Les témoins -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Documents concernant les témoins

Ethel Sims

(Ethel SIMS, Ethel Dunbar SIMS, Ethel Simmons SIMS, Ethel SIMMS, Emily SIMS, Emily SIMMS).

Pas de photo

S'il vous plait, avant de poser des questions ou d'envoyer critiques ou commentaires, veuillez lire ceci.

Biographie:

J'ai pu vérifier en dehors de toute littérature OVNI que le général William Hugh Blanchard (1916 - 1966) avait eu une épouse nommée Ethel Dunbar Sims, alias Ethel Simmons Sims, née le 28 février 1913, décédée à Fort Worth, Texas, en 1998 après avoir souffert de la maladie d'Alzheimer.

Voir par exemple: https://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=175759500

Dans les sources ci-dessous, son nom est continuellement mal orthographié.

Affidavits:

Il n'y a aucun affidavit par Mme Simms.

Interviews et déclarations publiques:

En construction.

Commentaires et notes d'enquêteurs:

Jerome Clark:

Seuls ceux qui n'ont pas vu le matériel ont été trompés. L'ancienne épouse du colonel Blanchard, Emily Simms, s'est rappelé: "Au début, il pensait que cela pourrait être Russe en raison des symboles étranges. Plus tard, il s'est rendu compte que ce n'était pas Russe non plus."

Aucune source n'est donnée par l'auteur.

Source:

Jean Sider:

Cet auteur dit que l'ancienne épouse du Général Blanchard, Emily Sims [sic], a déclaré que son ex-mari savait parfaitement que les restes de l'appareil qu'il avait envoyé à Fort Worth n'étaient pas ceux d'un ballon quelconque. Elle avait précisé: "Au début il pensa que l'objet pouvait être russe à cause des étranges symboles sur certains des débris. Plus tard il réalisa que cela ne pouvait pas être la bonne solution."

Aucune source n'est donnée par l'auteur.

Source:

Karl Pflock:

[...]

[...] La première femme de Blanchard, Ethel Simms, a déclaré au chercheur de Roswell William Moore que son mari "a d'abord pensé que ce pourrait être russe en raison des symboles étranges. Plus tard, il s'est rendu compte que ce n'était pas du russe non plus". (6)

[...]

(6) William Moore "Crashed Saucers: Evidence in Search of Proof" in MUFON Symposium Proceedings (Seguin, Tex.: Mutual UFO Network, 1985), p. 60; [...]

Source:

Mon commentaire:

C'est là un bon exemple de recherche de mauvaise qualité. Tout d'abord, le nom du "témoin" est constamment mal orthographié. Deuxièmement, il est évident que ce qu'elle a dit avait été tronqué, car elle a dit que ce n'était pas "non plus" du russe. "Non plus" ici signifie qu'une autre explication avait été considérée - mais on ne nous dit pas quelle était cette autre explication également rejetée. Extraterrestre? Ballon météo? Autre chose?

Ensuite, bien sûr, il faut être tout à fait aveugle à toute raison pour penser que si ce n'était pas du russe, c'était extraterrestre. Bien sûr que non. Cela signifie seulement que les symboles n'étaient pas russes. Des symboles d'extraterrestres n'auraient certainement pas été en russe, mais les symboles que l'on assure avoir existé sur des bandes de scotch des ballons Mogul n'étaient bien sûr pas en russe non plus, donc le témoignage ne donne absolument rien qui permette de discriminer entre la thèse "Extraterrestre" et la thèse "Mogul".

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 26 avril 2017 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 26 avril 2017.