Journaux 1960-1969 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LES MARTIENS DANS LA PRESSE CANADIENNE, 1968:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Tribune de Sherbrooke, Sherbrooke, Canada, page 1, 23 septembre 1968.

Soucoupe volante et martien à Coaticook?

COATICOOK. -- Le témoignage de deux jeunes filles qui ont prétendu avoir aperçu un martien, près du High School de Coaticook, a semé la panique chez plusieurs enfants de cette ville en fin de semaine. Un garçonnet, André Bolduc, est entré chez lui effrayé et en larmes. Par ailleurs, une fillette a refusé de coucher seule dans sa chambre comme à l'habitude, parce qu'elle avait peur.

Scepticisme

Même si samedi soir, vers 8 heures, une foule de près de 50 personnes s'étaient massées près du High School parce que l'on prétendait voir à nouveau l'explorateur venu d'un autre monde, la majorité des gens demeurent sceptiques. Samedi, la police municipale a été demandée sur les lieux, car disait-on, "l'envahisseur"était sur le toit de l'édifice." Les constables René Marcoux et Gille Sauvageau ont fait l'enquête. Selon M. Marcoux, le phénomène s'expliquerait du fait que les lumières d'un garage, situé près de cette école reflétaient sur une girouette qui se trouve sur le toit. Cependant, il semble d'après des témoins que la chose eut été possible. La majorité des personnes interrogées ont souligné avoir aperçu un objet qui émettait des "flashes" oranges, rouges et verts. Certains disent avoir vu cet objet qui ressemblait à une étoile se déplaçant en rond avant de disparaître ou s'immobiliser.

La petite Sharley Green a déclaré: "Il était vers 9h.30, j'ai vu une face verte qui n'avait ni nez, ni de bouche, ni de cheveux." Elle prétend que le bonhomme émettait des lueurs intermittentes. pour sa part, la petite Fabienne Champagne a déclaré n'avoir vu que les arbres bouger mais elle est certaine qu'un martien s'y trouvait. Pour sa part, Jacques Lessard a déclaré avoir vu une grosse boule orange, grise et verte faire deux tours et disparaître. Selon lui, un anneau entourait l'objet. C'est de cet anneau qu'émanaient les clignotements.

Les traces

Par ailleurs, des traces ont été montrées. Il s'agirait des traces laissées par "l'envahisseur." Ces traces sont d'environ un pouce de large, six pouces de longueur. Les marques sont éloignées de cinq pouces. Cependant, certains croient qu'il peut s'agir de traces faites par une tondeuse mais à cet endroit l'herbe n'avait pas été tondue. Par ailleurs, un témoin qui s'est rendu deux fois sur les lieux a pris note qu'à un jour d'intervalle, il y avait une trace de plus.

Les rumeurs

Les rumeurs des plus sérieuses aux plus fantaisistes ont circulé à Coaticook. Certains voulaient même qu'un poste de radio de Sherbrooke ait annoncé à ses nouvelles qu'une femme qui s'était penchée sur la rampe de sa galerie pour voir la soucoupe était tombée en bas et avait succombé à ses blessures. D'autres disaient que plus de 100 personnes s'étaient massées à l'aéroport de Sherbrooke pour voir un tel objet. Ces rumeurs démontrent un peu l'état d'esprit qui régnait dans certains milieux. Chose certaine, tous ceux qui disent avoir vu la soucoupe volante seraient prêts à jurer que c'est la vérité et comprennent très mal que les malheureux qui n'ont pu avoir "cette vision" ne les croient pas. Hier soir, près de 80 enfants s'étaient massé près du High School et dans différents champs de Coaticook pour surveiller ce qui se passerait. Sous la direction de Pierre Bolduc, Jacques Lessard et Pierre Fournier, les jeunes gens surveillaient avec des lumières de poches et communiquaient entre eux par Walkie-talkie. Ils étaient indignés du scepticisme de plusieurs et surveillaient avec attention tous les mouvements qui leur semblaient suspects. Par ailleurs, plusieurs observaient le ciel.

Dernière trace

Par ailleurs, Jacques Lessard a également conduit le représentant de La Tribune dans un champ de M. Boivin, où l'herbe a été écrasée. Il s'agit d'un cercle d'environ 42 pieds de diamètre.

UN EXPERT DEMEURE SCEPTIQUE MAIS NE LAISSE PAS TOMBER "L'AFFAIRE"

COATICOOK. -- M. Jean Dicaire, du Saucer Institute of Research, de Montréal, a déclaré qu'il est très sceptique quant à la véracité de l'apparition d'un Martien à Coaticook. L'expert en la matière a tenu à souligner que tous ces commentaires sont personnels et n'engagent rien de l'Association dont il est membre. Selon M. Dicaire, la trace de l'endroit où se serait poser l'engin parait avoir été faite de main humaines. Selon lui, s'il y avait eu une soucoupe volante, la terre aurait été foulée et non creusée. De toutes façons des mesures ont été prises pour tirer l'affaire au clair. Des photos et des questionnaires, qui une fois remplis, seront envoyés, aux autorités qui étudieront le dossier.

Ridicule

"Même si cela a l'air ridicule et que l'on pense se faire traiter de niaiseux, au moment où des gens croient avoir pris connaissance d'un tel phénomène devrait alerter les autorités compétentes", de dire M. Dicaire. Questionné sur le problème posé par l'apparition de soucoupes-volantes, M. Dicaire a déclaré que personnellement il croit à l'hallucination collective. "Cependant, dans de tels cas, lorsqu'il y a plus de cinq à dix personnes, il y en a toujours une ou deux qui ont vu quelque chose de différent. Quand tous les témoins disent exactement la même chose, il serait impossible qu'il s'agisse alors d'hallucination collective" d'ajouter M. Dicaire.

M. Dicaire a aussi déclaré que personnellement il ne croit pas que les soucoupes-volantes soient le produit ou des États-Unis ou de la Russie, car ces pays ne seraient pas encore assez puissants scientifiquement pour construire des engins qui pouraient évoluer à de tels vitesses et sans bruit.

Charroux

M. Dicaire croit que les visiteurs viendraient de Vénus. Il a expliqué qu'il a été influencé par les théories de Robert Charoux, théories qui veulent qu'au moment où l'Atlantique a été immergée les gens de la terre aurait pu prévoir la catastrophe et aurait abandonné la terre pour Vénus. Ceux-ci tenteraient maintenant de revenir à leur terre natale. Pour ceux que la chose intéresse cette théorie est exposée dans le livre: "Histoire inconnue des hommes depuis 10,000 ans". M. Dicaire croit personnellement dans deux théories soit qu'il s'agit de patrouille de l'espace ou ce sont des gens d'une autre planète qui veulent entrer en contact avec nous. M. Dicaire a fait remarquer qu'il se poursuit actuellement des recherches afin de pouvoir communiquer avec eux par télépatie [sic]. De toute façon, selon M. Dicaire, si la chose est vraie, il y aura encore des apparitions.

Voir le dossier sur ce cas ici.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 2 juin 2007