OVNIS IR -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Vidéos d'OVNIS en infra-rouge:

L'OVNI infra-rouge de Pedro Avila:

Le contexte.

Le 17 juillet 2004, apparemment à 15:21, en un lieu non précisé, au Mexique, Pedro Avila faisait du "skywatching" à sa fenêtre, à la recherche d'OVNIS. Pedro Avila avait déjà produit nombre de "vidéos d'OVNIS", circulant sur l'Internet, lesquelles sont intitulées "flottilles d'OVNIS" alors qu'il ne s'agissait de toute évidence que de simples lâchers de ballons, usage très courant au Mexique.

Cette fois, il a utilisé pour son observation deux caméras attachés au même trépied orientable, l'une filmant classiquement en "optique" et l'autre filmant en infra-rouge.

Les deux vidéos simultanées ont été par la suite présentées par le journaliste Jaime Maussan, passionné d'OVNIS, comme le premier cas dans l'histoire mondiale dans lequel un engin extraterrestre invisible dans le spectre optique normal est révélé par sa visibilité dans le spectre infra-rouge.

Jaime Maussan a présenté ceci lors d'une conférence publique filmée et ensuite commercialisée, dont l'extrait concerné a alors été piraté par un internaute et publié à:

www.youtube.com/watch?v=zNLYyQAQw2s

La vidéo a été présentée en décembre 2006 par un passionné d'OVNIS français sur un forum Internet dans un but d'illustration de sa thèse que les extraterrestres utilisent des engins invisibles dans le spectre visible, ou que des avions secrets invisibles construites par des militaires sur la base de technologies prises à des extraterrestres font l'objet de "nombreuses observations".

Les deux séquences de caméras sont montrées, successivement puis côte à côte.

La caméra filmant en visible montrent un ciel exempt "d'OVNI:"

La caméra filmant en infra-rouge montre un point lumineux:

Les deux séquences sont bien simultanées. Les mouvements de caméras sont les mêmes.

La durée pendant laquelle "l'OVNI", c'est à dire le point lumineux, est à l'image, est d'environ 36 secondes.

Lors de ces 36 secondes, ce point lumineux est relativement immobile, aucun repère précis ne permettant de le déterminer avec une grande exactitude. Les deux caméras effectuent quelques mouvements, mais le point lui-même ne montre aucun mouvement.

Avant ces 36 secondes, le point lumineux est hors champ. Les caméras le font alors entrer dans le champ; ce n'est pas le point lumineux qui s'est déplacé mais le pointage de la caméra qui va vers le point lumineux, et se concentre alors sur lui, en conformité avec la situation où le cameraman Pedro Avila aurait repéré ce point dans le viseur de la caméra infra-rouge.

A l'issue de ces 36 secondes, le point lumineux s'affaiblit progressivement, en un peu plus d'une seconde, et n'est plus visible sur la caméra infra-rouge.

Recherche d'explication.

La vidéo en question ne semble avoir fait l'objet de strictement aucune enquête ufologique appropriée, étant simplement montrée comme "preuve" d'existence d'engins extraterrestres invisibles à l'oeil par Jaime Maussan. Le passionné français qui l'indiquait n'avait publié aucune réflexion ou recherche d'explication, et en guise de justification, après que j'ai proposé mes explication, a déclaré que "Le fait d'envisager une explication possible n'est pas la preuve que c'est l'explication..."

Il s'agit là du renversement de la charge de la preuve que cette personne pratique avec constance: chaque rapport d'OVNI pour lequel des explications triviales sont possibles est selon lui tout de même un cas d'engin extraterrestre - ou autre chose du type "avion invisible secret basé sur des technologies prises aux extraterrestre."

Dans la conception de l'ufologie que se font les ufologues sérieux et qui est aussi la mienne, avant de crier à l'extraterrestre invisible, il convient de faire les recherches approfondies et minutieuses pour vérifier toutes les possibilités que le rapport ait ou non une explication triviale, et non pas de prétendre que tout et n'importe quoi est extraterrestre sous prétexte que les explications ordinaires possibles ne seraient pas "prouvées", chose de toute façon impossible dans un cas comme celui-ci.

Constatations:

Le point visible en infra-rouge est d'une définition telle que rien ne peut être dit de sa nature:

(Il ne faut pas se laisser abuser par l'apparence de "sphère métallique" que semble avoir le point; Vénus, un avion, un ballon, un avion, un oiseau, ou n'importe quelle source lointaine peuvent causer de telles apparences en vidéo, encore dramatisées par les algorithmes de compression des données de la caméras, puis par ceux de la conversion en un format vidéo très compressé pour la version Internet.)


Le ciel a une couverture nuageuse qui semble complète. Mais cette couverture nuageuse est complexe, avec de multiples "paquets" ou couches de nuages divers:

Explications ordinaires possibles:

Dans ces circonstances, tout objet dans le ciel placé quelque part entre ces couches nuageuses complexe peut être, pour l'oeil, "invisible" simplement parce qu'un nuage se trouve devant. Un avion, un oiseau, un hélicoptère, un ballon, ou n'importe quoi d'autre, passant dans ces nuages pourrait ne pas être vu.

L'objet ne semble pas pouvoir être un avion, mais seulement à première vue. Sur une durée de présence de 36 secondes, un avion pourrait paraître immobile. Un hélicoptère, un ballon, un montgolfière, eux, paraîtraient naturellement probablement encore plus appropriés comme objet immobile pendant 36 secondes.

Un tel objet caché par un nuage ne serait donc pas vu à l'oeil nu ou à la caméra opérant dans le spectre visible.

Mais si cet objet dégage la moindre chaleur, la caméra infra-rouge, elle, peut le détecter, et il apparaîtra sous la forme d'un "point lumineux."

Un ballon peut dégager de la chaleur. Un fois gonflé, le ballon est chauffé par la quantité de gaz sous forte pression qui l'emplit. Cette chaleur finit par se dissiper, mais peut persister un temps après le lâcher, et rien ne dit que ce point lumineux chaud est là depuis longtemps.

Un ballon lâché emporte littéralement de la "température au sol" vers le haut du ciel, plus froid par gradient thermique.

Beaucoup de ballons de mesures scientifiques sont recouvert d'un matériau aluminisé réfléchissant la chaleur du soleil. Un tel ballon pourrait être caché à la vue par certains des nuages mais exposé au soleil par au-dessus (il est 15:21).

Avions et hélicoptères peuvent produire une telle image, si leurs tuyères, chaudes, et leurs éjections de gaz chaud brûlés, sont dans la bonne direction par rapport à la caméra.

Une montgolfière pourrait flotter là au-dessus de nuages. Le brûleur d'une montgolfière et l'air chaud dans la montgolfière peuvent être captés par la caméra infra-rouge sans que la caméra optique ne permette de voir la montgolfière derrière les nuages.

Au bout des 36 secondes, la source chaude diminue et "disparaît" de l'écran. Ceci peut être causé par l'interposition d'une couche nuageuse plus épaisse ou plus dense supplémentaire, ou l'entrée d'un ballon, d'une montgolfière, ou autre, dans ou derrière une telle couche plus dense bloquant cette fois la diffusion du rayonnement chaud en infra-rouge.

Un nuage bas "A" peu épais peut suffire à masquer "l'OVNI" à la vision oculaire ou la caméra normale, mais pas à la caméra infra-rouge.

Un nuage "B" plus épais et plus haut peut se déplacer et venir masquer "l'OVNI" à la caméra infra-rouge, donnant l'impression qu'il "s'éteint" ou "disparaît sur place."

L'objet lui-même peut se déplacer "D" derrière le gros nuage "B".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 29 décembre 2004