France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, Audruicq, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 18-Oct-54-Audruicq. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Nord-Matin du 20 octobre 1954 et le journal régional Le Nouveau Nord Maritime du 21 octobre 1954, et d'autre journaux de la région, avaient rapporté que "Dimanche", donc le 18 octobre 1954, vers 19 heures, Mr. Maurice Ramette, 24 ans, de Naves, tareur de betteraves en gare d'Audruicq, et Mr. Léon Héquier, 23 ans, de Sailly-en-Cambrésis, revenaient à pied de Zutquerque, vers Audruicq, accompagnés de leurs épouses et de leurs deux enfants âgés de 8 ans et 2 ans 1/2, quand ils ont vu, haut dans le ciel et vers leur droite, un objet insolite de forme ronde et de couleur blanc rosé, plus petit que la lune, mais beaucoup plus grand qu'une étoile, et qui semblait se diriger vers eux.

Ils en sont restés pétrifiés; puis l'objet "s'éteignit." Ils ont reprit leur route et l'ont vu de nouveau, rallumé et s'éloignant d'eux sur leur gauche, plus rapidement qu'un avion à réaction.

C'est Mr. Ramette qui avait raconté l'événement, le journal commentait qi'il semblait être sincère, et que son fils, 2 ans 1/2 était encore terrifié par l'apparition. Sa femme se défendait d'avoir eu peur, mais a avoué être rentrée rapidement à son logement et n'avoir plus osé sortir pour aller au cinéma.

Le journal Le Pays d'Auge - Tribune du 26 octobre 1954 avait rapporté qu'à Audruicq, dans le Pas-de-Calais, messieurs Maurice Ramette et Léon Gégnier avaient vu, haut dans le ciel, un objet de forme ronde et de couleur blanche qui se dirigeait vers eux, et qui brusquement, avait obliqué et disparu à une vitesse vertigineuse.

L'auteur et ufologue Aimé Michel avait signalé dans son livre de 1958 sur la vague de 1954 en France que le 18 octobre 1954 à Audruicq dans le nord de la France, un bolide tout à fait classique a été décrit, confirmé parce qu'il avait été vu à la même heure qu'à Béthune, Douai, Pommier, Hesdin, Huby-Saint-Leu.

Rapports:

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan

Un commando
de Martiens
trouble
un village
en Moselle, mais ce
n'étaient que des
chrysanthèmes
emmaillotés
contre le froid!

Une intense émotion s'empara des paroissiens de Walscheid (Moselle) quand, à la sortie de l'office du soir, un groupe d'enfants leur apprit qu'un "commando de Martiens" avait pris position dans une ferme du village.

Avec mille précautions, quelques hommes parmi les plus courageux, partirent en éclaireur et distinguèrent en effet sur la terrasse de la ferme en question, des silhouettes aussi imprécises que suspectes, voire inquiétantes...

On tint un conseil de guerre au cours duquel l'élément viril de la population décida d'aller déloger l'agresseur.

Tandis que les femmes se réfugiaient dans l'église, les hommes rassemblèrent un armement qui, pour être disparate, n'en était pas moins manié avec résolution: bâtons, fourches, fusils, couteaux...

En silence, utilisant au max-

Lire la suite en dernière page
sous le titre:
MARTIENS

Scan

MARTIENS

mum le terrain et les défilements, les assaillants progressèrent vers le retranchement des martiens et le cernèrent.

Aucune émotion ne se manifestant parmi les silhouettes suspectes, l'assaut fut décidé. On se disposa en deux colonnes et les porteurs d'armes blanches avancèrent avec circonspection sous la protection des chasseurs, le doigt sur la gáchette.

A distance adéquate, les sommations furent lancées. Les Martiens ne bronchaient pas: les sommations se firent plus impérieuses et bientôt une fenêtre s'ouvrit, un homme apparut. C'était le propriétaire des lieux, qui, d'une vois empâtée de sommeil, s'enquit:

- Qu'est-ce qu'il se passe? Qu'est-ce que vous faites là?

On le lui dit.

Il répondit par un énorme éclat de rire qui devait bientôt se communiquer à tout le monde...

Il expliqua en effet qu'il avait, à la nuit tombante, emmailloté les chrysanthèmes de sa terrasse pour les préserver de la gelée.

C'était là les silhouettes suspectes, qui avaient enflammé l'imagination des enfants.

[...]

Lundi soir, vers 20 h. 50, quatre personnes ont simultanément aperçu un engin inconnu dans le ciel béthunois. L'une d'elles se trouvait à Vendin, à 2 km à l'ouest de Béthune, les trois ensembles à Beuvry, à 2 km à l'est.

C'est au Vendinois, M. Louis Decourcelle, 53 ans, transporteur, rue de la Mairie, que l'apparition fut la plus nette.

Il se trouvait près de chez lui quand, peu avant 21 h., il vit dans le ciel, au-dessus de Béthune, un disque de couleur indigo qui resta un instant immobile, à une certaine hauteur. Puis le disque s'allongea comme si, à sa base, se déployait une forme. Le tout répandait dans le ciel une vive clarté. Tout à coup, l'appareil lança des étincelles aveuglantes. Puis l'engin s'éteignit et disparut rapidement.

M. Decourcelle, que les gendarmes béthunois ont entendu hier matin, au Quay de Bruay où il travaille, a tracé pour eux au tableau noir, dans le poste du Quai, la silhouette de cette "soucoupe".

Cette apparition fut très brève.

M. Decourcelle, sans savoir à quel engin il avait eu à faire, est strictement certain de n'avoir pas été victime d'une hallucination.

En même temps, d'ailleurs, à 4 ou 5 km. de là, trois Beuvrygeois voyaient dans le ciel une traînée lumineuse autour d'un disque, l'ensemble correspondant au phénomène observé par M. Decourcelle.

Il s'agit de MM. Julien Vanarien, 35 ans, manoeuvre, hameau de Gorre à Beuvry, qui était accompagné de MM. Julien Vanne et Jules Delbarre, de Beuvry. Tous trois se trouvaient à proximité de la gare de Beuvry quand ils aperçurent le mystérieux engin.

Les gendarmes de Béthune ont recueilli le témoignage de M. Vanarien et l'ont joint, en un procès-verbal, à celui de M. Decourcelle.

Plusieurs autres habitants de Béthune et Douai ont aussi vu la "soucoupe", à la même heure lundi soir.

Autre "objet insolite"
à Audruicq

Dimanche soir, vers 10 h., M. Maurice Ramette, 24 ans, de Naves, près de Cambrai, et M. Léon Héquier, 28 ans, de Sailly-en-Cambrésis, revenaient à pied de Zutquerque, vers Audruicq, accompagnés de leur femme et de leurs deux enfants, âgés de 8 ans et 2 ans et demi.

Ils aperçurent haut dans le ciel et vers leur droite, un objet insolite de forme ronde et de couleur blanc rose, plus petit que la lune mais beaucoup plus grand qu'une étoile, et qui semblait se diriger vers eux. Ils en restèrent pétrifiés. L'objet s'éteignit. Ils reprirent leur route et l'aperçurent encore, rallumé et s'éloignant d'eux à leur gauche, plus rapidement qu'un avion à réaction.

M. Ramette, qui raconte l'événement, est tareur de betteraves en gare d'Audruicq. Il semble être sincère. Son fils, 2 ans et demi, est encore terrifié par l'apparition. Sa femme se défend d'avoir eu peur, mais avoue être rentrée rapidement à son logement et n'avoir plus osée sortir pour aller au cinéma.

Un cultivateur qui courait
les yeux au ciel,
tombe dans une mare

Plusieurs personnes couraient à travers champs à Moyeux, en direction d'une soucoupe volante, environnée de fumée blanche, qui leur avait été signalée par un enfant.

L'une d'elles, un cultivateur, M. Filate, ne quittait pas le ciel des yeux: il est tombé dans une mare profonde où il a failli se noyer. Ses compagnons ont réussi à le sauver.

A Capri, une soucoupe volante
se pose sur la villa
de Curzio Malaparte

ROME. -- Les disques volants poursuivent leur sarabande dans le ciel de la péninsule. A Capri, l'un de ces engins mystérieux s'est posé sur la terrasse de la villa de l'écrivain Curzio Malaparte.

C'est un peintre, M. Raffaele Castello qui, durant une promenade nocturne effectuée au cap Massullo, aperçut un énorme disque de cinq mètres de diamètre environ, qui évoluait à une centaine de mètres d'altitude. L'appareil descendit lentement et se posa sur la terrasse de la villa de l'écrivain.

M. Castello qui, tout d'abord crut qu'il s'agissait d'un hélicoptère, s'approcha de la résidence d'été de Curzio Malaparte et grande fut sa surprise de voir quatre hommes, de petite taille, descendre du disque. Les passagers de l'engin, qui étaient revêtus d'une combinaison, demeurèrent autour du disque environ une demi-heure. "J'ai eu l'impression, a déclaré le témoin de cet atterrissage, qu'ils ne parlaient pas, ou alors ils le faisaient à voix basse, car de l'endroit où je me trouvais, je ne pu entendre aucun son. Ce qu'il y a de certain, c'est que des lueurs bleuâtres s'échappaient sans arrêt du disque, semblables à des épingles et rapides comme l'éclair, partant dans toutes les directions.

"Après quelques temps, une demi-heure environ, les quatre hommes sont rentrés dans le disque qui, dans un léger ronronnement, s'est élevé doucement, perpendiculairement, et a pris rapidement ensuite de l'altitude".

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

Les "soucoupes volantes"
commenceraient
à sillonner le ciel belge!

On dit dans la "Métropole" d'Anvers:

Le ciel de la Belgique connaitrait à son tour les incursions des soucoupes volantes. Certes la discrétion dont elles font preuve ne peut nous permettre d'apprendre quoi que ce soit de neuf à nos voisins privilégiés: elles n'ont pas daigné descendre sur l'herbe de nos champs; leurs portes ne se sont pas ouvertes pour laisser passer les "monstres" gabardinés de caoutchouc; et l'on n'a pas encore décelé de traces toutes fraiches dans nos prairies.

Mais enfin, samedi soir, s'il faut en croire les informations, en trois régions de notre pays on en a vu passer: à 21 h. le long de la frontière luxembourgeoise; à 21 h. 15 en Hesbaye; à 21 h. 30, dans le sud du Hainaut. Pour être plus précis, les témoignages nous viennent en premier lieu, de Sibret, Martelange et Arlon; en deuxième lieu de Waremme; et en troisième lieu, de Rance.

Et qui sont les témoins? Des gens sérieux, à n'en point douter. Ceux du Luxembourg appartiennent tous à la noble corporation des gendarmes, et leurs déclarations, venues de trois centres différents, concordent absolument. A Waremme, il s'git de deux gendarmes encore et d'un instituteur. Quant au témoin de Rance, on ne nous dit rien, hélas!

S'agit-il de la même soucoupe? A en croire les directions données, ce ne serait pas impossible. Mais les descriptions doivent nous inciter à plus de prudence. Selon les uns, il s'agissait d'une masse elliptique ayant un prolongement lumineux rougeâtre; les seconds nous parlent d'une large traînée rouge; et le troisième, d'une leueur orange d'une dizaine de mètres de longueur. Pour les premiers, la vitesse de l'engin était modérée; pour les seconds, elle était double de celle des avions à réaction; pour le troisième, d'une vitesse très grande. Enfin, les premiers, seuls, nous parlent d'un bruit de fusée.

Mais vingt-quatre heures avant, c'est-à-dire vendredi, à 22 heures, un habitant de Fontaine-l'Evêque et sa femme auraient déjà vu passer un disque lumineux qui se déplaçait à très vive allure d'est en ouest.

C'est donc le moment pour nous d'ouvrir l'oeil: Les Belgique semble enfin intéresser les mystérieux voyageurs. Chasseurs de photos sensationnelles et collectionneurs de soucoupes, en chasse!

UN "OBJET INSOLITE"
SURVOLE AUDRUICQ

et prive
des Cambrésiens
d'une soirée
de cinéma

Dimanche, vers 19 h., M. Maurice Ramette, 24 ans, de Naves, près de Cambrai, et M. Léon Héquier, 23 ans, de Sailly-en-Cambrésis, revenaient à pied de Zutquerque, vers Audruicq, accompagnés de leurs épouses et de leurs deux enfants, âgés de 8 ans et 2 ans 1/2.

Ils aperçurent, haut dans le ciel, et vers leur droite, un objet insolite de forme ronde et de couleur blanc rosé, plus petit que la lune, mais beaucoup plus grand qu'une étoile, et qui semblait se diriger vers eux. Ils en restèrent pétrifiés; l'objet s'éteignit. Ils reprirent leur route et l'aperçurent encore, rallumé et s'éloignant d'eux sur leur gauche, plus rapidement qu'un avion à réaction.

M. Ramette qui raconte l'événement est tareur de betteraves en gare d'Audruicq. Il semble être sincère. Son fils, 2 ans 1/2, est encore terrifié par l'apparition. Sa femme se défend d'avoir eu peur, mais avoua être rentrée rapidement à son logement et n'avoir plus osé sortir pour aller au cinéma.

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

UNE SOUCOUPE
dans le ciel
d'Audruicq

Dimanche soir vers 7 heures, M. Maurice Ramette, 24 ans, de Naves près de Cambrai, et M. Léon Hequier, 28 ans, de Sailly-en-Cambrésis, revenaient à pied de Zutkerque, vers Audruicq, accompagnés de leurs femmes et de leurs deux enfants âgés de 8 ans et 2 ans 1/2.

Ils aperçurent haut dans le ciel et vers leur droite un objet insolite de forme ronde et de couleur blanc ou rosé, plus petit que la lune, mais beaucoup plus grand qu'une étoile, et qui semblait se diriger vers eux. Il en restèrent pétrifiés; l'objet s'éteignit. Ils reprirent leur route et l'aperçurent encore, rallumé et s'éloignant d'eux à leur gauche, plus rapidement qu'un avion à réaction.

M. Ramette qui raconte l'événement est tareur de betterave en gare de Audruicq. Il semble être sincère. Son fils 2 ans ½ elle est encore terrifié par l'apparition. Sa femme se défend d'avoir eu peur, mais avoue être rentrée rapidement à son logement et n'avoir plus osé sortir pour aller au Cinéma.

Ce curieux phénomène est-il une soucoupe? Est-ce que d'autres personnes l'ont aperçu?

[Ref. ipc1:] JOURNAL "LE JOURNAL DU PAS-DE-CALAIS ET DE LA SOMME":

Scan

Audruicq

Une soucoupe
volante apparaît à
deux Cambrésiens

Dimanche soir, vers 7 h., M. Maurice Ramette, 24 ans de Naves près de Cambrai et M. Léon Hequier, 28 ans, de Sailly-en-Camraisis, revenaient à pied de Zutquerque.

Ils aperçurent haut dans le ciel et vers leur droite un objet insolite de forme ronde et de couleur blanc rosé plus petit que la lune, mais beaucoup plus grand qu'une étoile et qui semblait se diriger vers eux. Il en restèrent pétrifiés; l'objet s'éteignit. Ils reprirent leur route et l'aperçurent encore, rallumé et s'éloignant deux à leur gauche, plus rapidement qu'un avion à réaction.

M. Ramette qui raconte l'événement est tareur de betterave en gare d'Audruicq. Il semble très sincère. Son fils, 2 ans et demi est encore terrifiés par l'apparition. Sa femme se défend d'avoir eu peur, mais avoue être rentrée rapidement à son logement et n'avoir plus osé sortir pour aller au cinéma.

Ce curieux phénomène est-il une soucoupe?

[Ref. pat1:] JOURNAL "LE PAYS D'AUGE - TRIBUNE":

Scan

Chronique interplanétaire???

EN FLANDRES UN ENGIN ROND...

A Audruicq (P.-de-C.), MM. Maurice Ramette et Léon Gégnier ont aperçu, haut dans le ciel, un objet de forme ronde et de couleur blanche qui se dirigeait vers eux. Brusquement, l'engin obliqua et disparut à une vitesse vertigineuse.

UN APPAREIL INCONNU...

A Hesdin (P.-de-C.)., M. Jean Gambier, agent de police, se rendait à son service lorsque son attention fut attirée par un embrasement du ciel. Au-dessus de la forêt, un engin de couleur rouge semblait descendre de la voûte étoilée. La partie inférieure de l'appareil laissait derrière elle une trainée lumineuse.

De nombreux habitants d'Huby-Saint-Leu, village proche d'Hesdin, ont été également témoins de ce phénomène.

EN ROUSSILLON LA PEUR DES MARTIENS...

Un habitant du vil1age de Prades (Pyrénées-Orientales), à qui deux motocyclistes voulaient demander un renseignement, s'est enfui, l'autre jour, en criant: "Les Martiens arrivent". Rattrapé par les motards, qui, pour le rassurer, avaient enlevé leur casque, le cultivateur avoua que s'il avait eu un fusil entre les mains il les aurait tués.

EN LORRAINE UNE SOUCOUPE...

Une soucoupe a été vue par le surveillant d'un centre pénitentiaire d'Ecrouves, M. Roger Thiriet, demeurant à Blénod-les-Toul (Meurthe-et-Moselle). La soucoupe du geôlier n'est d'ailleurs pas précisément fraiche puisqu'elle serait apparue le 10 octobre. Mais M. Thiriet a gardé longtemps le silence "craignant d'être la risée de ses collègues". Or son secret lui a paru trop pesant et voici le récit qu'a fait aux gendarmes cet homme pondéré:

- Je regagnais à moto le centre, quand vers 6 h. 30, près du pont de chemin de fer, près de Charmes-la-Côte, mon phare fit surgir du brouillard une soucoupe couleur aluminium, posée sur le sol. L'engin avait 2 mètres de diamètre et 1 m 40 de haut. Il était surmonté d'une coupole percée de deux hublots.

"J'ai arrêté aussitôt mon moteur; mais comme je m'approchais, la soucoupe d'éleva sans bruit."

Il se trouve que, ce même 10 octobre, un engin identique a [Suite en page 3]

EN ITALIE DISQUE A ROME ET PANIQUE A LIVOURNE!...

Un disque volant très lumineux, a été aperçu par un groupe d'ouvriers au-dessus d'une rue de Rome. C'est une des innombrables apparitions des "soucoupes volantes" qui visitent, en ce moment l'Italie. Leur venue provoque une vive émotion. A Livourne, un jeune homme, Bruno Senesi, a été envoyé d'urgence dans une maison de tous. Il s'était présenté, très agité, à l'hôpital de la ville en criant: "Ils viennent me prendre... Je les ai vus atterrir dans un champ... Des disques grands comme ça, tout en lumière et en fumée, pleins de Martiens, petits et rouges".

EN INDONESIE UNE ASSIETTE...

La population de Bondowoso, dans l'est de Java, a été frappée de terreur en apercevant un disque blanc et vert, qui passa à grande vitesse au-dessus de la ville et disparut en une demi-minute. Les témoins ont décrit l'objet comme une "grande assiette" animée d'un mouvement rotatif.

DANS LA VALLEE DU RHONE DES AVIATEURS FONT UNE EXPERIENCE

Un avion "Stratojet" qui survole chaque jour la vallée du Rhône, à une altitude d'environ 10.000 mètres a été pris l'autre jour, par plusieurs habitants de Vienne, pour une soucoupe volante.

Un étrange phénomène se produisit en effet, après le passage du puissant avion à réaction. Il se forma dans le ciel des sortes de parachutes, animés de mouvements bizarres, qui bientôt atteignirent le sol.

Les témoins du phénomène se saisirent de cette matière et l'un d'eux mit un peu de la substance dans une boite et la fit photographier aussitôt. Quelques heures après, le contenu de la boite, pourtant étanche, s'était évaporé.

Il semble que la condensation dans l'atmosphère raréfiée et froide de certains éléments du carburant du "stratojet" puisse provoquer des formations blanches ou irisé se déplaçant à grande vitesse et donne lieu ainsi à des interprétations diverses.

Cette observation faite au-dessus de l'aérodrome de Vienne, est identique à celle déjà relatée en son temps, par un habitant d'Oloron.

Scan

Chronique interplanétaire???

(suite de la page 1)

A AUSSAY: UN CIGARE...

Aussay, petite ville située près de Dieppe, a été survolée par un engin mystérieux qui émettait un sifflement bizarre. Il avait la forme d'un gigantesque cigare pouvait atteindre 15 à 18 mètres de long; au centre de l'appareil se trouvait un disque surmonté d'une coupole.

DANS L'AUDE: UNE SOUCOUPE...

A Villepinte (Aude), M. Henri Rouquet, 22 ans, revenait chez lui quand il remarqua une forme lumineuse qui évoluait à haute altitude. Brusquement, l'engin atterrit non loin de la ferme où habite le jeune homme. Mr Bouquet s'empressa alors d'avertir sa famille et plusieurs voisins, qui purent observer distinctement la soucoupe. Au bout de quelques minutes, le disque s'éleva sans bruit et disparut rapidement.

EN PICARDIE LES MOTEURS S'ARRETENT... LES PHARES S'ETEIGNENT!

A Ham (Somme), trois motocyclistes, MM Marc et Gilles Lemaire, et Jean Ivard, se rendaient à leur travail lorsqu'ils remarquèrent dans la voûte céleste un disque rouge suivi d'un cône enflammé qui avançait à la vitesse d'un avion. Au moment précis où l'engin se trouvait au-dessus des motocyclistes, les moteurs de leurs machines s'arrêtèrent brusquement et les phares s'éteignirent. Tout, redevint normal quand l'objet mystérieux s'éloigna.

UNE SOUCOUPE IMMOBILISE UNE AUTO

Un automobiliste de la région de Cherbonnières roulait en compagnie de son fils âgé de 3 ans et demi, sur la route de Sérifère à Paillé lorsque, vers 21 heures 30, l'enfant et lui ressentirent des picotements douloureux, semblables à des décharges électriques, qui s'accentuaient au fur et à mesure qu'ils avançaient.

Le moteur de la voiture s'arrêta brutalement et les phares s'éteignirent. L'enfant se mit à pleurer. Une lueur vive, passant du rouge vif à l'orange, éblouit les occupants de la voiture, qui virent un engin immobile dans l'espace. Puis, ce qu'ils avaient reconnu pour une soucoupe volante, disparut dans la nuit.

été vue à Longwy, dans le nord du département.

- Il doit s'agir d'une arme secrète, a commenté M. Thiriet (qui ne croit pas aux Martiens), construite par une puissance étrangère. A mon idée, l'engin viendrait de l'Antarctique.

EN AUVERGNE UNE "BALANCE"

Deux automobilistes de Royan, M. Labestière et sa femme, ont vu dans le ciel "une sorte de balance qui se dandinait".

- Le fléau était d'un vert éblouissant, ont précisé les témoins. L'un des plateaux était rouge, l'autre orange. Après être restés immobiles, les deux plateaux se détachèrent; se posèrent dans un champ. Deux petits êtres en sortirent et, après s'être croisés, changèrent de plateau. La "balance volante" disparut ensuite, plateaux compris, dans un éclair éblouissant.

EN ILE DE FRANCE UN CIGARE...

A Ollainville, près d'Arpajon six habitants de la localité ont remarqué un engin incandescent qui ressemblait tout d'abord à une étoile et se révéla en approchant en forme de cigare. Venu d'ouest, l'objet a disparu à l'est.

... ET UNE ETOILE

A Saint-Fiacre, non loin d'Etampes, plusieurs personnes ont vu un engin ayant la forme d'une gigantesque étoile tourner au-dessus du village pendant 20 minutes.

EN LIMOUSIN UNE DEMI-SPHERE...

Le maire de Nexon (Haute Vienne) a vu une demi-sphère métallique très brillante qui planait à, une vitesse vertigineuse, sans bruit.

ET UN DISQUE...

Un disque très brillant a même été vu à Boulogne-sur-Seine, par une dizaine d'ouvriers de la Régie Renault. Le phénomène avait été observé en plein jour pendant une demi-heure.

EN BRETAGNE UNE SOUCOUPE...

A Trevedec (C.-du-N.), plusieurs personnes ont vu planer au-dessus de la mer une soucoupe volante.

A AIRE-SUR-LA-LYS UNE SPHERE...

Près d'Aire-sur-Lys, un ouvrier des aciéries d'Isbergues a vu une sphère lumineuse descendre lentement. Quand elle toucha le sol, le ciel s'illumina.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

L'auteur indique que le 18 octobre 1954 à Audruicq dans le nord de la France, un bolide tout à fait classique est décrit, confirmé parce qu'il est vu à la même heure qu'à Béthune, Douai, Pommier, Hesdin, Huby-Saint-Leu.

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 18 octobre 1954 à Audruicq, France, "un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. On a observé un objet. "

La source est indiquée comme "Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)".

[Ref. uda2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 23 octobre 1954 at 20:00 in Audruicq, France, "A plané." Et: "Un objet planant a été observé. Un objet a été observé par un témoin."

La source est indiquée comme Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas deux fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541018 18.10.1954 Audruicq France NL
19541023 23.10.1954 Audruicq France 20.00 NL

Explications:

Le météore de 20:45.

Scan

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Audruicq, Pas-de-Calais, météore, nuit, Maurice Ramette, Léon Gégnier, objet, engin, haut, rapide

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 9 juin 2009 Première publication.
1.1 Patrick Gross 25 janvier 2010 Addition [uda2].
1.2 Patrick Gross 4 mars 2017 Addition [ubk1].
1.3 Patrick Gross 18 janvier 2019 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée. Météore probable."
1.4 Patrick Gross 30 janvier 2020 Addition [pat1]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Le journal Le Pays d'Auge - Tribune..."
1.5 Patrick Gross 26 mars 2020 Addition [nnm1]. Dans le Résumé, ajout de la partie provenant du Nouveau Nord Maritime.
1.6 Patrick Gross 29 avril 2020 Addition [nmn1]. Dans le Résumé, addition de "Le journal régional Nord-Matin du 20 octobre 1954..."
1.7 Patrick Gross 9 juin 2020 Addition [nll1].
1.8 Patrick Gross 3 juillet 2020 Addition [ipc1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 juillet 2020.