France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

1954, Hautes-Pyrénées:

Référence pour ce cas: 54-Hautes-Pyrénées.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Lorsque la vague de "soucoupes volantes" avaitr enflé en 1954 en France, le magazine parisien Radar avait lancé un concours promettant un million d'anciens francs à qui parviendrait à leur fournir un photo de "soucoupe volante" que leur jury pourrait authentifier.

Dans leur numéro du 14 novembre 1954, le magazine montrait parmi d'autres photos qui leur étaient parvenues, celle-ci:

Photo.

Ils commentaient que cette photo, très petite, provenait de Mr. Sio, de Saint-Erne, dans l'Aisne, qui l'aurait obtenu dans les Hautes-Pyrénées. Mr. Sio ne précisait pas quelle était la bourgade que l'on voyait sur son cliché - la date et l'heure n'étaient pas données par le magazine.

"Après l'avoir longuement scruté", le jury de Radar proposait que cela pourait être juste une goutte du produit de développement, mais se déclarait disposé à étudier un tirage sur un plus grand format. L'affaire semble en être restée là.

A la fin des années 1950, un archiviste français, Guy Quincy, intéressé par la question des "mystérieux objects célestes", avait compilé un catalogue d'observations, dans lequel il avait noté, sans donner ni source ni détails, une observation au début d'octobre 1954 à une heure inconnue dans les Hautes-Pyrénées, de plusieurs objets volants non identifiées, notant qu'il y avait peut-être eu des photos.

Rapports:

[Ref. rdr1:] MAGAZINE "RADAR":

Scan.

HAUTES-PYRENEES

Ca mérite un examen. Le document fourni est si petit, qu'il en paraît étonnamment sincère. Il importe donc de l'examiner de très près. Son auteur, M. Sio, qui habite St-Erne, dans l'Aisne, l'aurait obtenu dans les Hautes-Pyrénées. Mais il ne nomme pas la charmante bourgade que l'on voit sur son cliché. Après l'avoir longuement scruté, nos jurés ont fini par se demander s'il ne s'agirait pas tout bonnement d'une vulgaire goutte d'hyposulfite. Mais, bien entendu, ils sont unanimement disposés à étudier un tirage sur un plus grand format. Seul un tel document permettra d'accepter ou de rejeter avec certitude cette soucoupe.

[Ref. gqy1:] GUY QUINCY:

Scan.

Début octobre [1954]

[... Autres cas...]

: Dépt. des Haute-Pyrénées: plus.obj.volants non ident./photos?

[... Autres cas...]

Explications:

Carte.

Aucun rapport sur une éventuelle observation ne semble avoir été rédigé; nous avons peut-être affaire à ce que l'on a appelö dans les années 2000 une "photo surprise", c'est-à-dire une photo sur laquelle l'auteur pense voir un OVNI alors qu'il n'yavaitr rien vu au oment où il l'avair prise.

Dans ce cas précis, la suggestion du jury de radar me paraît très vraisemblable: les trois "choses" de la photo ressemblent à des taches, qui pouraient bien être des gouttes du produit de développement.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Hautes-Pyrénées, Sio, photo, photographie, photo surprise, diurne

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 15 novembre 2021 Première publication.
1.1 Patrick Gross 6 juin 2022 Addition [rdr1]. Dans le Résumé, addition des informations de [rdr1]. Date du cas changée, était "début octobre 1954". Explications changées, étaient "Informations totalement insuffisantes."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 juin 2022.