France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

27 septembre 1954, dans le Cambrésis, Nord:

Référence pour ce cas: 27-sep-54-Cambrésis. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans les années 2010, une base de données ufologiques allemandes sur le Web indiquait qu'il y avait eu une observation du type "Lumière(s) Nocturnesd)" dans le Cambrésis le 27 septembre 1954.

Je n'ai rien trouvé d'autre à ce sujet, si ce n'est que l'ont dit sur un forum du Web qu'un article du journal La Voix du Nord du 2 octobre 1954 était titré "Toupie musicale dans le ciel du Cambrésis".

Le début de l'article dirait:

"Les soucoupes volantes ont eu leur temps. Vint celui des chaudrons. La vogue du cigare est à peine à son apogée que déjà, les seaux sont en faveur outre-Quiévrain. A Cambrai, l'ère des toupies musicales est ouverte. C'est du moins à ce jouet d'enfant qu'un menuisier de Saint-Hilaire compare la "chose" lumineuse d'un rose corail qu'il vient de voir évoluer au-dessus de la route nationale 39 en direction du Cateau..." (Et le reste manquait.)

Par la suite, j'ai trouvé que dans Paris-Presse du 3 octobre 1954, on disait:

"Un menuisier du Cambrésis a vu dans le ciel une 'toupie musicale', de couleur rose corail".

En 2020, j'ai obtenu l'article de La Voix du Nord du 2 octobre 1954 qui rapportait en page 5 sous le titre "Toupie musicale dans le ciel du Cambrésis...":

Les soucoupes volantes ont eu leur temps. Vint celui des chaudrons. La vogue du cigare est à peine à son apogée que, déjà, les seaux sont en faveur outre-Quiévrain.

A Cambrai, l'ère des toupies musicales est ouverte.

C'est du moins à ce jouet d'enfant qu'un menuisier de Saint-Hilaire compare la "chose" lumineuse d'un rose corail qu'il vient de voir évoluer au-dessus de la route nationale 39 en direction du Cateau.

Fait tout de même troublant: un maçon de Quiévy vit la "chose" au même instant ainsi que son co-équipier qui habite St-Hilaire. Les trois hommes roulaient en effet, à quelques distance l'un de l'autre.

Leurs déclarations sont identiques: la "chose" était elliptique; son plus grand axe pouvait avoir deux mètres. Elle traînait à sa suite une lumière blanche éblouissante.

Leur bonne foi semble entière.

Rapports:

[Ref. vdn1:] JOURNAL "LA VOIX DU NORD":

Scan

Les nues s'encombrent
des objets les plus
hétérolictes

Toupie musicale dans
le ciel du Cambrésis...

Les soucoupes volantes ont eu leur temps. Vint celui des chaudrons. La vogue du cigare est à peine à son apogée que, déjà, les seaux sont en faveur outre-Quiévrain.

A Cambrai, l'ère des toupies musicales est ouverte.

C'est du moins à ce jouet d'enfant qu'un menuisier de Saint-Hilaire compare la "chose" lumineuse d'un rose corail qu'il vient de voir évoluer au-dessus de la route nationale 39 en direction du Cateau.

Fait tout de même troublant: un maçon de Quiévy vit la "chose" au même instant ainsi que son co-équipier qui habite St-Hilaire. Les trois hommes roulaient en effet, à quelques distance l'un de l'autre.

Leurs déclarations sont identiques: la "chose" était elliptique; son plus grand axe pouvait avoir deux mètres. Elle traînait à sa suite une lumière blanche éblouissante.

Leur bonne foi semble entière.

... et cigare sans fumée
dans celui de Péronne

Circulant à bicyclette près du plateau d'Herbécourt, M. Coulon, demeurant à Cléry-sur-Somme, aurait aperçu, lundi dernier, vers 18 h. 30, un corps céleste très lumineux d'un rouge vif, rappelant de profil la forme désormais classique d'un gros cigare.

L'engin se trouvait à 10 km. environ au Nord-Ouest de Péronne et évoluait lentement vers l'Est à 5 ou 600 mètres de hauteur.

M. Coulon n'a remarqué ni fumée ni traînée.

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Soucoupe à béquille, toupie
musicale et canette volante

en Seine-et-Marne, dans le Nord
et en Angleterre

ON n'a pas vu encore de soucoupe volante atterrir sur l'aérodrome d'Orly. C'est grand dommage. Mais l'une d'elles, si l'on en croit deux cantonniers, s'est posée dans un champ non loin du terrain d'aviation de Quinay-Voisins, près de Melun.

- L'engin, ont-ils raconté, était de forme ovale et mesurait environ trois mètres de diamètre sur 2 m. 50 de haut. Au sommet on distinguait une sorte de coupole translucide. L'ensemble de l'appareil brillait comme de l'aluminium...

C'était en plein jour. La soucoupe était à 200 mètres. Les deux hommes, MM. Bernard Goujon et Bernard Pichet, voulurent s'approcher.

- A 150 mètres, raconte M. Goujon, j'ai senti des picotements comme si j'avais touché un courant électrique; ce n'était pas douloureux, mais j'avais l'impression d'être paralysé et ma vue se brouillait légèrement. Au bout d'un instant, la soucoupe s'est relevée lentement et sans bruit jusqu'à trente mètres du sol, s'est immobilisée quelques secondes, puis a disparu très rapidement.

On a relevé dans le champ des traces à l'emplacement de la soucoupe; elles ont environ dix centimètres de profondeur et les dimensions d'un pied humain...

Un menuisier du Cambrésis a vu dans le ciel une "toupie musicale", de couleur rose corail, deux coureurs cyclistes de Montceau-les-Mines ont assisté au décollage d'un "cigare jaune foncé" et une Anglaise d'Halifax assure qu'elle a vu voler des "canettes de bière à queue jaune..." A Perth, en Ecosse, deux femmes assurent avoir vu, elles, des "escargots" volants et, en Jordanie, un cigare volant muni de forte lumière ressemblant à l'éclairage au néon aurait traversé le ciel. Enfin, un de nos lecteurs, M. Lucien Bordet, nous assure que jeudi à 19 h. 30, une "sphère" est descendue du ciel pour atterrir près de lui sur le terrain de sport de Bagatelle. Il en sortit trois gnomes, dont l'un était "une femme à six seins". Ils ont dansé un ballet autour de lui...

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540927 27.09.1954 Cambresis France LN
19540928 28.09.1954 Cambresis France NL

Explications:

"Cambrésis" n'est évidamment pas un lieu, mais un terme désignant la région de Cambrai.

Je n'ai rien trouvé d'autre à ce sujet, si ce n'est que l'ont dit sur un forum du Web qu'un article du journal La Voix du Nord du 2 octobre 1954 était titré "Toupie musicale dans le ciel du Cambrésis".

Le début de l'article dirait:

"Les soucoupes volantes ont eu leur temps. Vint celui des chaudrons. La vogue du cigare est à peine à son apogée que déjà, les seaux sont en faveur outre-Quiévrain. A Cambrai, l'ère des toupies musicales est ouverte. C'est du moins à ce jouet d'enfant qu'un menuisier de Saint-Hilaire compare la "chose" lumineuse d'un rose corail qu'il vient de voir évoluer au-dessus de la route nationale 39 en direction du Cateau... [Et le reste manque.]

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Cambrésis, Nord, Le Cateau, Saint-Hilaire, menuisier, RN 39, toupie, rose, nuit, lumineux

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 9 février 2017 Première publication.
1.1 Patrick Gross 30 juillet 2019 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchées."
1.2 Patrick Gross 7 janvier 2020 Addition [ppe1]. Dans le Résumé, "Je n'ai rien trouvé d'autre" changé en "Je n'avais d'abord rien trouvé d'autre", et addition des paragraphes relatifs à Paris-Presse.
1.3 Patrick Gross 20 avril 2020 Addition [vdn1]. Dans le Résumé, addition of "En 2020" et ce qui suit.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 avril 2020.