La presse -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Les journaux de 1947

Disques trouvés, et observations de disques, juillet 1947:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal The Abilene Reporter, Abilene, Texas, USA, page 1, le 8 juillet 1947.

Scan


Fragments de deux disques volants signalés trouvés, d'autres vus

Par l'ASSOCIATED PRESS

Deux disques volants ont été retrouvés au Texas et au moins un fait l'objet d'une enquête par des officiels militaires, tandis le nombre total de Texans prétendant avoir vu les objets mystérieux passait la barre des 50 hier.

Les disques ont été trouvés sur une plage à Trinity Bay, Houston, et près de Hillsboro.

Le Houston Chronicle a déclaré que beaucoup de mystère a entouré celui trouvé près de là par Norman Hargrave, un bijoutier, ce dimanche.

Il a d'abord signalé qu'il avait trouvé le disque en aluminium flottant près de la plage alors que lui et sa femme marchaient. Il l'a décrit minutieusement, en donnant même une inscription qu'il portait.

Aujourd'hui, il a dit que c'était une blague, mais le Chronicle, après une vérification approfondie, a déclaré: "il y a des faits mystérieux contenus dans son premier rapport (Hargrave) qui donne du crédit à son récit".

Hargrave a d'abord déclaré que le disque portait ce libellé: "Secret militaire des Etats-Unis d'Amérique, Force Aériennes de l'Armée M4339658. Toute personne qui a endommagé ou révélé la description ou la localisation de ce missile sera soumise à des poursuites par le gouvernement américain. Appelez collectivement à la fois, LD446, Dépot des Forces Aériennes de l'Armée, Spokane, Wash." Il a dit que les mots "non explosif" étaient également portés.

(A Spokane, le colonel Frank D. Hackell, commandement du Spokane Air Depot, a déclaré à l'Associated Press qu'il ne "savait rien" à propos de la découverte d'un disque volant sur la côte du Golfe du Texas, sinon que son bureau de relations publiques avait reçu un appel du Houston Chronicle.)

Le deuxième disque volant a été rapporté par Bob Scott, un fermier vivant à deux milles et demi à l'ouest de Hillsboro. Il a dit que le disque est tombé sur son domicile vendredi, et qu'il ressemblait à une soucoupe. Il a dit qu'il était tellement brillant qu'il ne pouvait pas le regarder très longtemps.

Il a dit qu'il avait peur que les gens croient qu'il "pousse son imagination trop loin" et qu'il n'en a parlé à personne d'autre que sa famille jusqu'en hier.

Puis il a informé O. F. Kissick et Joe Gerick, de Hillsboro, qui sont allés sur le terrain et ont enquêté. La plupart de la chose avait fondu, disaient-ils. Gerick a déclaré qu'une pièce ressemblait à du papier d'aluminium, mais quand il l'a ramassé, il semblait être du celluloïd.

Le jeu de repérage des "soucoupes volantes" s'est élargi hier pour inclure le Massachusetts et le Vermont, alors que les histoires sur les disques ont continué à tourbillonner aussi rapidement que les objets eux-mêmes.

Les explications des phénomènes vont de la théorie selon laquelle ils étaient des missiles volants commandés par radio envoyés par les scientifiques militaires des USA à la suggestion qu'ils pouvaient être simplement la lumière du soleil réfléchie sur les réservoirs d'ailes des avions à propulsion à réaction.

A. B. Cross de Chattanooga, Tennessee, horloger de 34 ans, a annoncé qu'il avait inventé la "soucoupe volante" et l'avait proposée au service de la guerre en 1943, mais son idée avait été rejetée comme non réalisable "à l'heure actuelle."

Une femme de Spokane, Wash., a insisté sur le fait que les objets qu'elle a vus étaient "à peu près de la taille d'une maison de cinq pièces," mais une femme de Clearwater, en Floride, a déclaré que les disques qu'elle observait ressemblaient à des "moules à tarte."

Les rapports du Massachusetts et du Vermont ont porté à 40 le nombre d'états dans lesquels les objets ont été observés.

Des rapports persitstant disaient que l'armée examinait les phénomènes, mais le général Carl Spaatz, commandant des Forces Aériennes de l'Armée, a déclaré qu'à sa connaissance l'AAF n'envisageait pas de chercher les soucoupes.

La Navy et la commission de l'énergie atomique ont déclaré qu'elles n'avaient aucun rapport avec le mystère.


DETROIT, 7 juillet - (UP) - Le sergent de police Arthur Smiths a téléphoné au siège aujourd'hui et a crié: "Mon chien setter vient just de pointer quatre de ces disques volants".

"Ouais, qu'est-ce que tu fais à ce sujet?" demanda Charles Martin.

"J'ai sorti mon fusil et j'ai tiré dessus", a crié Smith, "et il n'y en avait plus eu que trois".

Disques vus ici à Winters, Snyder

Des objets volants mystérieux ont été signalés dans les cieux d'Abilene, Winters et Snyder lundi.

Mme Cap Newman et son petit-fils, James Williams, 1534 Grape, ont indiqué avoir aperçu un "disque volant" à 19:10, accélérant vers l'est à une altitude estimée à 2.000 pieds.

"Mon petit-fils marchait quand il a aperçu le "disque," a déclaré Mme Newman. "Il a attiré mon attention et je l'ai vu pendant quelques secondes avant qu'il ne sorte de la vue."

Mme Newman a déclaré que c'était oblong "comme un plat à viande." Le soleil descendait juste et, à la place d'un objet d'une couleur argentée, comme on l'a signalé dans de nombreux cas, il avait une apparence sombre.

* * *

A Winters, H. L. Crowe, pilote local et directeur de l'aéroport de Winters, a déclaré qu'il a vu un objet argenté ressemblant à une boule oblongue suspendu immobile dans le ciel sur sa maison à 12:45. Il semblait ête à plusieurs milliers de pieds de haut, et son diamètre semblait aussi large que l'envergure d'un avion de bonne taille.

Ce que Crowe a vu a été corroboré par son cousin, Eugene Wright de Frederick, Oklahoma. Crowe a appelé Wright à l'extérieur et sans suggérer ce qu'il avait vu, lui a demandé s'il voyait quelque chose d'inhabituel dans le ciel.

Crowe a déclaré que, après avoir été suspendu pendant deux ou trois minutes, l'objet s'est déplacé lentement vers le nord-est et a disparu. Il a dit qu'il s'est déplacé contre le vent. Il était certain que ce n'était pas un avion, un oiseau ou un nuage.

* * *

J. E. Hardee, qui vit à trois miles au sud-ouest de Snyder sur la route d'Ira, a observé neuf soucoupes allant dans une direction sud-ouest à vitesse rapide. Il a dit que l'une s'est désintégrée au sud de sa maison, se brisant en cinq ou six morceaux et fondant.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 juin 2017.