camion et, courageusement sautent au sol puis se dirigent vers l'engin. Celui-ci émet une lueur éclatante qui les enveloppe et décolle aussitôt."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 4 octobre 1954 à Lezignan, en France, "un objet lumineux, de dix mètres de diamètre" et "Andre Garcia et Andre Darzais conduisaient un camion entre Lagrasse et Villemagne et étaient près du village de Lezignan, France quand ils ont vu un objet lumineux venir lentement à la terre. Il mesurait environ 10 mètres de diamètre et a décollé avec un éclat de lumière."

Le site web ajoute: "André Garcia et André Darzais conduisent un camion en Lagrasse et Villemagne lorsqu'ils voient un objet lumineux descendre lentement vers le sol. Il mesurait environ 10 m de diamètre et repart avec une explosion de lumière. Une boule a été observée."

La source est indiquée comme: Vallee Magonia Database.

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*4 oct. 1954 - André Garcia and André Darzais conduisaient un camion entre Lagrasse et Villemagne et se trouvaient près du village de Lézignan, France, quand ils ont vu un objet lumineux venant lentement vers le sol. Il mesurait environ 10 mètres de diamètre et a décollé dans un jaillissement de lumière. (Sources: France-Soir, 7 octobre 1954; Jacques Vallée, Passport to Magonia, p. 217, cas n° 189).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de donnéEs a enregistré ce même cas 10 fois, avec divers lieux et diverses dates:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541004 04.10.1954 Lagrasse France NL
19541004 04.10.1954 Lagrasse France NL
19541004 04.10.1954 Lagrasse France
19541004 04.10.1954 Lezignan France Nuit CE I
19541004 04.10.1954 Lezignan Lagrasse France 19.00 CE I
19541004 04.10.1954 Lezignan France Nuit CE I
19541004 04.10.1954 Lezignan France Nuit CE I
19541005 05.10.1954 Lezignan France
19541005 05.10.1954 Lagrasse France Soir CE I
19541007 07.10.1954 Lagrasse France

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

4 octobre 1954. Night.

LAGRASSE (AUDE : FRANCE)

Deux habitants de Lezignan, Andre Gardia et Andre Darzais conduisaient vers chez eux le long de la Rte D-3, dans un camin, quand ils ont vu un objet lumineux de 10m de diamètre descendre lentement vers la terre dans un champ au bord de Lagrasse. Ils se sont arêtés pour aller voir ce que c'était, mais celq a soudainement décollé, émettant alors un éclair aveuglant.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Lézignan, Aude, lumière, champ, atterrissage, décollage, nocturne, multiple, André Gardia, André Darzens, André Darzais, dazzled, lueur, aveuglés, éblouis, disque, camion, route, Lagrasse, Villemagne

Sources:

[-] Indique les sources que je n'ai pas encore eu l'occasion de consulter personnellement.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 8 mars 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 16 mars 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [goe1], [jbu1], [uda1].
1.1 Patrick Gross 13 mars 2010 Addition [jgu1], [lcn1].
1.2 Patrick Gross 31 mai 2010 Addition [ler1].
1.3 Patrick Gross 22 juin 2010 Addition [jve5].
1.4 Patrick Gross 9 octobre 2014 Addition [nip1].
1.5 Patrick Gross 29 octobre 2016 Additions [ecr1], [ubk1].
1.6 Patrick Gross 17 décembre 2016 Additions [lgs1].
1.7 Patrick Gross 7 janvier 2017 Additions [gbr1].
1.8 Patrick Gross 3 juin 2020 Additions [ner1], [ads1], [prn2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 juin 2020.