Dans la presse -> Kenneth Arnold -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'observation de Kenneth Arnold

L'observation de Kenneth Arnold dans la presse

L'article qui suit est paru dans le journal The Tennessean, Nashville, Tennessee, USA, en pages 1 et 2, le 12 juillet 1947.

Scan


Il a inventé des soucoupes volantes, assure un homme de Chattanooga

Par Les Services de Câble

Le jeu de repérage des "soucoupes volantes" s'est élargi hier pour inclure le Massachusetts et le Vermont, alors que des histoires sur les disques ont continué à tourbillonner aussi rapidement que les objets eux-mêmes.

A. B. Cross de Chattanooga, Tennessee, horloger de 34 ans, a annoncé qu'il a inventé la "soucoupe volante" et l'a soumise au service de la guerre en 1943, mais son idée a été rejetée comme non praticable "à l'heure actuelle."

Plus tard, a-t-il dit, il est devenu convaincu que le ministère avait développé son plan. Son modèle était propulsé par un élastique, a déclaré Cross, mais il a pensé que l'énergie atomique est maintenant utilisée.

Les soucoupes mystérieuses ont d'abord été rapportées par Kenneth Arnold, le 25 juin dans l'état de Washington, mais Charlie T. Hamlet, le surintendant de la salle de typographique du Times-News de Kingsport, Tennessee, a déclaré hier qu'il avait vu les disques il y a deux ans.

Ils étaient "d'une couleur brillante, en aluminium" et "allaient à

(Suite à la page 2, colonne 1)

[Légende de la photo:] - AP Wirephoto
Kenneth Arnold
Le Premier à Les Voir?


Scan


Il a inventé

(Suite de la page un)

une vitesse formidable ", a déclaré Hamlet, expliquant qu'il n'en avait pas parlé à cause de l'usine de bombes atomiques d'Oak Ridge, alors un secret de guerre.

D'autres explications des phénomènes variaient selon la théorie selon laquelle ils étaient des missiles volants contrôlés par radio, envoyés par les scientifiques militaires des USA à la suggestion qu'ils pouvaient être simplement des reflets de la lumière du soleil sur les réservoirs d'ailes des avions à propulsion à réaction.

Une femme de Spokane, Washington, a insisté sur le fait que les objets qu'elle a vus étaient "à peu près de la taille d'une maison de cinq pièces," mais une femme de Clearwater, en Floride, a déclaré que les disques qu'elle a observé ressemblaient à des "moules à tarte."

A Rutland, Vermont, une femme a déclaré qu'elle et son mari ont été témoins d'un objet brillant dans le ciel nocturne, qu'elle a supposé être une "soucoupe volante," bien qu'elle soit stationnaire.

Mais à Cambridge, Massachusetts, une femme au foyer a dit qu'elle a vu "un groupe de soucoupes blanches et volantes qui tourbillonnaient et allaient à une vitesse énorme."

Les rapports du Massachusetts et du Vermont ont porté à 40 le nombre d'états dans lesquels les objets ont été observés.

Avec la Nouvelle-Angleterre entrant dans le jeu, l'observatoire astronomique de l'Université de Harvard a pris note des rapports, mais a déclaré qu'ils n'avaient eu aucune chance jusqu'à présent pour ce qui est de photographier un des disques.

Lester Barlow de Stamford, Connecticut, inventeur d'explosifs internationalement connu, a avancé la théorie selon laquelle les objets étaient des missiles volants contrôlés par radio.

Pendant ce temps, les officiers supérieurs et les meilleurs cerveaux scientifiques du ministère de la guerre et les forces aériennes de l'armée ont professé la nuit dernière être "aussi perplexes que le citoyen moyen par le mystère des "soucoupes volantes."

Dans les déclarations officielles, les forces terrestres de l'armée de terre et de l'Army Air Forces ont déclaré qu'elles avaient la question à l'étude et gardaient un esprit ouvert. Mais en privé, les officiers de haut rang de l'armée ont déclaré qu'ils pensaient que les soucoupes étaient un canular et que certaines personnes étaient victimes d'une hystérie.

Ils ont démenti avec insistannce les rumeurs selon lesquelles les disques volants pourraient être une arme secrète conçue par une puissance étrangère pour la guerre bactériologique future. Ils étaient tout aussi insistants pour dire qu'il n'y avait pas de projets de recherche de l'armée qui pourraient être impliqué.

Vers: Kenneth Arnold ou Journaux 1940-1949.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 août 2017.