Vos observations -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Vos observations:

Voir ici pour des informations sur les rapports.

UNE "ROUE" ET UN "RECTANGLE" LUMINEUX SUIVENT UNE VOITURE, FRANCE 1996:

Indications de base:

Numéro:
FR0253
Rédigé le:
21 mars 2008
Reçu le:
21 mars 2008
Publié le:
25 mars 2008
Date d'observation:
6 décembre 1996
Lieu d'observation:
France, Nord, [Hameau]
Langage original:
Français
Rapporté au moyen de:
Courier électronique
Informations retirées:
Nom, prénom, adresse électronique, nom du hameau
Enquête, informations additionnelles:
Non
Explication:
Non recherchée

Le rapport:

Sujet: rapport
Date: 21 mars 2008
De: [prénom féminin] [nom] [adresse]@hotmail.com

Bonjour,

Je viens de découvrir votre site. Mon observation est ancienne et à part quelques personnes de mon entourage et un appel à la gendarmerie j'avais décidé de garder "mon aventure" dans ma mémoire même si j'y pense de temps en temps et pense avoir trouver une solution possible à ce qui m'est arrivé.J'ai 60 ans et suis chef d'entreprise. Le 6/12/1996 à 2h du matin je rentrais de Toulouse vers [Hameau] (Nord ) pour rejoindre mon habitation située au sortir d' un hameau de quelques habitants en pleine campagne. Le temps est humide et il a plu, la nuit est noire. A 2 km de ma destination, je quitte la nationale et amorce une petite route de campagne étroite et ascendante. A ce moment précis j'observe l'horizon (qui est constitué d'un butte) je l'aperçois très lumineux et pense qu'une autre voiture arrive dans le sens opposé. La route est étroite, bordée de champs et je n'ai aucune visibilité, aussi j'éteins mes plein phares. Deux lacets, plus loin je me trouve devant une immense roue avec un tranche assez haute, parsemée de rectangle plus lumineux que la roue; celle-ci m'apparaît avoir la luminosité d' un néon non aveuglant mais d'une matière bizarre, type "buée ou coton", cette roue avance très lentement tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Au moment où je la vois je suis en hauteur par rapport à la route qui va redescendre. A ce niveau, il y a deux habitations de chaque côté. Je peux donc voir que cette observation est basse par rapport à la route, je dirais 6/7 mètre et sa grandeur me paraît être plus importante en largeur que la maison à droite soit 9/10m. Je perds mon observation car il y a un léger virage à gauche et quand je récupère l'endroit de ma vision,
je ne vois plus rien. La route descend et tourne vers la droite longeant un ruisseau sur 20 m là, je vois au-dessus d'un grand arbre au bord du ruisseau et avant le petit pont que je dois franchir pour continuer ma route, je vois donc, un rectangle fixe et lumineux comme posé sur l'arbre (5/6m sans certitude), il est de dimension bien moins importante que la roue, j'en déduis que la distance est plus éloignée même s'il paraît posé sur l'arbre. Très surprise, intrigée et pas rassurée du tout, je décide de faire comme si je n'avais rien vu et ne marque aucun changement de vitesse, ni regard quand je passe devant l'arbre à quelques mètres. Je m'engage sur le pont laissant sur ma droite cette "chose lumineuse". C'est alors que brusquement elle apparaît à ma hauteur sur ma gauche sous la forme d'une roue ou disque tournant à une vitesse ultra rapide et suivant ma trajectoire. Sur le coup de la frayeur je cale mais j'ai une voiture diesel, je n'entends rien sauf le moteur que je fais redémarrer illico et continue à rouler vers la rue principale du hameau. Sur ma gauche où se trouve la vision, c'est un champ vide, labouré; le long de la route il y a des poteaux et des fils (téléphone? electricité). Je jette des coups d'oeil sur cette chose qui suit ma route à faible hauteur par rapport au champ (2/3m maxi) et j'ai très peur car je sais que ma maison est isolée par rapport au hameau; je n'ai qu'une envie c'est m'enfermer chez moi. Soudain je vois cette roue lumineuse prendre de la hauteur et se diriger vers moi passant au-dessus des fils le long de la route. Paniquée, je freine car ma seule pensée est de ne pas me laisser survoler par cette chose lumineuse, je ne sais pas pourquoi, c'est stupide, mais la situation était anormale pour moi et je me sentais en danger. La roue passe devant moi à une altitude d'à peu près 8 m filant vers la droite en vol ascendant , elle disparaît de ma vision. Je traverse le hameau et ses quelques maisons de chaque côté de la route, l'église, la mairie et je pense que je vais me retrouver isolée de nouveau sur un morceau de route (bordée de champs et à découvert) avant d'atteindre ma maison située à l'angle d'un croisement de deux routes de campagne.

Tout en conduisant j'essaie d'observer le ciel qui est bien noir, je ne vois rien, au loin j'aperçois l'ombre de ma maison (entourée d'un grand parc), j'arrive devant son portail. Entre le portail et la maison il y a 20 m d'allée avant de pouvoir garer la voiture dans un hangar sur le côté de la maison.

C'est une très vieille maison et le portail n'est pas automatique, la maison est perpendiculaire au portail ; je dois descendre deux fois de la voiture pour ouvrir et fermer le portail. Je n'observe rien dans le ciel autour de moi, la vue est dégagée et j'ai une vision de 180° devant moi à partir du portail et en direction du hameau. Je remonte l'allée et au bout de 10 m je tourne sur la droite pour longer la maison et aller me garer ; là c'est le choc, en face de moi, perché à nouveau au-dessus d'un arbre du parc (qui fait 2 hectares) à une distance de 20 m je vois le rectangle lumineux. Je perds mes moyens, de plus l'alarme de la maison se déchenche ce qui accentue ma frayeur, je laisse la voiture devant la porte de la maison, moteur allumé et m'engouffre dans la maison. Je n'ai pas honte de dire que j'étais très effrayée; je reprends mes esprits au bout de quelques minutes et entrebaille la porte pour jeter un coup d'oeil en direction de l'arbre et je vois comme un flash comme une lampe qui s'éteint.

J'ai passé une nuit sans sommeil et est immédiatement écrit ce que je venais de vivre en faisant des croquis des deux aspects de mon observation : une roue ou un disque, et un rectangle, les deux lumineux mais non aveuglants. Le lendemain matin à la première heure, j'appelais la gendarmerie locale qui m'a conseillé d'appeler l'armée de l'air. Je n'ai rien fait car je ne voulais pas passer pour une folle et avoir de complications dans ma vie.

J'ai donc réfléchi à ce que cela pouvait être. Compte-tenu de la proximité de l'observation, du lieu, de son apparence, j'ai pensé que la seule possibilité était une projection hologrammique par des petits plaisantins qui se seraient situés en haut d'une butte qui domine le hameau où se trouve une sorte de manoir; de ce point on peut avoir une vision de 180° ce qui correspond exactement au trajet que j'ai fait et qu'a fait l'objet lumineux. Mais je crois savoir que l'équipement pour projeter des hologrammes de cette taille doit être important, donc couteux.

Huit jours plus tard, une irritation est apparue au niveau de mes paupières et sous les yeux, d'abord rouge et douloureuse puis la peau est devenue dure et a desquamé comme si je m'étais brulée. Cela a duré plus de 15 jours. J'attribue cela au choc que j'ai eu.

Je souhaite ajouter mon observation aux autres de votre site et avoir confirmation sur les hologrammes de cette taille et la possibilité pour des particuliers d'utiliser ce type d'équipement.

Je souhaite aussi que mon e.mail reste confidentiel, je vous en remercie; je me sens obligée d'ajouter que je ne prends jamais de médicaments, ni autres substances, et ne bois pas d'alcool. J'ai eu une vie de salariée dans le domaine aéronautique et spatial et essaie de rester les pieds sur terre par rapport à ce que j'ai vu.

Note: Je connais beaucoup de chose au sujet de la projection d'hologrammes et ait vu l'équipement nécessaire et les conditions nécessaires dans plusieurs expositions professionnelles et publiques et ayant discuté avec plusieurs professionnels dans ce domaine. Il est totalement impossible en 1996 que n'importe quelle projection d'hologramme ait pu être effectuée dans la campagne par n'importe qui, même si la figure projetée avait été immobile; des "hologrammes mobiles dans le ciel" sont encore moins possibles, même de nos jours (2008).

L'holographie, c.-à-d. l'enregistrement d'images à trois dimensions, a été inventée en 1947 par le physicien hongrois Dennis Gabor mais c'était seulement un concept breveté, qui est devenu réalisable seulement dans les années 60 quand le laser a été inventé. Les premiers hologrammes de "faible qualité" sont apparus en 1962, montrés lors d'expositions publiques à l'intérieur de musées, et étaient monochromes (rouge) puisque les à rubis produisaient alors seulement de la lumière rouge.

L'holographie emploie un faisceau laser de référence qui est combiné avec la lumière de la scène ou de l'objet. Quand ces deux faisceaux sont cohérents, ce qui exige une stabilité parfaite de l'installation, l'interférence optique entre le faisceau de référence et la lumière de l'objet, dus à la superposition des ondes lumineuse, produit une série de franges d'interférences qui peuvent être enregistrées sur du papier photographique standard. Ces franges forment une sorte de réseau de diffraction sur le film qui est appelé l'hologramme. Quand ce réseau enregistré est par la suite de nouveau éclairé par un faisceau de référence, le faisceau lumineux original de l'objet est reconstruit, produisant une image en 3 dimensions.

L'holographie dynamique, c.-à-d. la projection d'une suite de plusieurs hologrammes, produisant l'effet d'un film en trois dimensions exige évidemment également la stabilité parfaite de l'installation, et des ressources informatiques énormes, bien au-delà de la portée de n'importe quel farceur en 1996. Même si des farceurs avaient eu l'équipement, ce qui était impossible, la projection aurait été confinée à l'endroit où l'équipement aurait été installé et ne n'aurait absolument pas pu se déplacer d'un côté à l'autre d'un hameau.

Vers: Autres rapports d'observations.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 mars 2008