Les témoins -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Documents concernant les témoins

Ann Harris LaFeir Bossack

(Ann HARRIS, Ann HARRIS LAFEIR BOSSACK, Ann BOSSACK).

Pas de photo

S'il vous plait, avant de poser des questions ou d'envoyer critiques ou commentaires, veuillez lire ceci.

Biographie:

Ann Harris se présente comme la fille de Richard Clayton Harris, Jr., retraité de l'US Air Force avec le grande de Major, et qui aurait été selon elle Inspecteur Budgétaire et Fiscal lors de l'incident de Roswell.

Affidavits:

Interviews et déclarations publiques::

Ann Harris wrote the following on her own website at: http://www.ufolab.info/ann.htm

4 juillet 1947: Le jour où Roswell, Nouveau-Mexique, est devenu la Mecque pour les enquêteurs OVNIS. Le jour où le gouvernement des Etats-Unis a commencé l'une de ses plus longs et plus important dissimulation. Papa était au coeur de ça. J'avais près de six mois.

Au titre d'Inspecteur Budgétaire et Fiscal, il s'agissait d'attribuer les fonds nécessaires au nettoyage et à la dissimulation d'un vaisseau spatial écrasé au nord de Roswell, devenu l'incident de Roswell. Papa a alloué les fonds pour payer le logement et la nourriture pour le personnel supplémentaire, et le carburant supplémentaire pour les vols imprévus vers le terrain d'aviation de Fort Worth, au Texas, puis à Wright Patterson Field près de Dayton, dans l'Ohio.

Papa a eu la chance de voir les corps. Mais il n'avait pas beaucoup d'estomac. Comme il s'approchait de la porte de la morgue, l'odeur l'a fait fuir.

Cependant, il a mentionné dans une interview en 1997 avec Kevin Randle pour Strange Universe, qu'il s'agissait, en fait, d'un vaisseau spatial qui s'était écrasé près de Roswell en 1947.

A la suite de cette interview, qui a été diffusée le 12 février 1997, papa a été tué dans sa maison d'Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Papa avait 82 ans. Les circonstances de sa mort sont très étranges, en effet. Etant confiné et utilisant un déambulateur, il était inhabituel que le déambulateur ne soit pas près de lui. Il y avait un trou de six pouces dans le mur d'adobe; son crâne était écrasé à l'arrière et son cou cassé. Le département de police d'Albuquerque et l'enquêteur médical ont déclaré que le trou était causé par sa chute d'une hauteur debout. Mais qu'est-ce qui a fait les bleus pourpres sur son front et son visage? Pourquoi son corps a-t-il été trouvé à dix pieds de ce trou dans le mur? Pourquoi y avait-il du sang sur le tapis, sur le canapé et sur le téléphone? Pourquoi ses pantoufles ont-elles été trouvées à l'extrémité opposée de la pièce, dans la salle à manger, sur les côtés opposés de cette pièce? Rien de tout cela n'a été mentionné dans le rapport de la police ou dans le rapport du coroner. Une autre question: pourquoi les agents de la CIA ont-ils enquêté avec l'APD?

J'ai eu un intérêt toute ma vie pour les OVNIS et les Visiteurs parce que je suis née à Roswell en 1947, et parce que mon père était directement impliqué dans l'incident de Roswell.

Toute ma vie, j'ai demandé à papa de me parler de ce qu'il a vu. Il se penchait vers le bas, me regardais en face et criait: "On nous a dit de l'oublier. Cela ne s'est jamais produit."

Mais je n'ai jamais cessé de lui demander.

En 1996, j'ai ouvert une petite entreprise dans Old Town Albuquerque, appelée UFO LAB. C'était un énorme succès pour un tel petit magasin. Ensuite, la femme du producteur free-lance, Mme John Grace, a trouvé le UFO LAB. Elle a amené John lors de sa visite suivante et il a demandé à faire une interview alors que UFO LAB était le seul de son genre au monde à cette époque. Au cours de l'interview, j'ai expliqué ce qui concernait mon père et de mon intérêt de toute ma vie pour ce sujet. J'ai été choqué quand papa a été d'accord pour être interrogé par Kevin Randle pour Strange Universe. L'émission s'est bien déroulée. J'étais plutôt contente. Elle a été diffusé pour la première fois le 12 février 1997. Et Strange Universe a diffusé notre émission toute l'année en l'honneur du 50e anniversaire de l'incident de Roswell. Environ une fois par semaine, des clients entraient dans l'UFO LAB et me disaient avec enthousiasme qu'ils m'avaient vu à la télévision la veille. La vie était amusante.

Le 13 août 1997, mon frère m'a appelé pour me dire que notre père était mort. Il était décédé depuis environ 12 heures lorsque son soignant l'a trouvé et a appelé le 911.

Moins d'un mois plus tard, Stanton Friedman m'a présenté à Dennis Bossack le 9 septembre 1997. Ce fut un coup de foudre. Nous nous sommes mariés le 27 décembre 1997. Même si Dennis et mon père ne se sont jamais rencontrés, Dennis l'honore, et moi aussi, en se référant à papa comme son beau-père. Nous avons déménagé et nous sommes installés sur la côte Est le 14 janvier 1998, à Hope Valley, Rhode Island, le 27 mars 1998.

En septembre 1999, des plans ont été lancés pour réouvrir l'UFO LAB à Richmond, Rhode Island. La grande ouverture de notre musée, centre d'information et boutique de cadeaux a commencé la semaine du 22 novembre 1999. Stan Friedman était présent pour la signature d'un livre et des discussions avec les clients. Bien sûr, il a charmé tout le monde, comme d'habitude. Avec beaucoup d'autres personnes célèbres, Stan a également été invité à notre émission de radio, DNA LIVE RADIO qui était diffusée le dimanche, de 6 à 10 heures, sur WBLQ, 88.1 FM, Westerly, Rhode Island. Notre dernière émission a eu lieu le 2 décembre 2001, mais nous ferons une émission de radio internet après notre installation au Nouveau-Mexique.

Ann Bossack

Source du texte ci-dessous: http://www.mysteriesofthemind.com/guests.htm

Bossack, Dennis et Ann, co-animateurs de DNA LIVE, diffusé tous les dimanches de 6h00 à 10h00 (heure normale) sur WBLQ 88.1 FM. Dennis a récemment pris sa retraite d'une organisation privée top-secrète qui a surveillé le gouvernement et des groupes subversifs correspondants et rédige actuellement le premier des trois livres sur cette agence et ses expériences avec les Visiteurs. La femme de Dennis, Ann, est la fille du défunt Richard Clayton Harris, Jr., Agent Discal et Budgétaire de Roswell Army Air Field, 1947. Le père d'Ann est mort mystérieusement après une interview avec Kevin Randle diffusée sur Strange Universe, dans laquelle il a mentionné qu'il s'agissait bien q'un vaisseau spatial qui s'était écrasé près de Roswell en 1947. www.ufolabri.com et dennis@ufolabri.com

Commentaires et notes d'enquêteurs:

Bwlow: excerpts from "The outsider", a section by Chris Wright on the "Phoenix.com News and Features" website at http://www.bostonphoenix.com/boston/news_features/other_stories/multipage/documents/00984677.htm

L'Outsider

A une époque chouchou de la communauté des OVNIS, Dennis Bossack est maintenant décrit comme "la pire chose qui lui soit arrivée". Où s'est-il égaré?

PAR CHRIS WRIGHT

[...]

En 1997, Dennis [Bossack] a renforcé son statut dans le domaine des OVNIS encore plus quand il a rencontré et a épousé une femme nommée Ann Harris. Quand Dennis a rencontré Ann, elle possédait un emporium de l'ère spatiale appelé Laboratoire des ovnis à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. L'une des seules entreprises de son genre à l'époque, le laboratoire a obtenu une publicité nationale. Il semblait être la base idéale pour que Dennis Bossack diffuse ses théories Omega dans le monde.

Mieux encore, Ann avait des qualifications impeccables. Elle est originaire de Roswell, Nouveau-Mexique, la Mecque du mouvement OVNI. Son père, Richard Clayton Harris Jr., était stationné au terrain d'aviation de Roswell en 1947, l'année où un engin spatial se serait posé là-bas. A titre d'agent du budget, dit Ann, le lieutenant Harris a attribué les fonds pour le nettoyage et la dissimulation du site du crash. En 1997, le spécialiste des OVNIS Kevin Randle a enquêté sur les affirmations de Harris pour l'émission de télévision Strange Universe et les a qualifiées de "crédibles". Dans la communauté des OVNIS, c'est le plus prche d'une validation que vous êtes puissiez obtenir.

Ann a également compté Stanton Friedman - l'un des enquêteurs les plus respectés du domaine des OVNIS - parmi ses amis. En effet, c'est Friedman qui a d'abord présenté Dennis à Ann. Le couple insiste cependant sur le fait que leur mariage était plus une question d'intervention divine - ou du moins d'un autre monde -. "Quand le Créateur a formé les fondements de la terre", dit Ann, "il m'a désigné pour Dennis et Dennis pour moi".

En tout cas, les deux partagent une chose en commun: ils ont une obession de toute une vie pour les choses qui passent dans la nuit. Et, que vous croyiez ou non à leur compte rendu de la nuit qu'ils ont vécu, la façon dont ils racontent l'histoire prête crédit à l'affirmation d'Ann selon laquelle ils sont "un couple de paradis".

[...]

Le musée du laboratoire OVNIS n'est en fait pas vraiment un musée, du moins pas au sens traditionnel du mot. C'est une représentation visuelle de la vision du monde des Bossacks: un version du phénomène OVNI fascinante, idiosyncrasique, et même gonzo. "L'histoire telle que nous la connaissons est erronée", dit Ann en tirant sut une cigarette. "Il y a plus d'informations ici que vous ne pouissiez en trouver ailleurs sur terre".

Sur ce point, elle a tout à fait raison. A la suite d'une brève visite du musée, je suis dirigé par une autre porte dans une pièce arrière, où, entouré de jarres de beurre d'arachide, de matériel informatique et de paraphagérie d'OVNI, Dennis et Ann Bossack me racontent des histoires que je suis sûr de ne pouvoir entendre nulle part ailleurs sur terre. Ou peut-être dans tout l'univers.

L'agence OMEGA est la force de sécurité du gouvernement universel. Le gouvernement universel se compose de 752 planètes avancées autour de l'univers connu", explique Dennis, se prépare à se lancer sur un terrain qu'il a clairement parcouru plusieurs fois auparavant. "J'étais le directeur de l'agence ici sur terre".

Ce sujet dure environ quatre heures, et Dennis ne se dévie pas une fois de son récit. En effet, la chose vraiment impressionante à propos de ses histoires est qu'elles sont à la fois incohérentes et cohérentes. Posez à Dennis une question sur le détail le plus minutieux de ses jours à Omega, et il déclenchera une réponse avant que l'on puisse cligner des yeux dans l'incrédulité.

L'histoire commence à New York, au début des années 1970, lorsqu'une paire de représentants Omega s'approcha de Dennis pour l'inviter à travailler pour l'agence. "Les hommes en noir, c'est ce qu'ils ont l'air d'être", dit-il. "Des chemises blanches, des pantalons noirs, une veste noire, une cravate noire. Ils ont frappé à la porte de mon appartement. J'ai dit: "De quoi diable parlez-vous?"

Une visite au quartier général d'Omega, cinq miles sous le désert du Nouveau-Mexique, a dissipé ses doutes. "C'était incroyable", dit-il. "Le premier endroit auquel nous sommes allés était la cafétéria. Elle faisait l'objet d'un éclairage blanc, impeccablement propre, un éclairage indirect partout. Ils avaient n'importe quelle sorte de nourriture que vous vouliez manger, de la nourriture de Zeta aussi. Ils avaient cette nourriture mangue-banane qui est très douce. Je suis diabétique, et je pouvais la manger."

Après avoir rencontré le chef d'Omega, Dennis a accepté de rejoindre l'agence. Il a fini par travailler là-bas, dit-il, depuis 28 ans, comme un de ses 15 directeurs. Son travail principal était de superviser l'exploitation quotidienne de l'installation souterraine, où des centaines de terriens et de visiteurs extraterrestres travaillaient côte à côte pour préparer la planète pour le jour où Omega prend le relais. "C'était une vie très agitée", dit-il, "très long. J'ai manqué à beaucoup de fonctions familiales".

Dennis est "semi-retraité" d'Omega depuis 1997, mais il a encore un rôle dans l'organisation. Il est, selon ses propres mots, une sorte d'homme de relations publiques. Même si Dennis regrette le mode de vie Omega. "C'est une grande famille là-bas", dit-il. "Tout le monde surveille tout le monde." Il manque particulièrement son amie Aviel, la Réticulienne qui dévore les hamburgers.

Aviel travaille toujours à Omega en tant que biologiste, spécialisée dans l'étude des émotions humaines. En fait, ce n'est pas tout à fait exact - elle étudie les émotions terrestres. Aviel est elle-même un être humain, tout comme tous les visiteurs. Elle ne représente plus que 200 millions d'années de plus que nous.

Pour Aviel, les terriens sont comme des nourrissons. Elle nous trouve difficiles à comprendre. Nous la rendons triste. Elle avait l'habitude de questionner Dennis pendant des heures, posant questions après questions sur nos méthodes agressives et guerrières. "Pour elle, c'était comme regarder le passé", dit-il. "Sa planète a effectivement eu 12 guerres mondiales avant qu'ils ne mûrissent. Mais elle n'a rien vu de cela. Regardez comme la terre ressemble à l'ancien Zeta".

Le plus souvent, les conversations de Dennis et Aviel portaient sur des sujets plus mondains, comme la famille et le travail. Aviel a un mari et deux enfants sur Zeta, dit Dennis, et "l'un ou l'autre week-end", elle s'y rend pour une visite. Parfois, Dennis allait avec elle.

"Ce n'est qu'en réalité qu'un voyage de 15 minutes", dit-il. "Ce machin décolle de zéro à 10 fois la vitesse de la lumière, et vous ne savez pas que vous le faites. Vous ne devez pas être assis avec une ceinture. Vous ne devez pas être assis".

Cela fait longtemps que Dennis est allé à Zeta, et ça fait longtemps qu'il n'a pas vu Aviel. "Nous communiquons toujours télépathiquement", dit-il, "mais ce n'est pas pareil". Le jour de la retraite de Dennis, Aviel a démontré son respect pour lui en violant un tabou Réticulien. "L'une des choses qui m'a le plus surpris après 25 ans de travail avec Aviel", dit-il, "j'étais le seul à être parti et j'ai eu un câlin. Pour elle, tout type de contact est sexuel, mais elle doit prendre cela et le transformer en un geste de la terre pour dire au revoir."

"Ils ne se serrent même pas la main", ajoute Ann, sans un soupçon de jalousie.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 avril 2017.